L’agence parisienne SKP Architecture a réalisé un projet d’habitat partagé à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).

 

Pour exploiter au mieux ce terrain très long, SKP Architecture a choisi de construire deux maisons disposées de part et d’autre de la bande.
Sur rue, la maison sera la maison A et la maison située à l’arrière, la maison B. Chacune des maisons est traversante avec un jardin à l’avant et un autre à l’arrière.
Pour respecter les bâtiments environnants – notamment la maison existante tout proche – et être en cohérence avec le tissu urbain, les architectes choisissent de ne pas bâtir au-delà de R+2, ce qui correspond à la majeure partie des maisons de la rue. La maison A est en R+2 et conserve l’alignement sur rue tandis que la maison B n’accédera pas R+1 pour respecter les règles du POS.

 

Conscient de l’apparente contradiction entre la construction de maisons individuelles et le développement durable de la ville (risque de contribuer à l’étalement urbain), ce projet est néanmoins une proposition de réponse aux enjeux de l’évolution urbaine de la petite couronne de l’est parisien au fort potentiel de mutabilité dans le siècle à venir.
Ainsi les 3 principaux enjeux en matière de développement durable pour ce projet sont:
– Une construction pérenne à la hauteur des défis énergétiques du 21e siècle ;
– L’évolutivité du projet : permettre une future mixité programmatique et une évolution des usages ;
– La préservation de la qualité environnementale du site et son intégration harmonieuse dans l’architecture tout en redensifiant le quartier.

 

Ce projet a été primé au concours des Lauriers de la construction bois 2015 catégorie Logements individuels groupés Réalisation ex aequo. Le jury a relevé la « très grande qualité des espaces intérieurs et extérieurs. Beau travail sur les finitions et les détails. Le bois… et toutes ses qualités ».

L’architecte de ce projet est l’agence SKP Architecture www.skp-architecture.com

Entreprise du lot bois : Charpente du Gâtinais
p.martin [@] utb.com

 

Bureau d’études structure : Buchet
bet.buchet [@] wanadoo.fr

 

Bureau d’études thermique : Pouget Consultant
www.pouget-consultants.fr

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

L’agence parisienne GELIN LAFON a signé ce projet de logements individuels groupés, à Bourges (Cher).

 

Générer du vivre-ensemble dans un lotissement, faire le lien entre les habitants dans un contexte où la maison individuelle est dominante.

Le projet prend place dans un lotissement caractéristique d’un aménagement péri-urbain dominé par la maison de constructeur.
Chaque maison accueille deux logements. Le volume est volontairement compact pour une approche environnementale basée sur l’économie de la construction et la minimisation des consommations d’énergie.
Les logements sont traversants avec un découpage jour/nuit tourné vers un jardin privatif. Ils offrent de véritables espaces habitables avec des pièces à géométrie simple et une double hauteur qui participe à l’impression d’espace. La façade côté rue accueille l’entrée et une chambre, la façade côté jardin accueille cuisine et séjour. Toutes les pièces et les dégagements sont éclairés naturellement.

 

Les murs périmétriques sont en ossature bois, le mur de refend est en parpaings pleins. Isolation thermique en panneaux semi-rigides de laine de Roche – ép. 180 mm.

La charpente est en caissons chevronnés autoportants, âme polyuréthane (épaisseur de 127 mm), sous-face BA13. La couverture est zinc naturel à joints debout, voligeage bois.

Pour chaque logement, l’ensemble de l’installation comprend l’alimentation gaz et la distribution gaz, la production et la distribution de l’eau chaude de chauffage et de l’eau chaude sanitaire, et les corps de chauffe.

 

 

Ce projet a reçu le Laurier de la construction bois 2015 dans la catégorie Logements individuels groupés Réalisation ex aequo. Le jury a déclaré : « La construction bois peut avoir une esthétique différente. Ce projet, aux très bonnes qualités architecturales, en est la preuve. Provenance des bois (pin des Landes) locale. Logique d’habitat groupé respectée ».

L’architecte du projet est l’agence Gelin Lafon www.gelin-lafon.com

 

Charpente, couverture, bardage : Entreprise Rousseau
chateauroux [@] smac-sa.com

 

Menuiseries extérieures : SAS Menuiseries Moreau
www.menuiserie-moreau-cluis.fr

Menuiseries intérieures : Elvin
www.elvin.fr

 

Les photos sont de Nicolas Waltefaugle

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

L’agence d’architecture grenobloise Inca travaille sur le cœur de Grotte à Lourdes, et plus précisément sur une structure de protection, le auvent des piscines.

 

En lien avec la grotte sacrée et les bâtiments historiques des piscines, au bord du Gave, l’agence d’architecture Inca a proposé, pour surplomber le parvis des piscine, un grand auvent d’inspiration naturaliste. Il protège l’espace d’attente des piscines et récrée un espace généreux ou le confort de l’attente est privilégié. De grands bancs en bois et des gardes-corps structurent et organisent l’espace d’attente.

La structure en lamellé-collé de douglas est originale et inédite d’un point de vue architectural mais aussi technique. C’est une structure autonome : aucun impact, aucun lien structurel avec le bâtiment existant des piscines. Les principes géométriques sont rigoureux : facilitation de la fabrication et de la mise en œuvre. La structure est la plus fines possible : légèreté et élancement. Structure, sous-face et couverture tout en bois : l’effet recherché est chaleureux et rassurant.

Le auvent des piscines constitue un espace en soi : l’antichambre de recueillement des pèlerins avant l’expérience des piscines. La structure est organique et arborescente en lien avec l’esprit de la végétation du jardin des fontaines. Elle prend forme au sol pour se déployer dans l’espace par des arches formant des voûtes. L’idée qui guide la conception de cette structure est la métamorphose. Métamorphose de la lumière qui est captée par une grande verrière pour descendre en cascade le long des poteaux. Métamorphose des matières que sont la pierre, le bois, la lumière. La matière minérale du parvis des bains devient la base des poteaux, d’où émergent les nervures de la structure en bois qui deviennent, en se multipliant, la trame d’une nappe de bois légère et étanche. L’ensemble crée une couverture protectrice, aux formes douces, un espace ombragé, une introduction sereine, dans un atmosphère propice au recueillement, à l’expérience des bains dans l’eau sacrée de Lourdes.

 

 

Ce projet a reçu le Prix de l’aménagement paysager au concours des Lauriers de la construction bois 2015. Le jury a déclaré : « La structure en bois crée l’effet ! Superbe travail sur la structure, maitrise technique du bois, technologie moderne, provenance locale des bois… Quel objet ! Et en plus pas tape-à-l’œil ».

La réalisation de ce projet s’étendra d’octobre 2015 à mars 2016.

L’architecte de ce projet est l’agence Inca : www.inca-architectes.com

BET spécialisé dans la structure bois : Gaujard Technologie www.bet-gaujard.com

BET structure : Beterem ingénierie www.tpf-i.fr

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

La maison M est située à Suresnes (Hauts-de-Seine). Il s’agit d’une surélévation couplée à une rénovation, le tout en bois.

 

Le projet, qui a été développé suite à un incendie mitoyen qui avait ravagé la toiture ainsi que le dernier étage de la maison existante, se dessine autour de l’idée d’une enveloppe sous forme de couverture épaisse de bois qui vient couvrir la maison en forme de protection de l’habitat.
La volonté d’isoler complétement la maison par extérieur à rajouter à cette volonté de sculpter la vague de la couverture. En parallèle la liaison extérieur-intérieur, même sur les niveaux supérieurs, était devenue une évidence, d’où la présence de terrasse au niveau chambre et toiture-terrasse creusée dans la forme avec une protection par une toiture végétalisée en pourtour, sauf vers Paris ou une vue extraordinaire est mise en perspective.

 

MM architectes

L’ensemble de l’extension a été construite sur la base d’une structure bois en douglas section 14×14. La totalité de la structure a été découpée, préparée et assemblée sur-place, « à l’ancienne », à partir de la livraison des bois traités, sans préparation en atelier par les charpentiers. L’ensemble recouvert de panneaux OSB de 12 mm en contreventement avec pare vapeur et isolants. Les planchers en panneaux OSB de 22 mm sur pannes en sapin du pays 80x230mm entraxes de 500 mm.Terrasses en lames de 25x140mm et bardage ajouré de 40x40mm avec intervalle de 25 mm, le tout en  mélèze de Sibérie. Isolation en laine de roche Roulrock de 120 mm d’épaisseur et polystyrène extrudé de 110 mm. La totalité du volume intérieur a été travaillée en frêne (le parquet, les murs, le plafond, les portes armoires dressing) afin de renforcer le concept de la « boite » en bois sur le toit.

 

MM architectes

La maison M a remporté le Laurier de la construction bois 2015 dans la catégorie Rénovation / Extension de Logement Réalisation. Le jury a expliqué son choix : « Le jury a aimé l’intelligence constructive de ce projet et son rapport à l’existant. Particulièrement intéressante, la peau de la surélévation redescend sur l’existant. Une nouvelle maison apparaît ».

Les architectes de ce projet sont MM architectes, designers et planners de Nanterre http://mm-planners.com/

 

Entreprise du lot bois : FJ Bat SARL

fjbatiment [at] neuf.fr

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

La Maison de l’écriture est un projet magnifique réalisé en Suisse à Montricher par l’agence Mangeat-Wahlen Architectes Associés SARL (Vincent Mangeat et Pierre Wahlen). Sa conception a commencé en 2001, il a été achevé en 2014.

Cette bibliothèque compte 5 étages, une salle d’exposition et un auditorium.

 

La bibliothèque est conçue comme l’emboîtement de deux structures. La première forme un grand coffre dur et protecteur constitué de murs de béton armé brut de décoffrage d’une épaisseur de 40 cm auxquels est arrimée une canopée.
À l’intérieur est glissée une grande étagère en chêne qui porte les livres, les hommes et la lumière.

 

Le projet veut faire la synthèse entre meuble et immeuble : la structure disposée autour d’un grand vide porte les livres, les coursives d’accès aux livres et la couverture.
Des rainures régulièrement pratiquées dans les poteaux sont préparées pour recevoir les étagères. Le tout, élément porteurs et portés sont réalisés en chêne lamellé-collé.

 

Entre les deux structures évoquées ci-dessus, sont placés 300 mm d’isolation thermique (isolation en laine de verre 300 mm). Sur la couverture, isolation et forme de pente (isolation en mousse polyuréthane, en pente, épaisseur variable de 320 à 240 mm). Au deuxième sous-sol, sur le dallage béton, isolation de 300 mm.

Ce qui a été écrit et dessiné c’est la métamorphose de la Colonie de Vacances de Montricher qui prend la forme d’une grande maison pensée comme on pense une ville. Une Maison de l’écriture où l’on écrit, parle, débat, expose et resserre des livres, des livres et encore des livres.

« On a disposé, explique l’architecte, d’une part la bibliothèque (80 000 volumes) et les archives et d’autre part, la salle d’exposition, le vestibule, l’auditorium et le foyer. »

 

La Maison de l’écriture a reçu le prix de la réalisation à l’étranger au concours des Lauriers de la construction bois 2015. À la remise des prix, le jury a déclaré : rêve de bibliothèque. Toutes les coursives sont suspendues à la toiture en chêne du Quercy. »

Les architectes du projet : Mangeat-Wahlen Architectes Associés SARL www.mangeat-wahlen.ch

Entreprises du lot bois :
– DUCRET-ORGES SA www.ducret-orges.ch
– MONTANDON Pascal info [at] montandon-charpente.ch
– J. BODENMANN SA www.bodenmann.ch

Ingénieur du bois : Charpente Concept SA www.charpente-concept.com

 

Les photos sont de Samuel Nugeus

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

Ce projet a été réalisé en 2014 par l’agence d’architecture parisienne EA+LLA architectes. Il consiste en la réhabilitation d’un bâtiment construit au début des années 1960.Il s’agit du bâtiment D4 du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) d’Orléans.

Le bâtiment existant est un volume simple, d’un seul niveau avec toiture terrasse. Le plan est libre, sa structure poteau poutre dissociée de l’enveloppe. Les poteaux de reprise sont implantés à l’extérieur de la façade. Les deux façades nord-ouest et sud-est sont vitrées, les deux pignons opaques. Le projet consiste en la rénovation lourde et vise l’amélioration du bâti et une performance énergétique élevée. En matière énergétique, le projet répond aux exigences de l’Appel à projet Ademe/Région Centre et aux exigences de l’attribution du Fond chaleur et des Certificats d’Economie d’Energie (C.E.E.).
L’architecte a opté pour une dépose complète de l’enveloppe. Les nouvelles façades bois sont en « applique », englobant la structure afin de traiter tous les ponts thermiques et avoir une enveloppe homogène et continue.

Isolation des nouvelles façades rapportées en bois :
Isolation lin + chanvre de 120 mm (R=2.9) + deuxième couche de 100 mm (R=2.4).

Le bois utilisé est un bois  » éco-certifié  » selon le référentiel PEFC ou FSC, garantissant qu’une proportion ou la totalité des bois utilisés est issue d’une forêt gérée durablement.

Bâtiment du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières). Réhabilitation de l’enveloppe du bâtiment et aménagement intérieur des bureaux par l’agence d’architecture EA+LLA. Orléans le 30/04/2014. Photo : Fabrice Dunou

La réhabilitation énergétique du bâtiment D4 du BRGM à Orléans la Source a été primé au concours des Lauriers de la construction bois dans la catégorie Rénovation / Extension d’équipements publics ou de bâtiments d’activité Réalisation. Lors de la remise du prix, le jury a déclaré : « Ce projet est exemplaire. Les détails sont très soignés. Justesse de la façade, des lignes. Beau travail sur les brise-soleil ».

Bâtiment du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières). Réhabilitation de l’enveloppe du bâtiment et aménagement intérieur des bureaux par l’agence d’architecture EA+LLA. Orléans le 30/04/2014. Photo : Fabrice Dunou

Les architectes sont l’agence EA+LLA ARCHITECTES : www.ea-lla.fr

L’entreprise du lot bois de ce projet est Loire Charpente : bemetre [at] pajon‐charpente.com

Le bureau d’étude thermique pour l’Adema et la région Centre est Amoes : francois.bourmaud [at] amoes.com

Les photos sont de Fabrice Dunou.

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

Ellipse est un stand de tir destiné au club de tir de la commune de Saint-Jean-de-Vaulx (Isère).

Pour Philippe Maillard, l’architecte à l’origine du projet Ellipse, « l’idée est d’expérimenter à travers ce petit bâtiment la possibilité d’utilisation du bois communal. Le projet est conçu avec cette contrainte, que du bois massif provenant de la forêt communale. Le projet compose avec un maximum d’essences différentes (feuillus et résineux) et des sections variées permettant d’utiliser toute la grume. Par exemple le duramen est utilisé pour la structure alors que par exemple les fausses et contre dosses sont utilisées pour la couverture en planches non délignées.Ellipse se veut porteur d’une dynamique qui se situe bien au-delà de lui-même, celle de la volonté exprimée par la commune de Saint-Jean-de-Vaulx de dynamiser la filière bois locale ».

Concernant l’activité du tir, sept cellules individuelles de 1,25 x 2,50 m (dont une accessible aux P.M.R. d’une largeur de 1,50 m) sont aménagées de façon à permettre une bonne concentration et une aisance de mouvements. Chacune d’entre elles offre la possibilité de tirer selon les trois positions requises : debout, à genoux ou couchée. Pour cette dernière, et afin de ne pas modifier la ligne de visée, deux plaques latérales se déploient en position horizontale, proposant un plateau sur lequel le tireur peut s’allonger.

Une part importante de la réflexion a été menée sur l’éclairement des cellules. Outre leur rôle de fermeture, les plaques mobiles, en position relevée, protègent les tireurs contre les rayons solaires directs ou l’éblouissement. Un calcul a été mené en fonction des « masques » créés par le relief alentour afin de dimensionner la casquette nécessaire pour protéger le poste de tir.

Le bois local est à la fête !

Les fondations sont en pieux battus en bois (robinier). Les poteaux en grumes juste écorcées sont en robinier ou châtaignier. L’ossature des plaques de couverture est en épicéa, recouvert de planches de châtaignier non délignées. finition intérieur en lambris non jointif (piège à sons) de mélèze. Les cloisons sont en planches contre-clouées en érable. Le plancher bois intérieur est en châtaignier sur ossature en épicéa. Les passerelles extérieures forment un plancher bois en châtaignier sur une ossature en mélèze.

 

Ellipse sera livré à l’automne 2015.

Ce projet a remporté le Laurier de la construction bois 2015 dans la catégorie Équipement public Projet. Lors de la remise du prix, le jury a déclaré : « Ce projet, en cours de réalisation, fait la part belle aux essences de bois locales et au circuit court. Une réponse de qualité est apportée à ce programme original, dans une démarche exemplaire. »

Pour contacter l’architecte de ce projet, Philippe Maillard : p.mad [at] wanadoo.fr

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

Selon une étude Crédoc, même s’ils reconnaissent le côté pratique de la domotique, les Français la trouvent complexe et ont peur du surcoût. C’est pourquoi, MAISON ECO
NATURE la rend simple à gérer et accessible à tous. S’efforçant de proposer des maisons toujours plus proches de la nature, ce spécialiste des maisons en ossature bois, en
partenariat avec Somfy, installe d’office sur toutes ses maisons un pack domotique pour favoriser l e s économies d’énergie. Ce pack de base revient à 860 € TTC aux propriétaires, sans aucun autre abonnement. Les capteurs de luminosité commandent les volets roulants et les lames brise- soleil pour conserver la chaleur du logement dès que la nuit tombe ou au contraire pour laisser le soleil chauffer gratuitement . Ces capteurs permettent aussi d’ouvrir les volets et brise-soleil dès que le jour se lève ou que la lumière naturelle est plus intense pour limiter l’éclairage artificiel. De leur côté, les capteurs de température intérieurs e t extérieurs permettent de régler l’ouverture et la fermeture des volets pour une optimisation du chauffage et éviter la surchauffe. En plus d’être visualisable et de pouvoir être géré sur smartphone et tablette , l ’ ensemble des postes de consommation d’énergie peut être intégré à des scenarii. Ceux-ci facilitent les économies en définissant, par exemple, la température des pièces en fonction des heures, des saisons ou de l’occupation du logement. Avec son pack de base, MAISON ECO NATURE propose des options supplémentaires comme l’ouverture du portail et de la porte du garage à distance , les détecteurs de fumée ou de fuite d’eau, l’arrosage automatique ou encore l’alarme contre les effractions.

Pour plus d’informations cliquez ici : www.maison-eco-nature.com

LA MAISON BOIS MODULAIRE EST L’HABITAT DE DEMAIN. Véritable révolution, c’est un assemblage de plusieurs modules qui constituent une maison prête à habiter. Entièrement réalisés en atelier, les modules sont ensuite assemblés sur le terrain. Les connectiques sont alors raccordées à celles du module voisin.
Ce nouveau type de constructions présente de nombreux avantages, notamment la possibilité d’assembler des modules de dimensions différentes.
Cela permet aux futurs propriétaires de choisir et adapter leur maison selon leurs besoins, leur budget et leurs envies. Aussi avec le modulaire, un autre concept apparaît : LA MAISON ÉVOLUTIVE.
Désormais, les éventuels agrandissements et extensions s’envisagent dès la construction et sont par la suite très facilement réalisables. Enfin, l’esthétique des maisons modulaires est contemporaine pour un habitat moderne et design.

plus d’info : www.franceboismodulaire.com

Le salon du bois et de l’Habitat de Grenoble a désigné ce jour les lauréats de la 10ème édition du concours National d’architecture des Lauriers de la Construction Bois.

Le jury, composé de 8 professionnels et spécialistes de la construction bois, a départagé les 94 projets selon leurs qualités architecturales, l’innovation, l’originalité, la créativité, leurs capacités à utiliser du bois, sa provenance, avec un regard soutenu sur la démarche environnementale.

Les 13 projets gagnants sont une photographie de ce qui se fait de mieux en matière de construction bois en France et à l’étranger

Le jury était composé de 8 professionnels et spécialistes :

– L’architecte Caroline Barrès, lauréate des Lauriers 2013 pour la Maison étirée
– Lydie Boisse, pour la Fédération Nationale des Communes forestières, très impliquées dans l’utilisation du bois local et les circuits courts
– L’architecte Brigitte Champsavoir, pour l’école d’architecture de Grenoble
– L’architecte Sébastien Fabiani, pour la Maison de l’architecture de l’Isère et lauréat du concours en 2011
– L’architecte Stéphan Brofiga, spécialisé dans la construction bois
– L’architecte Christelle Quinonero, du bureau d’étude Gaujard technologie
– L’ingénieur Antoine Roux, Directeur de Charpente Concept France, à qui l’on doit entre-autre le refuge du Goûter
– Le rédacteur en chef des revues Eco Maison Bois et Filières Bois, Frédéric Goudal

Voici les 13 projets gagnants :

• Catégorie Équipement public Projet :

Ellipse, stand de tir à 50.00, pour le club de tir de Saint-Jean de Vaulx

stand

Maillard Philippe
39 avenue Rhin et Danube – 38100 GRENOBLE
06 32 19 82 58

Voir le projet en détail



• Catégorie Rénovation / Extension d’équipements publics ou de bâtiments d’activité Réalisation :
Réhabilitation énergétique du bâtiment D4 du BRGM à Orléans la Source

D4

EA+LLA architectes
5, rue de Crussol – 75011 Paris
01 49 23 00 39

Voir le projet en détail

 


• Réalisation à l’étranger :
LA MAISON DE L’ECRITURE

maison-ecriture

MANGEAT-WAHLEN ARCHITECTES ASSOCIES SARL
VINCENT MANGEAT et PIERRE WAHLEN
Place du Chateau 7 – 1260 NYON –  SUISSE
022 361 70 22

Voir le projet en détail

 


• Catégorie Rénovation / Extension de Logement Réalisation :
Maison M

maison-m

MM architectes, designers et planners
36, rue Raymond Barbet – 92000 NANTERRE
01 41 38 00 94

Voir le projet en détail

 


• Prix aménagement paysager
Projet Cœur de Grotte à Lourdes, Structure de protection, auvent des piscines

grotte-lourdes

INCA : Innovation Création & Architecture
30 boulevard Gambetta – 38500 Grenoble
04 76 84 55 91

Voir le projet en détail

 


• Catégorie Logements individuels groupés Réalisation ex aequo
Péri-urbain malin

peri-urbain

Agence GELIN  LAFON
10 ter, rue Bisson – 75020 Paris
01 42 46 33 32

Voir le projet en détail

 

 

• Catégorie Logements individuels groupés Réalisation ex aequo
Habitat partagé à Bagnolet

habitat-partage-bagnolet

SKP ARCHITECTURE
100 Boulevard de Belleville – 75020 PARIS
01 58 53 54 05

Voir le projet en détail


• Catégorie Logement individuel Réalisation :
Chalet Beaufortain

chalet-beaufortain

MAAJ
36 rue Pradier – 75019 Paris
01 57 75 94 23

 Voir le projet en détail

 


• Catégorie Bâtiments d’activité Réalisation
Siège de Notre Logis

Notre-Logis 06

TEKHNÊ ARCHITECTES
43 rue des Hérideaux – 69008 Lyon
04 78 75 66 66 

Voir le projet en détail

 

 

• Catégorie Logement collectif Réalisation
Etoile Noire

etoile-noire

Angélique Chedemois Achitectures
5 rue de thionville – 75019 PARIS
06 73 44 78 37

Voir le projet en détail


• Catégorie Equipements publics Réalisation ex aequo
La fabrique des Arts

fabrique-arts

FAUVEL – FOUCHÉ Architectes
18 boulevard du Grand Cerf – 86000 POITIERS
05 49.45.85.39

Voir le projet en détail

 

 

• Catégorie Equipements publics Réalisation ex aequo
Site scolaire d’Attigny

site-scolaire

JEAN PHILIPPE THOMAS ARCHITECTES
219 boulevard Charles Arnould – 51100 Reims
03 26 404 405


Voir le projet en détail

 

Prix du public des Lauriers
Plein cadre

DSC 5974

Architecture et Bois
23, rue des Macchabées
69005 Lyon
04 72 57 88 76

Voir le projet en détail

0