Nommé le 5 novembre 2014 à la présidence de la Fédération de l’Industrie Bois Construction, Jean-Marie Poussou prend ses fonctions avec une volonté affirmée de pours, uivre les actions engagées par son prédécesseur Jean-Baptiste Moulié.
Il embrasse ce mandat avec la posture du «passeur de relai», afin de transmettre une fédération active et dynamique à la nouvelle génération.

Vers la simplification

Sensible à l’optimisation des moyens, le nouveau Président de la FIBC veut rationnaliser les outils de la filière de sorte à faciliter leur fonctionnement.

La question sociale

En lien avec le projet de réorganisation, Jean-Marie Poussou entend anticiper la réduction des conventions collectives. Un travail largement entamé lors de son précédent mandat, en tant que Président de la Commission Sociale.

Une filière tournée vers l’avenir

Ouvert aux idées nouvelles, le Président est attaché à rester à l’écoute du marché comme des industriels de demain. Son objectif : donner aux membres actuels et futurs les moyens de redevenir «acteurs plutôt que consommateurs».

Qualité et Consensus

Pour le nouveau Président, il s’agit de regrouper les industriels et les syndicats de la FIBC autour d’une dynamique de qualité : «La qualité nous distingue et nous regroupe.»

Logo FIBC

Ojectif du nouveau président : SE REMETTRE EN CAUSE ET PASSER LE RELAI

« Nous avons créé et développé des outils pertinents qui ont apporté les preuves de leur efficacité.
Aujourd’hui, il faut faire évoluer ces outils afin d’anticiper les nouvelles manières de travailler, les attentes et les besoins futurs. Cette évolution passe par une nécessaire remise en cause pour préparer les solutions de demain. »

Pour plus d’informations : site web du FIBC

Luc Charmasson viceprésident du CSF Bois invite la presse à la signature de la convention de partenariat liant Bpifrance et le CSF Bois, première action de la mise en œuvre du contrat de filière, qui aura lieu mercredi 18 février 2015 à 17h30   à Bpifrance (Richelieu Drouot).

Conseil national de l'industrie          bpi france

L’accompagnement des entreprises est un des défis du contrat de filière récemment signé par 4 ministres, lARF et 21 organisations professionnelles.

 

Les entreprises participant aux rencontres régionales avaient dénoncé leurs difficultés face à la complexité de leur environnement financier, RH, réglementaire…

 

Avec des compétences économiques renforcées, L’Association des Régions de France engage les régions à utiliser les moyens d’accompagnement stratégique des entreprises, à mobiliser des financements régionaux pour développer une offre compétitive, développer l’alternance, promouvoir les métiers du bois, accompagner les créations et les transmissions d’entreprises.

 

France Bois Région s’engage avec les interprofessions régionales à créer, en régions, des interfaces pour tisser le lien avec les outils régionaux de développement. Sur le plan financier, sous une forme qui sera propre à chaque région, ces interfaces devront aussi promouvoir la filière auprès des organismes de financement, comme l’association « Cambium » dans le Centre.

 

Au niveau régional, Bpifrance met à disposition tous les outils de financement déployés en régions pour les PME et TPE et édite une plaquette d’information destinée aux entreprises de la filière. Bpifrance poursuit son soutien aux investissements industriels structurants à travers le Fonds Bois 2, avec un objectif de 40 M€.

Tags article :

Le magazine Éco Maison Bois est fier d’avoir soutenu, lors de la soirée de gala, l’Association de Recherches contre les Tumeurs Cérébrale (ARTC).

Le magazine Éco Maison Bois est fier de soutenir l'ARTC !

Toutes les actions, si petites soient elles pour combattre et vaincre cette maladie ainsi que soutenir au mieux les malades et leurs familles sont les objectifs principaux de nos actions. Chacun de nous peut participer !

La délégation ARTC TOULOUSE MIDI-PYRENEES a vu le jour courant Octobre 2011 et son action s’inscrit dans la droite ligne de l’optique générale de L’ARTC.

Actions de la Délégation ARTC TOULOUSE MIDI-PYRENEES : Les dons, les adhésions, les legs, les bénéfices générés par l’organisation d’évènements publics serviront à la recherche sur les tumeurs cérébrales des équipes médicales de Toulouse et de la région. 

Destination des fonds récoltés : 

Les fonds ainsi recueillis par notre association permettront de soutenir 3 grands axes :

1.La recherche médicale, dont l’objectif est d’améliorer le diagnostic et le traitement des tumeurs cérébrales, afin de parvenir à une guérison sans séquelle.

2.La qualité de vie des malades : Que vaut le temps gagné sur la maladie s’il n’est pas de qualité. Les patients peuvent être touchés dans leur intelligence, leur mémoire, leur langage, leur mobilité ainsi que leur affectivité et leur personnalité.

3.Le soutien aux familles des malades.

Contact Délégation :

ARTC Toulouse Midi-Pyrénées
6, Rue des Coquelicots 
31780 Castelginest

 

Tags article :

Le 3 juillet dernier, lors de son assemblée générale extraordinaire, l’association «CLT France» a été créée au sein de la Fédération du Bois Construction (FIBC). L’association est constituée de plusieurs collèges, rassemblant différents profils de professionnels, spécialistes du CLT (« cross laminated timber », soit bois lamellé croisé), et ayant en commun une même ambition de qualité :

  • fabricants de panneaux lamellés croisés

  • constructeurs et bureaux d’études

  • maîtres d’ouvrage, promoteurs et aménageurs

 

Les professionnels intéressés par le développement des panneaux et ouvrages en bois lamellé croisé pourront en outre devenir membres associés.

 

Avancer, promouvoir, développer

 

 

L’association CLT France vise en priorité le développement des panneaux et systèmes constructifs à base de lamellé croisé en bois sur le marché français. Pour ce faire, CLT France mettra en place dans les mois qui viennent un ensemble d’outils ayant pour objectif l’accroissement des débouchés :

  • actions techniques et actions de recherche (tel le travail sur la réglementation feu)
  •  réflexion environnementale
  • promotion et communication pour valoriser les forces du CLT

 

«Le CLT est une innovation remarquable : ce produit industrialisé, fabriqué à partir de lames en bois massif collées ou clouées à plis croisés, permet de réaliser des éléments préfabriqués de grande dimension, usinés numériquement pour une mise en chantier en filière sèche, précise, rapide et facile dans le respect des normes en vigueur.»

Claire DELOEUIL, Présidente de CLT France

 

 

Pour la deuxième année consécutive, une enquête sur la filière bois permet de dresser un état des lieux de la construction bois. Réalisée auprès de 891 professionnels de la filière, il révèle que « le bois résiste mieux à la crise que les autres systèmes constructifs ».

 

Premier constat encourageant : en 2012, les 2 197 entreprises du marché de la construction bois en France, soit 30 660 salariés, ont réalisé 3,1 % du chiffre d’affaires total du secteur du bâtiment.

 

Deuxième constat encourageant en 2012 : 39 % des actes d’achat en bois de construction se font auprès de scieries françaises.

 

Cette enquête confirme les chiffres de la précedente enquête : les entreprises qui tirent leur épingle du jeu sont anciennes, structurées, professionnelles, de taille moyenne à grande.

 

Enfin, concernant la marché de l’extension-surélévation, celui-ci a légèrement baissé en volume ainsi qu’en parts de marché entre 2011 et 2012 (de 19,8 % à 18 %).

 

 

Cette enquête a été financée par France Bois Forêt et le Codifab en partenariat avec la Fédération Française du Bâtiment Charpente Menuiserie Parquets (FFB-CMP), Afcobois (Syndicat de la Construction Bois) et les interprofessions régionales de la filière bois, réunies dans FBR (France Bois Région).

Après un premier trimestre difficile pour la filière bois-construction, le deuxième trimestre annonce une amélioration.

 

Au mois d’avril 2013, la FIBRA (fédération forêt-bois Rhône-Alpes) a réalisé une étude sur la conjoncture bois-construction en Rhône-Alpes, voici ses résultats.

 

Concernant l’activité globale, les chefs d’entreprises avaient présenti une baisse qui s’est concrétisée, quel que soit le secteur (menuiserie, charpente, fabrication), la taille de l’entreprise ou sa localisation. Les demandes de devis ont certes augmenté mais cela est dû au fait que les clients ont sollicité plus d’entreprises pour un même projet. Mais les chefs d’entreprises sont unanimes, le printemps apportera avec lui un reprise de l’activité.

 

Après une chute importante au premier trimestre, l’activité logement semble reprendre avec l’étoffage des carnets de commandes pour le deuxième trimestre, mais concernant les bâtiments non résidentiels neufs, les chefs d’entreprise ont accusé une baisse au premier trimestre qu’ils n’avaient pas anticipée de manière aussi marquée. Une reprise devrait aussi accompagner le printemps mais ce segment d’activité semble le plus pessimiste pour les chefs d’entreprise.

 

L’activité entretien-amélioration fait partie du segment le plus épargné de la filière mais il a accusé une baisse marquée au premier trimestre, plus importante que ce que les chefs d’entreprise avait anticipé. Au deuxième trimestre, l’activité devrait connaître un regain d’activité.

 

Après une hausse au premier trimestre, avec l’occasion du passage à l’année 2013, les prix ne devraient pas baisser au deuxième trimestre, au mieux, rester stables.

 

Enfin, le marché de la construction de maisons ossature bois devrait être en hausse en 2013 mais aussi à moyen terme (5 ans).

 

Pour télécharger le rapport complet,cliquez ici.

Les entreprises et les acteurs des Pays de Savoie mais aussi de Rhône-Alpes se sont mobilisés pour la création de l’association (loi 1901) : Pôle excellence bois des Pays de Savoie.

 

Jusqu’au 2 avril, date de la création de l’association, le Pôle était largement guidé par les collectivités (comme l’Assemblée des Pays de Savoie), ce sont maintenant les acteurs économiques qui porteront le projet. Avec des entreprises leader comme Weiss (chaudière bois), Mobalpa, Euro-Lamellé et des acteurs de la filière (CNDB, FCBA…).

 

Pour plus de renseignements sur l’association :
L’Agence Economique Départementale 74-François Orliac- 04.50.33.50.31. forliac@aed74.fr

 

 

L’interprofession du bois en Poitou-Charentes change de Président. Le 2 octobre dernier, lors du dernier Conseil d’Administration, Jean-Paul Destampes, élu Président de Futurobois en 2005, a annoncé son souhait de céder sa place à la tête de l’association. À cette occasion, et conformément aux statuts de l’association, les administrateurs ont élu un nouveau bureau et un nouveau Président.

Membre actif de Futurobois depuis 2004, Alban Petiteaux a été élu. Il est gérant associé et co-fondateur de la société Oenowood International basée à Cognac. Oenowood International est une société spécialisée dans le commerce et le conseil en bois ?nologiques utilisés pour l’élevage des grands vins et spiritueux partout dans le monde.

M. Petiteaux ainsi que les membres du nouveau bureau souhaitent inscrire leurs actions dans la continuité de celles de leurs prédécesseurs tout en renforçant les synergies et collaborations qui permettront à l’association d’être encore plus performante pour mieux se défendre face à la crise.

Les autres membres du bureau élu sont :
– Vices Présidents : Ghislain de la Rochthulon (COFOGAR), Yves Chauvaud (Chauvaud Bois), Damien Reveau (Reveau Menuiserie).
– Trésorière : Brigitte Bonnisseau (CRPF).
– Secrétaire : Thierry Baillarguet (Sedeb sarl).

www.futurobois.com

Activité en construction bois

    • Ancienneté sur le marché : 10 ans (valeur médiane*)
    • Zone géographique d’intervention : le département
  • Systèmes constructifs mis en ?uvre :
    1. Ossature bois
    1. Poteaux poutres

 

  1. Bois massif empilé
    • Nombre moyen de mise en ?uvre : 2
    • Conception technique : 56% des entreprises disposent d’un bureau d’études intégré
  • Provenance des bois mixtes :
    1. 56% bois français
  1. 44% bois étrangers
  • Nombre moyen de réalisations par an :
    1. 8 maisons individuelles
  1. 6 extensions- surélévations

 

Chiffre d’affaire

Le chiffre d’affaire moyen par entreprise : 1 580 000 ? HT
Le chiffre d’affaire en construction bois : 811 000 ? HT (soit 51%)

Répartition par marché

Entretien et rénovation : 21%
Construction neuve : 79%

Les salariés

CA moyen par salarié : 122 100 ? HT
Effectif salarié moyen : 13 salariés

Pour en savoir plus sur l’enquête du FBF, rendez-vous sur l’article « Étude chiffrée sur la construction bois en France ».

*  La valeur médiane désigne la valeur qui partage l’ensemble des données en deux parties égales.

0