La maison bois de Carole & Frédéric

Témoignage d'un couple qui a construit une maison bois

Frédéric, Carole et leur fille Louise vivent dans leur maison bois depuis septembre 2007.
Nous leur avons demandé quel avait été leur parcours dans la construction de leur maison et comment ils y vivaient.

– Quand avez-vous eu envie de faire construire ?
Frédéric : Je suis venu m’installer à Toulouse, en 2003, c’est là que j’ai rencontré ma femme. En 2005, nous nous sommes lancés dans l’aventure.
Carole : Pendant le chantier, j’étais enceinte de notre petite fille.

– Pourquoi en bois ?
Frédéric : J’ai été sensibilisé à la maison bois dans mon métier.
Carole : Il m’a convaincue.
– Comment avez-vous procédé pour choisir votre maison ?
Carole : Nous avons acheté la presse spécialisée pour nous renseigner sur la maison bois et connaître les différents modes de construction : ossature bois, bois massif… Nous en avons conclu que le bois massif empilé ne correspondait pas à nos goûts et que l’ossature bois nous convenait davantage et nous permettait plus de possibilités, de libertés. Nous avons alors porté notre choix sur ce mode de construction.
Frédéric : En feuilletant les magazines, nous avons eu un coup de c?ur pour une maison ouverte sur le jardin, de plain-pied, au bardage peint en blanc. Nous avons alors dessiné des plans d’après ce modèle puis nous les avons amenés chez un architecte. Il a alors pointé les incohérences de notre ébauche  comme un couloir de 4 m de long qui menait aux toilettes et a entièrement redessiné les plans.
Nous avons envoyé ces plans à différents constructeurs pour obtenir des devis de maison clés en main. Notre projet s’est alors révélé hors budget, la maison était trop grande. Pour réduire les coûts, nous nous sommes alors tournés vers un kit mais il nous fallait une assistance. Notre choix final s’est porté sur la société Poirot Construction pour l’achat d’un kit avec assistance de montage.

– Comment s’est déroulée la construction de la maison ?

Frédéric : Un mois après l’achat du kit, il était livré chez nous. Pendant une semaine, nous avons bénéficié de l’assistance de montage. Les murs et la charpente ont été montés rapidement, 48 h pour les murs et une semaine pour la charpente.
Ensuite, nous avons mis la main à la pâte, notamment avec mon beau-père, avec qui nous avons peint les chevrons (peinture à l’eau 100 % naturelle de chez Ageka) et posé le lambris pour conserver la charpente apparente dans toute la maison (lambris pré-peint Ageka). En un mois, la maison était hors d’eau. Un mois plus tard elle était hors d’air, ce retard est dû à des complications de cotes de profilés sur les menuiseries. Entre les fondations et notre entrée dans la maison, cela a duré 10 mois.
– Combien vous a coûté votre maison ?
Frédéric : Nous avons acheté un terrain de 1 250 m² pour 150 000 e frais de notaire inclus. Il se situe en première couronne de Toulouse, ce qui explique son prix.
Carole : Notre terrain nous a coûté cher et nous avons emprunté la totalité de la somme.
Frédéric : Notre maison de 179 m² est de plain-pied et le garage fait 60 m². Ce qui nous a coûté 1 300 e TTC/m². Nous avons dû emprunté 235 000 e supplémentaires pour la maison.

– Que trouvez-vous de particulièrement réussi ?
Frédéric : L’isolation des murs a été particulièrement soignée avec des panneaux semi-rigides de 140 mm d’épaisseur de fibre de bois (Ageka/Gutex) dans l’ossature bois.     Pour que la paroi soit respirante et qu’elle participe à la régulation de la maison, nous avons préféré un frein vapeur à un pare vapeur. En revêtement intérieur, nous avons opté soit pour du Placoplatre® soit pour du lambris.
La toiture a été isolée avec 200 mm d’épaisseur de fibre de bois semi rigide (Gutex) et d’un panneau de fibre de bois rigide qui fait aussi office de pare-pluie.
Cette isolation nous permet d’avoir un excellent confort d’été. On a l’impression que la maison est climatisée !
Pour le chauffage, nous avons une pompe à chaleur air/eau avec chauffage au sol dans toutes les pièces sans autres modes de chauffage supplémentaires.

– Quels sont vos regrets ?
Frédéric : Le point noir, c’est l’étanchéité à l’air des menuiseries. Nous avons fait le choix de prendre des menuiseries haut de gamme mais l’étanchéité à l’air a été bâclée… Pendant la tempête Klaus, en janvier 2009, on pouvait voir le linge bouger dans notre chambre avec la fenêtre fermée… En se baissant, nous avons remarqué qu’on voyait le jour sous la fenêtre… Nous avons alors siliconé les tours des menuiseries ainsi que les coffres des volets roulants mais nous réfléchissons à refaire l’étanchéité à l’air.
Carole : Déjà les menuiseries avaient été livrées avec un problème de cotes début août et nous avions dû attendre un mois à cause des vacances pour que cela soit corrigé et voilà que les menuiseries posent encore problème à cause de l’étanchéité.
Frédéric : L’autre déception vient de la VMC. Nous avons payé très cher une VMC double flux. L’électricien nous a installé des VMC simple flux pour une VMC double flux sans nous prévenir. Cependant, nous n’avons pas de problème de ventilation.

– Quels sont les avantages de votre maison bois ?
Carole : Un confort d’été exceptionnel ! Grâce à l’isolation, la maison est fraîche la journée. Je trouve aussi que notre maison ressemble à une maison de bord de mer avec son bardage blanc. J’ai l’impression d’être en vacances !
Frédéric : Pour moi, c’est la rapidité de construction, le montage n’a duré que 48 h pour les murs et une semaine pour la charpente. L’assistance au montage a été indispensable.

– Et si c’était à refaire ?
Frédéric : Nous ferions une maison en bois moins grande et moins chère.
Nous vivons principalement dans la cuisine et le salon. Nous pourrions garder ces pièces aussi spacieuses, car c’est agréable, mais les chambres sont trop grandes.
Carole : Et finalement le dressing est un peu petit… Je rejoins Frédéric pour affirmer que nous aurions dû faire une maison moins grande. Nous avons reçu les impôts fonciers et la taxe d’habitation pour 2009 qui nous ont coûté 3 200 e. Malgré nos bons salaires nous avons dû freiner nos sorties et nos vacances.
Frédéric : Nous reverrions aussi le budget de la maison à la baisse pour garder une part plus importante dédiée à la décoration. La maison nous a finalement coûté 260 000 e avec tous les aménagements. Quand nous nous sommes meublés, nous n’avions plus le budget que l’on souhaitait. Nous avons dû abandonner l’idée du mobilier italien au profit des meubles en kit scandinaves…

– Quels sont vos projets ?
Frédéric : À l’origine, nous voulions faire une piscine mais le projet est devenu obsolète au regard de nos finances.
Carole : Pour cet hiver, il nous reste encore un peu de peinture à faire.

Retrouvez cette interview dans le numéro 1 du magazine Eco Maison Bois

 

Votre avis sur l'article
0