Devant l’immense succès du hors-série de l’été et ses 45 modèles de maisons/extensions, le magazine Eco Maison Bois prépare un nouveau N° spécial exceptionnel sur le même thème :

Quel budget pour une maison bois ou une extension bois ?

Envoyez-nous vos réalisations !

Ce numéro spécial est ouvert aux architectes et aux constructeurs ou maîtres d’?uvre de maisons individuelles ou d’extensions/surélévations en bois qui souhaitent présenter des maisons, des extensions réalisées ou des projets. Tous de moins de 5 ans.

Les maisons présentées dans le hors-série précédent (45 modèles de maisons…) d’éco Maison Bois ne peuvent être représentées. Chaque architecte ou constructeur pourra présenter au plus 2 bâtiments.2_mois_kiosque
Pour participer, nous vous demandons d’envoyer ces éléments avant le 15 octobre à cette adresse f.goudal(at)ecomaisonbois.fr :

2 ou 3 photos ou vues 3D de la maison ou de l’extension, libres de droits, en haute résolution (300 dpi)

les plans de la maison (les différents niveaux) ou les plans de l’extension (avec plans de la maison avant et après extension). Ils doivent être libres de droits. L’orientation réelle pour les bâtiments réalisés et l’orientation idéale pour les vues 3D doit apparaître.

les réponses au questionnaire en cliquant sur ce lien.

 

 

exemple_hors_serieContact :
Frédéric Goudal : f.goudal@ecomaisonbois.fr

 

Le mémento FCBA est un document gratuit qui donne une représentation chiffrée instantanée de la filière forêt-bois depuis la surface forestière jusqu’à la production de produits finis.
Sous la forme d’un fascicule d’une quarantaine de pages, ce document est riche de tableaux, graphiques et cartes et présente clairement les forêts françaises, européennes, mondiales ainsi que l’économie de la forêt française, l’exploitation forestière, la production d’énergie… De plus, un répertoire très riche recensant notamment les établissements d’études et de recherche et les organisations professionnelles françaises et européennes clôt ce document.

Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Cette maison bois dans les arbres contemporaine est nichée dans les arbres : pins et chênes verts. D’une structure ossature bois, elle bénéficie de larges ouvertures pour profiter de la vue sur le bois et les montagnes. Les 150 m2 de cette maison bois située dans le Gard sont presque totalement concentrés sur une grande pièce principale et sa cuisine ouverte. La propriétaire, Claude Bertrand, qui est artiste, a installé son atelier de 50 m2 accolé à la pièce de vie.
L’architecte Benoit Gillet a reçu les honneurs de sa cliente mais aussi de la DDE pour cette conception bois au plus proche de la nature.

Retrouvez l’intégralité du reportage avec les plans dans le n°7 d’Eco Maison Bois, numéro également disponible en version PDF.

A lire également :
Reportage Maison ossature bois contemporaine en Savoie.
Reportage Maison d’architecte moderne dans le Pas-de-Calais.

Copyright : Laurence Ravoux

maison_arbre_1

Deux terrasses en bois d’ipé entourent la maison : une au nord, plus fraîche en plein été, et l’autre avec piscine au sud.

maison_arbre_2

Dans le salon de 70 m2, les murs sont blancs et le carrelage aux grands carreaux gris de 70 x50 cm accentue cet effet d’infini au c?ur de la forêt

 

Archi <20 est un festival européen d’architecture qui se déroule jusqu’au 15 septembre 2012, à Muttersholtz (67).
Son objectif est de mettre en lumière des structures artistiques et architecturales ne dépassant pas 20 m2, qui respectent l’environnement.
Pour sa première édition, une centaine de dossiers ont été étudiés et seulement 20 d’entre eux ont eu la chance de construire leur projet sur le Grand Ried (région alsacienne).
À l’issue du concours, 3 lauréats seront désignés en fonction de leur créativité, leur originalité, leur technique et leur savoir-faire tout en respectant une démarche écologique.
Les 20 constructions sont ouvertes au grand public jusqu’au 15 septembre 2012.

Plus d’informations sur le concours : www.archi20.eu

__________________________________________________________________________

OMBELLE_1

Parmi les 20 réalisations, on peut découvrir celle créée par le cabinet d’architecture En Aparté. Leur projet, Ombelle a été conçu en fonction des éléments climatiques :
– La façade Est est rentrante afin de mieux capter les rayons du soleil levant.
– Au Sud, l’inclinaison de la façade permet de se protéger du soleil qui tape en été.
– La forme pénétrante de la façade Ouest « casse » le vent et la pluie.
– De plus la maison est placée sur pilotis pour limiter son impact sur le sol et  pour la protéger d’une éventuelle montée des eaux.

Les matériaux :

Le bois
Les panneaux en bois sont réalisés en Pin Douglas de Corrèze.
On compte :
– 11 faces en ossature bois (dont 2 en verre)
– 1 335 kg de bois Pin Douglas (40 x 145 mm et 60 x 145 mm)

Le métal
9 n?uds tridimensionnels permettent l’assemblage des 11 panneaux bois.
La jonction métallique entre chaque panneau assure la récupération des eaux de pluie.
Ce qui correspond à :
– 45 kg de métal
– 1 n?ud pour 5 faces de bois
– 57 m de coiffe galvanisée pour récupérer les eaux de pluie.

Le verre
L’inclinaison des vitrages de refléter le sols et les paysages.
Tout cela a nécessité :
– 10 plaques de verre
– 11 m² de surfaces vitrées

Vous trouverez plus d’informations sur le cabinet d’architecture En Aparté sur www.en-aparte-architecture.com

Début juin, à Nantes, s’est tenu le Carrefour International du Bois, grand rendez-vous biennal de la filière bois. À cette occasion, l’Observatoire économique de France Bois Forêt (l’interprofession nationale filière forêt-bois) a dévoilé une étude sur la construction bois en France. C’est la toute dernière, elle est des plus précises.
Depuis une dizaine d’années, les études sur le marché de la maison bois n’ont pas manqué : 2008, 2010 puis 2011 pour les dernières. Elles sont comme des balises, il suffit de se retourner pour se rendre compte du chemin parcouru, de les relire pour se souvenir des objectifs, mesurer les avancées, encaisser les échecs.

Cette dernière étude de l’Observatoire économique de France Bois Forêt a scanné la filière, ses entreprises, ses parts de marché, les chiffres d’affaires, les pratiques professionnelles… Parmi la moisson de chiffres collectés, un seul devait retenir toute notre attention : la part de marché en maisons individuelles des maisons bois. Ce chiffre, régulièrement estimé, est depuis dix ans comme un indice auquel se référer.

edito

En 2000, moins de 3 % des mises en chantier de logement individuel concernaient des constructions bois.
En 2008, la maison bois occupait 6,3 % du marché de la maison individuelle (1) selon l’étude Le Marché des maisons bois pour demain ? du cabinet Caron Marketing pour Afcobois. On dénombrait alors environ 8 500 maisons bois construites par an (1).
Trois ans plus tard, l’Observatoire économique révèle que sur près de 139 000 maisons individuelles mises en chantier en France en 2011(1), 15 685 étaient en bois, soit 11,3 % de part de marché. Enfin, le cap des 10 % souvent avancés ces derniers mois est franchi.
À ce rythme, en extrapolant, ce serait près de 29 000 maisons bois qui seraient construites en 2014, soit la prévision la plus optimiste de l’étude Xerfi Le Marché français des maisons en bois à l’horizon 2015, publiée en 2010.
De plus, si l’on tient compte des maisons bois en secteurs diffus et groupé, l’augmentation entre 2008 et 2011 dépasse les 100 %.

La crise dans le bâtiment a vraisemblablement moins impacté la filière bois que les autres filières. Effectivement, souvenons-nous qu’entre 2007 et 2008, le nombre de maisons individuelles mises en chantier(1) avait chuté de 18 %, presque d’autant entre 2008 et 2009. Actuellement, nous atteignons le niveau de 2009 (139 000 maisons individuelles mises en chantier en France(1)). Devant ces résultats, ceux de la construction bois sont presque insolents.

Mais rappelons que le rapport interministériel Marché actuel des nouveaux produits issus du bois et évolutions à échéance 2020 prévoit un volume de maisons à ossature bois de 36 000 unités à l’horizon 2020. La part de marché du bois de 11,3 % annoncée par l’Observatoire économique de France Bois Forêt n’aurait donc rien d’exceptionnel. Ce ne serait qu’une balise de plus sur la route qui mènera à une filière bois-construction à la hauteur de son potentiel.

Retrouvez cet article et bien d’autres dans le n°17 d’Éco Maison Bois.

(1) secteur diffus.

 

0