ACTUALITES

Promouvoir l'écoconstruction
Publié le 07/06/2010 à 10 h 07
Promouvoir l'écoconstruction




«Nous nous sommes demandé pourquoi l'écoconstruction ne se développait pas plus que ça. Nous nous sommes rendu compte que les gens intéressés ne trouvaient pas les artisans et que les artisans ne trouvaient pas les clients. » C'est de ce simple constat qu'est né, en 2003, l'Écocentre du Périgord à Saint-Pierre-de-Frugie, géré par l'association Pégase, et présidée par Jocelyne Cambuzat.

Ouverts au grand public, aux pros, aux autoconstructeurs, les écocentres qui présentent les différentes techniques d'écoconstruction et y forment, se multiplient.

Au départ, il n'était question que de construire des maisons grandeur nature sur un parc de deux hectares, selon des techniques écologiques, et de les faire visiter. Cinq pavillons de 20 à 35 m² sont édifiés, dévolus chacun à un matériau et à une énergie spécifique : construction paille-terre et énergie éolienne, construction brique et solaire photovoltaïque, construction terre crue et solaire thermique, construction chaux-chanvre, construction bois et bois-énergie.

Mais rapidement s'est alors posée la question de la formation pour les visiteurs professionnels et les autoconstructeurs demandeurs. L'association Pégase a obtenu en 2005 son numéro de formateur agréé et dispense depuis une trentaine de formations longues et courtes à destinations des professionnels et du grand public, de janvier à fin octobre.

Toutes les techniques écologiques dans le domaine du bâtiment, de l'énergie, de l'eau et du paysage sont abordées. On peut ainsi se familiariser avec le bioclimatisme, la taille de pierre, le jardinage au naturel et agro-écologique, les couvertures végétales, la dynamisation de l'eau, l'isolation thermique naturelle, s'initier à la construction paille et ossature bois? Peut-on alors construire sa propre maison en suivant ces stages ? « Il ne faut pas rêver, il faut être réaliste, rectifie Jocelyne Cambuzat. L'autoconstruction à 100 % est très utopique, sans appuis de professionnels à moins d'être très doué. On peut toutefois faire de sérieuses économies en faisant des phases intermédiaires énormément consommatrices de main-d'?uvre. »

Pour la partie théorique, les stages ont lieu dans des salles à Saint-Pierre-de-Frugie. La pratique est quant à elle assurée à l'Écocentre. Actuellement, un vaste bâtiment basse consommation de 700 m² est en train d'être construit sur le site, un concentré de diverses techniques d'écoconstruction. Il accueillera à partir de septembre les stagiaires, la bibliothèque, la « matériauthèque ».

L'écocentre est ouvert d'avril à fin octobre. Des visites guidées de deux heures sont organisées uniquement le samedi à 15 heures (7 euros pour les adultes, gratuit pour les moins de 12 ans, 5,5 euros pour les scolaires, chômeurs et artisans). Les groupes constitués peuvent toutefois visiter toute l'année l'écocentre sur rendez-vous.

Le site accueille, le samedi 18 et dimanche 19 septembre, son 4e écofestival du sud-ouest. Il y aura 80 professionnels de l'écoconstruction, des énergies douces, de la gestion écologique de l'eau et de l'habitat sain, ainsi que des conférences, des débats, des films, des spectacles, une écolibrairie, un grand espace de jeux « enfants écocitoyens », des repas fermiers et végétariens.

Renseignements :
Écocentre du Périgord, Froidefon, 24450 Saint-Pierre-de-Frugie.
Tél. 05 53 52 59 50
info@ecocentre.org.
Infos « chantier-formation » : chantier-formation@ecocentre.org
www.ecocentre.org



 
> Retour vers les actualités

Votre devis maison bois

 
Aucun produit

Total 0.00€
Découvrez
le numéro
actuellement
en kiosques
cliquez ici

Chargement
Inscription à l'annuaire
PROFESSIONNELS,
INSCRIVEZ-VOUS
DANS NOS ANNUAIRES

Découvrez
le hors-série
actuellement
en kiosques
cliquez ici