De l’électricité dans l’air
Le marché de l’éolien domestique passe à la vitesse supérieure. La technique s’adapte à la demande des particuliers et plus de 200 000 foyers en France auraient vocation à utiliser du petit éolien. Mais au-delà des intentions écocitoyennes, reste la question de rentabilité.

eolienne_axe_horizontalL’éolienne Kestrel e400i distribuée par la société Sylvidra energy est la dernière de la gamme Kestrel (constructeur Afrique du Sud). Sur un site propice, elle peut générer l’essentiel des besoins pour un foyer (hors thermique). Par son système de pales à pas variables qui régulent la vitesse de rotation, cette éolienne reste productive même par les vents les plus forts (60 m/s) contrairement aux modèles concurrents qui entrent en protection. Puissance max 3,3 kW.

eolienne_axe_verticalNoveol, concepteur français d’éolien innovant, conçoit et commercialise la Nov’éolienne, une éolienne à axe vertical design et silencieuse dont la forme unique permet l’exploitation de tous les vents. Le modèle Family est à destination principale des particuliers : sa production annuelle de 3 500 kWh correspond aux besoins électriques d’un foyer moyen de 4 personnes en France (hors chauffage).

Le petit éolien poursuit sa progression
Convictions environnementales, lien affectif avec Éole, souci d’économie d’énergie ou anticipation sur les hausses prévisibles du coût des énergies, les particuliers défendent leurs motivations. Mais investir dans une éolienne, c’est aussi la rentabiliser.
Les études d’implantation sont essentielles. De plus en plus de professionnels proposent des diagnostics en amont. Généralement, ils se basent sur les stations de Météo France pour évaluer le potentiel vent du site. Mais, il est conseillé de compléter ces études par une prise en compte de la topographie et de la présence éventuelle d’écrans comme la forêt ou des bâtiments à proximité.

Petit éolien, d’où vient le vent
carte_eolienLa rentabilité d’une éolienne varie selon les régions de France (voir carte ci-contre). À Narbonne, elle sera efficace presque partout. À Dijon, il faudra l’installer en haut d’une colline pour qu’elle produise suffisamment. La puissance, la fréquence et la régularité des vents sont les facteurs essentiels pour l’exploitation optimale de la ressource éolienne. À moins de 15 km/h de moyenne annuelle, l’installation est peu conseillée. À cette pré-étude quelques interrogations sont complémentaires : le sens des vents dominants, les reliefs (naturels ou humains) se trouvant sur leurs passages, les données des services locaux de météorologie. L’achat d’un anémomètre est recommandé. Le recours à un bureau d’études est également préconisé et peut, si nécessaire, convaincre votre banque du bienfondé de votre projet éolien. Si la production d’une éolienne dépend de la vitesse du vent, elle dépend aussi du rendement du rotor (partie tournante) et de la surface balayée par les pales. Si l’on augmente leur longueur de 40 %, la puissance disponible double. Si la vitesse du vent double, la puissance disponible est multipliée par 8.

Le réseau des énergies
Le vent entraîne les pales dans un mouvement circulaire. Le rotor est actionné à son tour par le mouvement des pales, et permet au générateur de créer un courant électrique alternatif. Cette énergie qui sort de l’éolienne n’est pas directement exploitable car le courant alternatif est variable en tension et en fréquence. Il faut le transformer.
L’installation diffère selon l’autonomie choisie. En autonomie partielle, l’électricité produite est remise sur votre propre circuit d’alimentation. En plus de subvenir à vos besoins, elle charge des batteries de secours. Si l’éolienne ne produit pas assez pour combler vos consommations, le réseau EDF prend alors le relai.
Dans le cas d’une autonomie totale, le courant produit par l’éolienne est acheminé et redressé en courant continu pour être stocké dans des batteries. Par la suite, l’énergie est déstockée pour être utilisée en courant continu ou en courant alternatif via un onduleur qui permet la reconversion en 230 V et 50 Hz. Le procédé technique est au point mais le secteur d’activité n’a pas encore explosé, selon William Mazol, conseiller-énergie au Creaq (Centre Régional d’Écoénergétique d’Aquitaine). « L’accès à cette technologie est financièrement élevé et les prestataires ne sont pas tous professionnels. Il faudrait mettre en place un label, une marque de qualité comme cela existe dans le photovoltaïque car des erreurs d’estimation ou d’installation peuvent nuire à la filière. »

La qualité s’impose
Les produits de mauvaises qualité ne sont pas beaucoup moins chers que ceux de bonne qualité. Pour se repérer, l’expérience du constructeur est capitale. « Avec une centaine de fabricants dans le monde 60 % sont à éviter, 30 % sont très jeunes mais à surveiller, 10 % ont 15 à 35 ans d’expérience, explique Jean-Charles Bégé, à la direction commerciale de Sylvidra. Des marques comme Ampair et Kestrel sont sûres. Les Américaines Air Breeze et Skystream offrent un bon rapport qualité/prix. »
Les machines de technologies anciennes (type système à pale fixe) sont 10 à 15 % moins chères mais offrent une production d’énergie divisée par 2 à 3.
Pour vous renseigner, citons le SEPEN (Site Expérimental pour le Petit Éolien de Narbonne) qui teste les turbines. Vous pouvez gratuitement en connaître les résultats en vous connectant sur www.sepen-montplaisir.fr Le SEPEN est financé par la commune de Narbonne, la région, EDF et l’ADEME.

Financement, des aides existent :

Il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt (si vous ne payez pas d’impôt, il vous sera remboursé) de 45 % sur le matériel TTC (hors pose). Ce montant des dépenses de matériel est plafonné à 8 000 ? pour une personne seule (16 000 ? pour un couple). Cette somme est majorée de 400 ? par personne à charge. La TVA à 5,5 % peut-être applicable si l’installation est réalisée par un professionnel, s’il s’agit de votre résidence principale vieille de plus de 2 ans. Suivant les régions, des aides locales sont en place. Renseignez-vous directement auprès d’un conseiller de l’ADEME, du conseil régional ou de votre mairie, parfois des financements sont proposés.

Les phrases clés de Jean-Charles Bégé de la société Sylvidra energy, formateur et distributeur d’éolien domestique, exploitant agricole et professionnel clé en main.
~ Les éoliennes verticales sont plus chères et dédiées aux milieux urbains et périurbains. Les éoliennes horizontales sont en général moins chères (3 à 4 fois) que celles à axe vertical, mais auront besoin de plus d’attention
sur le choix de l’emplacement.
~ En dessous de 4 m/s, une éolienne (ou aérogénérateur) n’est pas vraiment intéressante en termes de production.
~ Plus la surface balayée des pales est importante, plus on va capter l’énergie.
~ Sur le toit d’une maison, les vents sont plus turbulents et gênent donc le fonctionnement optimal de l’éolienne.
~ Une éolienne à axe horizontal doit être placée à une distance d’au moins 7 fois le diamètre des pales pour éviter toute gène acoustique. La société Eoltec recommande une distance de 50 m entre la turbine et l’habitation.
~ La sophistication du calage de pales (pales à pas variables) permet un fonctionnement optimal et sécuritaire lors de vents soutenus et donc une production supérieure là où les éoliennes classiques se mettent en drapeau (en sécurité).


Sandrine Mattéi



Une tombola est organisée pour gagner une maison en bois de 77 m2 d’une valeur de 88 000 euros.
Elle est offerte par Alain Thébault, gérant d’Habitat bois création. Cette tombola permettra de récolter de l’argent au profit de la lutte contre une maladie grave et rare : la spondylarthrite ankylosante. Tentez votre chance jusqu’au 12 juin pour 3 euros le billet.
Les billets sont disponibles sur www.maison-spondylarthrite.fr



Développées selon les normes environnementales, les membranes proposées par Sika Sarnafil sont, de par leur souplesse, adaptables sur tous types de supports et de configurations.
Ainsi, quelles que soient la volonté et les contraintes techniques des maîtres d’?uvre et maîtres d’ouvrage, Sika Sarnafil a une solution technique y répondant avec :
? un système d’étanchéité sous protection avec végétalisation,
? un système d’étanchéité apparente qui s’applique par fixation mécanique ou en adhérence, avec possibilité d’inclure des profils décor et/ou de choisir une couleur selon le style de la maison.

www.sika.fr



2011 : le BOIS poursuit son oeuvre de séduction auprès du grand public
À l’automne 2010, les fédérations et organisations professionnelles des industries et entreprises françaises, suédoises et finlandaises de la filière bois s’étaient mobilisées pour promouvoir le bois, matériau développement durable par excellence, auprès du grand public et des professionnels.
Sous la bannière ?je dis OUI au bois pour dire NON au CO2 !?, la campagne de communication TV valorisait le rôle du bois pour la capture et le stockage du CO2. 1 m3 de bois utilisé dans la construction, la rénovation, l’aménagement ou la décoration, c’est 1 tonne de CO2 en moins dans l’atmosphère.
Signée ?Bois.com, construisons durable !?, la campagne fédérait particuliers et professionnels autour de www.bois.com, le portail internet de référence sur le bois et ses usages, fort de ses trois millions de visiteurs annuels.
Au printemps 2011, les partenaires français, suédois et finlandais de 2010, rejoints par France Bois Forêt, unissent à nouveau leurs moyens. Surfant sur la dynamique du Grenelle de l’Environnement et des nouveaux seuils d’intégration du bois dans la construction, le bois reprend la parole et relance sa campagne de promotion, à la télévision et sur le web.

www.bois.com



Paris, le 10 mai 2011 – Qualit’EnR, qui gère les appellations qualité pour les énergies renouvelables (EnR) en habitat individuel, annonce la première condamnation en référé d’une entreprise pour utilisation frauduleuse d’une marque.
Certaines entreprises peu scrupuleuses affichent des logos d’appellation  alors qu’elles n’en sont pas titulaires. Ces utilisations déloyales entachent la filière qui s’engage dans la qualité et trompent le particulier qui pense avoir à faire à des entreprises compétentes, assurées et contrôlées par Qualit’EnR.
Pour lutter contre cette fraude, protéger les particuliers désireux de s’équiper en énergies renouvelables et assurer aux professionnels adhérents à Qualit’EnR la crédibilité du système des appellations recommandées par l’ADEME, Qualit’EnR a mandaté un cabinet d’avocats spécialisé afin de faire cesser ces pratiques.
Cette démarche a conduit à la condamnation en référé d’une première entreprise pour avoir frauduleusement utilisé le logo QualiPV sur ses supports de communication : plaquette, site web, etc. Plusieurs procédures visant d’autres entreprises sont en cours.
Pour rappel, l’utilisation frauduleuse d’une marque est passible d’une peine allant jusqu’à 3 ans de prison et 300 000 euros d’amende.
www.qualit-enr.org , véritable « Portail des installateurs d’énergies renouvelables », est aujourd’hui la seule plateforme en ligne qui permet aux particuliers de trouver près de chez eux des professionnels compétents qui leur apporteront conseils et expertise pour le choix d’une énergie renouvelable adaptée à leurs besoins. Mis à jour en temps réel, l’annuaire en ligne de Qualit’EnR –  http://www.qualit-enr.org/annuaire  – leur permet d’accéder aux entreprises engagées.
« Réel gage du sérieux des professionnels, l’utilisation des ces appellations – Qualisol, Qualibois, QualiPV et QualiPAC – est indispensable à contrôler afin d’enrayer les éco-délinquants du marché, de garantir aux particuliers les compétences des installateurs contrôlées par Qualit’EnR et d’assurer aux professionnels engagés la crédibilité de notre système d’appellations. » précise André Joffre, Président de Qualit’EnR.

A propos de Qualit’EnR
Fondée par cinq entités professionnelles (CAPEB, Enerplan, UECF-FFB, UNCP-FFB et le SER), Qualit’EnR est depuis 2006 l’Association pour la qualité d’installation des systèmes énergies renouvelables. Elle a pour objectif de permettre à chaque particulier de trouver près de chez lui un professionnel compétent pour le conseiller et lui installer un système énergies renouvelables. Pour cela, Qualit’EnR gère des dispositifs de qualité : « Qualisol » pour le solaire thermique, « QualiPV » pour le solaire photovoltaïque, « Qualibois » pour le chauffage bois énergie et « QualiPAC » pour les pompes à chaleur. Ces dispositifs regroupent plus de 13 000 entreprises.

Le site web : www.qualit-enr.org



La seconde édition du Salon Ecologir se pose à l’Eco’Parc de Mougins?
En effet, quoi de plus approprié pour le second Salon de la construction écologique, de l’Habitat Sain & Bois, que ce site qui a troqué sa fonction première de Musée de l’automobile, pour se consacrer au développement durable.
C’est donc dans un lieu exceptionnel, de 3000 m², entouré d’un parc verdoyant de 1000m², habillé de jeux pour enfants, que les exposants, spécialistes du « Bien Habiter », vont s’installer.
Ce Salon a pour mission de présenter au grand public de la région, l’art de construire, de rénover, d’aménager ou de décorer son habitation en conciliant respect de la nature et architecture de qualité sur le site de l’Eco’Parc, espace ludique d’animation, de découverte dédié au développement durable et qui a pour objectif de participer à l’éveil des vocations environnementales.
Une première édition bien perçue !
A Villeneuve-Loubet, la première édition a connu un franc succès. Les cinquante exposants ont vu le passage de 2 600 visiteurs ponctué par la venue de nombreuses personnalités, notamment Lionnel Luca, député de la Nation, vice-président du Conseil Général 06, et particulièrement impliqué dans la sauvegarde de l’environnement.
Trois jours pour apprendre à mieux vivre?
Le Salon Ecologir va proposer des solutions pour notre qualité de vie et la santé autours de tous les produits que l’on retrouve chez soit : Energie solaire – Economies d’électricité – Economies et qualité de l’eau – Maison Bois – Décoration (peinture bio, revêtements?) – Aménagement (mobilier naturel, literie, cuisson?) – propreté & hygiène (produits de beauté, de nettoyage…) ? Véhicules propres et bien d’autres? sont aujourd’hui les principales préoccupations des foyers consciencieux, tant en matière de consommation que de cadre de vie !
En s’appuyant sur l’expertise des exposants, le Salon Ecologir, va répondre à une réelle volonté d’écoconsommation, plus responsable et citoyenne.
Un salon qui privilégie une vision globale des besoins et donne des solutions pour apprendre à mieux se comporter.
Informations pratiques :
· Aire de Jeux Gratuite pour les enfants de 1000 m²
· Exposition Gratuite d’Habitations Nomades : Yourte & Roulotte
· Conférences / Débats tous les jours

· Animations
Ouvert de 10 h à 19 h – Entrée : 5 euros, gratuit pour les enfants
Eco’Parc de Mougins, 772 chemin de Font de Currault, 06250 Mougins
Renseignements : 04.93.49.02.56 – www.salonecologir.com



NOUVEAUTÉ 2011, l’isolant chanvre le plus économique du marché : TECHNILAINE RS ®
(Isolation souple en rouleaux de fibres de chanvre françaises).
Un produit spécifique sous toiture, plancher et comble perdu, dont les fibres sont issues de cultures  et de transformations françaises.
La S.C.O.P. TECHNICHANVRE a mis au point deux nouveaux produits : TECHNILAINE RS 100 et RS 120. (100 et 120 mm). Isolant chanvre de qualité, dont les résistances, l’efficacité et la durabilité ne sont plus à prouver.
Ces deux nouveaux produits conservent les propriétés des isolants de la gamme TECHNILAINE : thermique et phonique, confort d’Eté et d’Hiver, régulateur hygrométrique, résistance naturelle aux insectes et nuisibles?
Tarif public en 100mm : de 9.33 à 10.73 ? TTC/ m² ; en 120 mm : de 10.92 à 12.56 ? TTC/ m², disponible dès le début Avril 2011.



La gamme VERNILAND VICTORIA de FP BOIS s’enrichit de 4 nouvelles références ton bois du plus bel effet : RÉGLISSE, CANNELLE, GRIS ARMOR et MERISIER. Proposés avec un support et des finitions garantis 10 ans, ces produits répondent à une demande très actuelle de tonalités bois.
Applicable en neuf comme en rénovation, cette gamme tendance facilite la réalisation de façades décoratives qui s’intègrent harmonieusement dans l’environnement. Conjuguant cinq avantages majeurs, elle est la seule sur le marché à offrir ce haut niveau de qualité technique et esthétique.

PIN MARITIME TRAITÉ CLASSE 3A Cultivée depuis 300 ans en Aquitaine, cette essence est certifiée PEFC. Classée naturellement 3B selon la norme NF EN 335-2*, elle est réputée comme l’une des meilleures pour le traitement. Garantis 10 ans, les produits VERNILAND VICTORIA sont traités Classe 3A par trempage dans une station agréée Vert Excell**. Ce procédé protège le bois contre les agressions du temps et lui confère une efficacité d’insecticide, fongicide et anti-termites pour une utilisation en extérieur.
ABOUTAGE Cette technique permet de contraindre le fil du bois et assure à la lame une parfaite rectitude et stabilité, autorisant une pose rapide et aisée par une seule personne.
SANS NOEUD Les bois sont sélectionnés afin d’éliminer tous les défauts et d’obtenir une coloration homogène des abouts. L’absence de noeuds assure une bonne tenue dans le temps grâce à la suppression des poches à forte concentration de résine.
L’idée est également d’éviter que l’éclatement de ces points sensibles favorise l’infiltration de l’humidité et des insectes xylophages.
RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT La colle qui sert à l’aboutage, tout comme la lasure sont sans solvants ni formaldéhydes.
GARANTIE FINITION 10 ANS FP BOIS est un des rares industriels à proposer une offre ton bois garantie 10 ans.
* La norme NF EN 335-2 définit les caractéristiques de base de chaque classe de risques biologiques et durabilité naturelle afin de pouvoir sélectionner les conditions d’aptitude à l’emploi.
** Label créé par le laboratoire Excel, permettant d’évaluer l’inertie de tous les types de matériaux et revêtements entrant dans un environnement sensible et de résoudre les problèmes de pollution de bâtiment.

www.fpbois.com



Une édition 2011 placée sous le signe du succès
Avec plus de 27 500 visiteurs et la présence totale de 655 exposants (300 BATEXPO/X 355 Salon du Bois), cette édition 2011, qui réunissait pour la première fois en un même lieu le monde du bâti et des bâtisseurs est clairement un succès.
Au nombre des temps forts de cette édition :
> Les premières Assises Nationales de l’Energie Grise, avec pour grand témoin Pierre Radanne, ont suscité l’intérêt du monde professionnel et politique en une période où la réflexion sur l’énergie : que ce soit concernant ses sources ou notre consommation, est plus que d’actualité.
>  Les Lauriers de la Construction Bois, Concours National d’Architecture ont, pour leur 6e édition, récompensé des projets et des réalisations novatrices qui allient esthétique et souci de l’environnement.
Images  des projets et réalisations téléchargeables sur la salle de presse : www.alternativemedia.fr , rubrique Images.
Retrouvez prochainement les actes des Assises sur Alpexpo.com



Nouveau pour les professionnels du bois et des énergies propres.
L’agence SLCOM s’est spécialisée depuis des années dans l’accompagnement des entreprises de toutes tailles évoluant dans la filière bois et la filière des énergies renouvelables. Elle réalise et optimise votre plan média, votre communication avec une approche unique : La qualité et la rentabilité.
Une communication spécifique à votre domaine d’activité. Cette société a surtout pour vocation et comme objectif premier, la rentabilité des actions qu’elle vous propose.
Évènements, journées portes ouvertes, sites internet, publicités, catalogues, vidéos professionnelles et montage, communiqués de presse, mise en avant d’un produit ou de votre société auprès de vos prospects et de vos clients, campagnes d’e-mailings…
SLCOM part avec un avantage : elle connait parfaitement votre domaine d’activité : La filière bois et la filière des énergies renouvelables.
Visitez le site www.agence-slcom.fr
Les devis sont gratuits pour toutes les prestations.

0