Comment chauffer votre maison ?

Poele Lorflam
Copyright : Lorflam - Box Modul’air Cube - Design épuré et élégant. Le doublage intérieur fin en pierre ollaire et la coque ventilée permettent une convection adoucie sans surchauffe.

Le choix d’un mode de chauffage dépend de nombreux paramètres. Configuration du logement,utilisation, confort recherché, considérations écologiques, budget… Autant de critères à prendre en compte pour chauffer votre maison

Par Pascal Nguyen

Poele De dietriech
© De Dietrich - Le poêle à bois Ronsalis de chez De Dietrich fait rimer écologie avec économies. Grace à leur raccordement parfaitement étanche, les poêles à granulés Rondalis répondent aux exigences RT 2012 ; Puissance de 6 et 9 Kw Rendement jusqu’à 91 % ; Télécommande de série pour le piloter.

Sauf à faire construire un logement passif, vous avez besoin d’un dispositif de chauffage pour assurer votre confort d’hiver notamment. Les solutions disponibles sur le marché sont nombreuses. Elles comportent chacune des atouts et des contraintes. Pour vous aider à faire votre choix, nous vous en livrons les principales clés.

Le poêle à bois

Appareil de chauffage indépendant, il est facile à installer. Ils nécessitent un conduit d’évacuation des fumées et, pour les modèles étanches à privilégier, une prise d’air extérieur. Comptez de 1 000 à 6 000 euros pour un appareil performant (avec un rendement d’au moins 80%), hors pose et fumisterie. Les plus rustiques fonctionnent avec des bûches, le combustible le moins cher du marché. Les plus automatisés sont alimentés par des granulés de bois. Ils sont programmables et certains affichent plusieurs jours d’autonomie. Les poêles sont dits à accumulation (ou de masse) lorsque leur corps de chauffe est enveloppé d’un matériau (terre crue, brique réfractaire, stéatite…) qui stocke la chaleur pour la diffuser lentement par rayonnement. A noter que la RT 2012 stipule qu’un poêle ne couvre que 100 m2. Au-delà, il faut recourir à un second poêle ou à d’autres dispositifs de chauffage. Pensez également au ramonage obligatoire, une à deux fois par an selon les départements.

Poele Poujoulat
Copyright Poujoulat
Copyright Tulikivi
Poele Tulikivi
Copyright Tulikivi
Dans la nouvelle collection Karelia de Tulikivi, la beauté de la stéatite nordique prend une forme novatrice grâce à la gravure au jet d’eau. La collection comprend 12 poêles-cheminées différents, qui allient l’aisance du chauffage et l’exceptionnelle capacité d’accumulation thermique de la stéatite. Certains modèles ont un côté minimaliste scandinave, d’autres ont des décorations raffinées. Leurs grandes portes modernes offrent une vue imprenable sur le feu. Elles permettent aussi de faire des grillades et de cuisiner. C’est pourquoi Tulikivi présente une nouvelle gamme pour cuisiner, centrée autour de pierres de cuisson, pierres à steaks et plats en stéatite. Tous les poêles--cheminées de la gamme Karelia comprennent une grille dotée de pieds, sur laquelle il est facile de laisser mijoter vos mets.

La chaudière à bois

Ce sont des systèmes de chauffage central. A bûches ou, plus sûrement, à granulés, les chaudières à bois alimentent en eau chaude des émetteurs. Ceux-ci prennent la forme de radiateurs, de plancher, de murs et récemment de plafond chauffant. Les chaudières assurent généralement la production d’eau chaude sanitaire. Les modèles les plus autonomes sont celles à
granulés. Si le volume de stockage (un silo ou une pièce dédié) le permet, elles peuvent fonctionner sans intervention toute la saison. A noter que le fabricant Ökofen innove en proposant le raccordement « ventouse » à ses chaudières à granulés. Ce qui évite les cheminées d’une hauteur disgracieuse. Si vous optez pour une chaudière à bois, visez un modèle offrant un rendement maximal, au-delà de 90%. Les chaudières à condensation atteignent des rendements supérieurs à 100%. Comptez de 8 000 à 20 000 € le dispositif de chauffage installé et un contrat de maintenance annuel obligatoire.

pour lire la suite, commandez le numéro 45 d’Éco Maison Bois !

Votre avis sur l'article
0