Vous êtes architecte ou constructeur ? Vous avez conçu ou réalisé un bâtiment contenant une part significative de bois sur la région Rhône-Alpes durant ces 5 dernières années ? Participez au prochain Palmarès des  Réalisations Bois Rhône-Alpes organisé par FIBRA (Fédération forêt-bois Rhône-Alpes), son réseau d’interprofessions départementales et le CNDB (Comité National pour le Développement du bois), avec le soutien de la Région Rhône-Alpes et de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt).
Pour déposer votre candidature, rien de plus simple : il vous suffit de vous rendre à partir du 8 juillet 2010 sur le site créé à cet effet : www.palmares-bois.org. Prenez connaissance du règlement, inscrivez-vous pour remplir en ligne votre dossier de candidature et transférez vos plus belles photos ! Il vous est possible de déposer votre candidature jusqu’au 29 octobre prochain inclus.
Un jury de professionnels se réunira dans un premier temps pour extraire parmi les candidatures 12 finalistes qui soutiendront leur projet devant un jury d’honneur, plus restreint, qui désignera les 4 lauréats. La remise des prix aura lieu à Lyon-Eurexpo à l’occasion du Salon Eurobois le 17 février 2011 lors d’une cérémonie présidée par une personnalité du Conseil Régional Rhône-Alpes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.palmares-bois.org ou contactez FIBRA, Stéphanie François : Tél : 04 78 37 09 66 ou s.francois@fibra.


L’entreprise Sciages et Parpaings Bois du Limousin (SPBL), société de Thierry Farges située à Égletons, a été détruite en 2 heures de temps par un incendie dû à un flash électro-magnétique (source expert) dimanche 27 juin dans l’après-midi. Un impact de 600 000 000 de volts a touché l’usine par le sol, la dalle béton de 30 cm et les armoires électriques ont explosé. S’en est suivi un embrassement qui s’est propagé à la station de traitement à l’huile. 12 salariés sont mis en congés puis en chômage technique.

Toute l’équipe d’Éco Maison Bois apporte son soutien total à son ami Thierry Farges.


La piscine Sun de Beaver Pool joue la carte de la sobriété. Rectangulaire (dimensions intérieures : 9,90 m de longueur sur 5,10 m de largeur), ce modèle épuré offre une agréable surface de bain (44,18 m²) et s’intègre harmonieusement à tous les environnements. Prix public indicatif TTC : 20 242 ? (structure piscine + filtration+ liner).

La piscine à structure bois se fond naturellement dans le paysage et s’accorde avec tous les styles. Les essences (bois exotiques classe IV naturels ou pin traité en autoclave classe IV conforme aux exigences NF et CTB B+) sont spécialement conditionnées pour résister aux intempéries et chaque composant bois reste interchangeable à tout instant, sans démontage complet de la piscine et de ses abords. La forte épaisseur de la structure bois et son traitement de classe IV garantissent une protection et une longévité optimales. L’ossature métallique en acier galvanisé renforce la structure mécanique naturelle du bois, garantissant solidité et excellente homogénéité avec son support, puisque la totalité de la structure est montée avant la réalisation de la dalle en béton armé accueillant la piscine. Enfin, le liner, à la fois très résistant et très souple, assure une étanchéité totale de la piscine bois. Beaver Pool a fait valider son concept de piscines à structure bois et ossature métallique par le CBA qui a confirmé une durabilité minimale de 10 ans.

www.beaverpool.com

nouveau numéroRetrouvez en kiosques et Maisons de la Presse le nouveau numéro d’Éco Maison Bois & énergies renouvelables.
Dans ce numéro spécial été vous découvrirez :
– le reportage de la maison de l’été de TF1, ma maison pour l’avenir
Retrouvez en kiosques et Maisons de la Presse le nouveau numéro d’Éco Maison Bois & énergies renouvelables.
Dans ce numéro spécial été vous découvrirez :
– le reportage de la maison de l’été de TF1, ma maison pour l’avenir
– les jeux de l’été : le 10/10, les mots fléchés de Jean Rossat, cherchez l’erreur, les 7 différences, qui a dit quoi.
– comparatif : maisons bois contre maisons maçonnées

Commandez ce numéro sur notre site, cliquez ici.


Le Solar Decathlon compétition internationale d’ « architecture solaire » s’est déroulée cette année à Madrid, deux équipes françaises sont parmi les 10 premiers du classement.
Les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (photo du haut) sont à la 4e place. Les élèves-ingénieurs du Centre Arts et Métiers ParisTech de Bordeaux-Talence, quant à eux, sont 7e (photo du bas).

Le Solar Decathlon est une compétition universitaire biennale internationale organisée depuis 2002 par le Département de l’Énergie américain, dans le but de développer la transmission des savoirs et de la recherche dans le domaine des énergies renouvelables et notamment de l’énergie solaire.
Le défi proposé à des universités du monde entier est de concevoir et réaliser ? dans un cadre académique ? une maison de 75 m² n’utilisant que le soleil comme source d’énergie. Chaque maison est soumise à une série de 10 tests qui permettent à un jury d’évaluer l’architecture, les performances énergétiques, le maintien du confort, la qualité des échanges que chaque équipe entretient avec le public accueilli pendant des visites organisées. Le projet lauréat est celui qui accumule, comme dans un décathlon olympique, le maximum de points?

Tout le classement disponible en cliquant ici.

Le volume 3 des « Carnet d’Architecture bois », le nouvel ouvrage de Bois & Habitat entièrement consacré à l’architecture bois, est désormais disponible.
Constructions neuves, rénovations, extensions, restauration du patrimoine, aménagements intérieurs et extérieurs?
Maisons de particuliers ou d’architectes, bâtiments publics, immeubles à appartements, logements groupés, commerces, annexes, réhabilitations? Bois massif, ossature en bois, bardages, matériaux mixtes? Le bois se décline dans tous ses états que ce soit en ville ou à la campagne, traité ou naturel? Toute la diversité des courants architecturaux et des systèmes constructifs y est passée en revue.

La volonté affichée est, ni plus ni moins, de faire de cet ouvrage le rendez-vous annuel de l’architecture bois contemporaine de qualité.

Carnet d’Architecture bois / Vol 3 : 15 ?

Disponible :
– en librairie
– dans tous les centres d’information de la Région wallonne
– via un réseau de librairies en Wallonie et à Bruxelles
– sur commande auprès de Bois & Habitat asbl (tél. : 081/32 19 20)




Trophées Aquitains de l’innovation et de la collaboration technologique

Le but de cet appel à projets est de récompenser et de mettre en lumière des entreprises aquitaines ayant développé un produit ou un service innovant en partenariat avec une autre entreprise, un bureau d’études, un centre de compétences technologiques ou un architecte (Aquitaine ou hors Aquitaine) dans le domaine de la Construction Bois.

Pour cela, deux catégories sont créées :
– Matériaux, systèmes et procédés pour la construction bois
– Constructions Bois innovantes

La dotation Conseil Régional Aquitaine est de 30 000 ? répartie comme suit :
– Matériaux, systèmes et procédés pour la construction bois, 15 000 ?
– Constructions Bois innovantes, 15 000 ?

Les lauréats verront leurs projets présentés :
– au salon VIVONS BOIS
– sur le site internet de XYLOFUTUR

Édités dans le magazine Éco Maison Bois & Énergies Renouvelables, partenaire de l’opération.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur www.xylofutur.fr rubrique actualité ou par e-mail en faisant une demande sur xylofutur@xylofutur.fr


L’objectif de Bretagne Bois Bûche est d’engager les professionnels du bois de chauffage dans une démarche de performance et leur permettre de garantir aux consommateurs un produit de qualité.
Cette nouvelle marque a été déposée par l’association interprofessionnelle Abibois et sera présentée aux professionnels à l’occasion de rencontres départementales, à partir du 23 juin.
Cette initiative a pour objectif de permettre aux professionnels de la filière bois bûche bretonne de mener une démarche de performance, à travers l’amélioration de la qualité du produit, la création d’échanges et de partenariats au sein d’un réseau ou encore le développement de l’action commerciale.
En adhérant à la marque « Bretagne Bois Bûche », les professionnels du bois de chauffage pourront apporter aux consommateurs une meilleure information sur les produits achetés (volume vendu, essence sélectionnée, taux d’humidité des bois) et prouver leur respect des normes légales.

Afin de présenter aux professionnels le principe, les engagements et les atouts de Bretagne Bois Bûche, Abibois organise 4 réunions d’information départementales :
> 23 juin  – Ploërmel (56)
> 24 juin – Ploufagran (22)
> 28 juin – Rennes (35)

> 30 juin – Châteaulin (29)

Renseignements :
Marie Mamdy, Animatrice bois énergie, tél. 02 99 27 78 00, energie@abibois.com


En 2010, le Salon Vivons Bois organise en partenariat avec le magazine Éco Maison Bois & énergies renouvelables, les premiers Trophées d’architecture Vivons Bois. Un appel à candidatures est lancé auprès des architectes ayant réalisé un projet de maison individuelle, d’extension/surélévation et/ou d’habitat collectif de moins de 10 ans… en bois bien évidemment!

Les inscriptions se font uniquement par courrier, en téléchargeant le dossier de candidature en ligne.
Dossiers à renvoyer avant le 19 juillet 2010 à : CEB – Trophées Vivons Bois – Pascale Diacono – Rue Jean Samazeuilh – BP55 – 33030 Bordeaux Cedex.
Le jury, composé de 10 personnes (architectes, spécialistes de la construction bois, designers, représentants de la presse spécialisée, représentants du CEB), déterminera un lauréat dans chacune des 3 catégories (Maison Individuelle / Extension-Surélévation / Habitat collectif) courant septembre 2010. Les résultats seront proclamés lors de la remise des prix, qui se tiendra le lundi 8 novembre en fin de matinée.

Les visiteurs du Salon Vivons Bois auront également la possibilité de déterminer le Prix Coup de C?ur du Public, en votant sur place entre le 5 et le 7 novembre.

Tous les projets en compétition seront exposés lors du Salon Vivons Bois, et paraîtront dans un numéro hors-série du magazine Éco Maison Bois & énergies renouvelables.

Consulter le règlement des Trophées d’architecture Vivons Bois ici.
Télécharger le dossier d’inscription ici.



«Nous nous sommes demandé pourquoi l’écoconstruction ne se développait pas plus que ça. Nous nous sommes rendu compte que les gens intéressés ne trouvaient pas les artisans et que les artisans ne trouvaient pas les clients. » C’est de ce simple constat qu’est né, en 2003, l’Écocentre du Périgord à Saint-Pierre-de-Frugie, géré par l’association Pégase, et présidée par Jocelyne Cambuzat.

Ouverts au grand public, aux pros, aux autoconstructeurs, les écocentres qui présentent les différentes techniques d’écoconstruction et y forment, se multiplient.

Au départ, il n’était question que de construire des maisons grandeur nature sur un parc de deux hectares, selon des techniques écologiques, et de les faire visiter. Cinq pavillons de 20 à 35 m² sont édifiés, dévolus chacun à un matériau et à une énergie spécifique : construction paille-terre et énergie éolienne, construction brique et solaire photovoltaïque, construction terre crue et solaire thermique, construction chaux-chanvre, construction bois et bois-énergie.

Mais rapidement s’est alors posée la question de la formation pour les visiteurs professionnels et les autoconstructeurs demandeurs. L’association Pégase a obtenu en 2005 son numéro de formateur agréé et dispense depuis une trentaine de formations longues et courtes à destinations des professionnels et du grand public, de janvier à fin octobre.

Toutes les techniques écologiques dans le domaine du bâtiment, de l’énergie, de l’eau et du paysage sont abordées. On peut ainsi se familiariser avec le bioclimatisme, la taille de pierre, le jardinage au naturel et agro-écologique, les couvertures végétales, la dynamisation de l’eau, l’isolation thermique naturelle, s’initier à la construction paille et ossature bois? Peut-on alors construire sa propre maison en suivant ces stages ? « Il ne faut pas rêver, il faut être réaliste, rectifie Jocelyne Cambuzat. L’autoconstruction à 100 % est très utopique, sans appuis de professionnels à moins d’être très doué. On peut toutefois faire de sérieuses économies en faisant des phases intermédiaires énormément consommatrices de main-d’?uvre. »

Pour la partie théorique, les stages ont lieu dans des salles à Saint-Pierre-de-Frugie. La pratique est quant à elle assurée à l’Écocentre. Actuellement, un vaste bâtiment basse consommation de 700 m² est en train d’être construit sur le site, un concentré de diverses techniques d’écoconstruction. Il accueillera à partir de septembre les stagiaires, la bibliothèque, la « matériauthèque ».

L’écocentre est ouvert d’avril à fin octobre. Des visites guidées de deux heures sont organisées uniquement le samedi à 15 heures (7 euros pour les adultes, gratuit pour les moins de 12 ans, 5,5 euros pour les scolaires, chômeurs et artisans). Les groupes constitués peuvent toutefois visiter toute l’année l’écocentre sur rendez-vous.

Le site accueille, le samedi 18 et dimanche 19 septembre, son 4e écofestival du sud-ouest. Il y aura 80 professionnels de l’écoconstruction, des énergies douces, de la gestion écologique de l’eau et de l’habitat sain, ainsi que des conférences, des débats, des films, des spectacles, une écolibrairie, un grand espace de jeux « enfants écocitoyens », des repas fermiers et végétariens.

Renseignements :
Écocentre du Périgord, Froidefon, 24450 Saint-Pierre-de-Frugie.
Tél. 05 53 52 59 50
info@ecocentre.org.
Infos « chantier-formation » : chantier-formation@ecocentre.org
www.ecocentre.org

0