Douceur et chaleur du bois

Maison bretonne en ossature bois

« À l’époque de cette construction, les isolants alternatifs à la laine minérale étaient onéreux, souligne Jean-Luc Le Guennec, architecte. Aujourd’hui je préconiserais sans doute l’usage de la ouate de cellulose ou autre, mais à épaisseur comparable la laine minérale reste un bon produit. » À l’extérieur le bardage en red cedar, que les propriétaires ont laissé volontairement grisé, adopte deux visages : en lame pleine dans la partie basse et à claire-voie dans la partie haute et le garage afin de rompre avec l’uniformité du bois. Quant à la toiture, elle est en ardoise, toujours pour respecter l’architecture locale, sur une pente à 45° et avec pour isolant une couche de 240 mm de laine minérale.

douceur et chaleur 2

B.A.
© Armel Istin

Retrouvez le reportage complet dans le n°1 d’Eco Maison Bois.

Votre avis sur l'article
0