Prix du public
Q House

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Création : mars 2011
Localisation : Angers (Maine-et-Loire)
Situation : en sortie de ville, secteur pavillonaire
SHON : 160 m2
Coût TTC : 390 000 euros

Antoine Lacaze & Charles Mantoux, Alcmea Architectes ?
2, rue Chabanais – 75002 Paris
01 75 43 03 26 – 06 62 26 08 62
contact@alcmea.comwww.alcmea.com

Présentation
Fonctionnelle et rationnelle, cette maison offre une possibilité de vivre
en adéquation avec le jardin, par un jeu d’ouvertures multiples et généreuses. L’organisation spatiale est très claire, la partie jour s’ouvre généreusement sur le jardin et la partie nuit est filtrée par la présence d’un coursive et de panneaux coulissants perforés. Cet ensemble permet de garder un intimité tout en
profitant au maximum de l’environnement extérieur. Le niveau BBC est visé.

Structures, murs, fermetures, toiture
Fondation béton, ossature bois avec bardage en lattis châtaignier et panneaux coulissants en Kerto. Toiture en bac acier isolé, menuiseries aluminium et volets motorisés bois.
l Entreprise du lot bois : Tikopia (charpentier bois)
Parc de Mios entreprises – 33380 Mios – 05 57 71 24 80
tikopia@tikopia.fr – www.tikopia.fr

Isolants
Ouate de cellulose insuflée et panneaux fibre de bois.

Aménagements intérieurs
Sol béton et parquet, séparation des pièces avec ossature bois et plaques de plâtres y compris au plafond. Menuiseries et rangements bois.

Chauffage
Plancher chauffant basse température.

Eau chaude
Production eau chaude par panneaux solaires en toiture couplés à la chaudière basse température du plancher chauffant.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.


Catégorie projets d’étudiants en écoles d’architecture Rhône-Alpes
Plug-in, revisiter le lindage à Ambert

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Création : PFE amorcé en octobre 2011
Localisation : Ambert (Puy-de-Dôme)
Situation : milieu rural, site à proximité du centre bourg et d’une voie ferrée
Surface SHON : 363 m2 pour la base, 441 m2 avec le nombre total de plugs
Coût ht : environ 300 000 euros soit une moyenne de 1300 euros/m2

Delphine Bugaud et Alice Gras, étudiantes, ENSAG ?
delphine.bugaud@gmail.com
École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble – 60, avenue de Constantine
BP 2636 – 38036 Grenoble cedex 2 – 04 76 69 83 00 – www.grenoble.archi.fr

Le mot du jury
C’est un projet ludique, modulaire, au plan intéressant.

Présentation
Le projet découle d’une collaboration pédagogique avec la ville d’Ambert, laquelle souhaite accroître son rayonnement par le développement de nouvelles filières, et d’une offre de logements innovante, ancrée dans les cultures constructives locales. La proposition cherche à réinterpréter des techniques propres à la région telles que le colombage et le lindage, mises au service de la flexibilité. Les logements, qui répondent aux critères bbc, favorisent ainsi les matériaux disponibles dans la région : bois, terre? Ils se développent autour d’une structure primaire abritant une base de logement « minimum », qui peut évoluer et s’agrandir par la suite par l’ajout ou l’extension de pièces, en fonction des besoins. Des espaces partagés poursuivent cette logique en favorisant les rencontres entre les habitants.

Fondations
Fondations par massifs + longrines.

Structures, murs, fermetures, toiture

Structure : bois (lamellé-collé). Murs de la base : ossature bois (sapin, douglas), panneaux OSB, isolation ouate de cellulose (160 mm), enduits terre int./ext.. Occultation : volets textiles amovibles en façade sud et est. Murs des plugs : ossature bois, panneaux OSB, enduit terre int., revêtement extérieur en textile Ferrari (Stamisol FT 381 et color). Menuiseries bois massif vitrage 4/18/4. Toiture : panneau sandwich. Occultation : brise-soleil à lames orientables verticales à l’ouest.

Aménagements intérieurs

Menuiseries bois extérieures double vitrage performant. Logements collectifs. Sol en parquet sur isolation phonique. Enduits terre et peintures à l’eau.

Isolation
Toit : panneaux sandwich, toiture ventilée. Dalles collaborantes bois/béton.
Murs : 160 mm de ouate de cellulose soufflée dans l’épaisseur de l’ossature + 57 mm d’isolant complémentaire extérieur de type Steico Universal.
Murs plugs : 120 mm de ouate de cellulose soufflée dans l’épaisseur de l’ossature + 57 mm d’isolant complémentaire extérieur de type Steico Universal.

Eau chaude

Eau chaude sanitaire et chauffage par chaudière collective + complément panneaux solaires.

Chauffage

Collectif par chaudière à condensation granulés bois (fret : bois provenant des scieries du parc national régional Livradois Forez, à proximité du site).

En plus

La structure porteuse en bois peut accueillir une structure légère complémentaire dans le prolongement des coursives. Des éléments de fixation sont prévus à la livraison du bâtiment. Ce support permet par la suite d’accueillir de nouveaux usages (brise-soleil, terrasse ou plug) selon l’intervention des habitants, et de générer des espaces tampons aux orientations les plus défavorables : nord et ouest.

Consommation énergétique

50 kWh/m2/an, simulation énergétique à l’aide du logiciel ArchiWIZARD.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Retour vers l’article précédent

Catégorie Maison en ville
Maison Antony

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : 2011
Localisation : Antony (Hauts-de-Seine)
Situation : banlieue pavillonnaire
Surface SHON : 276 m2
Coût TTC : 740 000 euros avec garage 130 m2

DJURIC-TARDIO architectes, Caroline DJURIC et Mirco TARDIO ?
17, rue Ramponeau – 75020 Paris
01 40 33 06 41 – contact@djuric-tardio.comwww.djuric-tardio.com

Le mot du jury :
Voilà un projet original de deux maisons en une. Convivialité et sensibilité sont réunies. Beaucoup de bonnes idées sont ici présentes : la charpente-pergola, les volets miroir… Le jury a apprécié le travail sur l’insertion et l’intégration environnementale.

Présentation :
La forme du toit-ombrière, à l’air de charpente inachevée, reprend l’archétype du contexte insérant le projet dans son environnement et son rythme urbain. Ce volume ouvert devient un « grenier» végétalisé, intime et ensoleillé. L’agencement de cette maison a été conçu dans une optique d’adaptation des espaces de vie. Deux zones superposées indépendantes peuvent, avec peu de modifications, devenir un même espace.
Des cloisons coulissantes permettent de partitionner l’espace en fonction des usages.
Construite en panneaux bois posés sur un socle béton, cette maison est complètement préfabriquée en atelier, montée en quinze jours seulement. Les panneaux découpés, isolés et bardés en usine, sont arrivés au chantier prêts à poser.
Les surfaces vitrées des verrières et des façades sud captent le soleil l’hiver et sont abritées par les ombrières l’été réduisant efficacement les besoins d’énergie de la maison.
La façade principale sur rue, orientée nord, est une composition de grands percements vitrés et de volets isolés en inox miroir sans vitrage. La ventilation des chambres est réglée par les percements des volets, et l’apport de lumière par les surfaces vitrées. La conception de l’enveloppe rend le bâtiment très performant thermiquement.

Fondations
Fondations spéciales sur pieux béton 15 m de profondeur.

Structures, murs, fermetures, toiture

– Sous-sol béton (enduit sur partie hors terre),
– Superstructure : murs panneau Léno® épicéa + isolation fibre de bois + bardage red cedar extérieur,
– Plancher : panneau Léno®,
– Toiture-terrasse : panneau Léno® + isolation+ étanchéité + caillebottis bois sur plot,
– Baies et verrières : menuiserie aluminium à rupture de pont thermique + double vitrage + gaz argon,
– Volet inox isolé.

Entreprise du lot bois : SARL Lilian Bapsalle
68 -70, avenue René-Cassin – 33210 Langon
05 56 62 28 04 – charpente.bapsalle@wanadoo.fr
www.bapsalle.com

Aménagements intérieurs
Revêtement de murs : peinture à l’eau sur BA13. Mosaïque pâte de verre dans SDB.
Revêtement de sol : parquet chêne. Carrelage grès cérame dans cuisine.

Isolation
Murs : isolant extérieur fibre de bois.
Sol : isolant entre garage et RDC : polystyrène extrudé sous plancher chauffant.
Toiture : isolant dur polystyrène extrudé sous étanchéité.

Eau chaude
Chaudière à gaz.

Chauffage
Chaudière à gaz à condensation + plancher chauffant basse température.

En plus

Récupération des eaux pluviales dans cuve enterrée pour arrosage.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Catégorie extension / rénovation / réhabilitation
Médiathèque et office du cyclotourisme de Périers

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : 2009
Localisation : Périers (Manche)
Situation : ancienne gare de Périers
Surface SHON : 401 m2
Coût TTC : 667 528 euros

North By Northwest architectes ?
42, rue d’Avron – 75020 Paris – 01 47 70 03 08
cdesert@nxnw.frwww.nxnw.fr

Le mot du jury
Le jury a aimé ce projet bien intégré dans son environnement, qui fonctionne bien, parfaitement lisible. Sa charpente est innovante. Dehors on retrouve les éléments du quai de gare. C’est un très beau projet.

Présentation
À la verticalité de l’existant, nous avons répondu en étirant de part et d’autre du bâti, des volumes horizontaux, de plain-pied, à toiture plate ou cintrée. Afin de donner de la légèreté à cet ensemble, les volumes sont décollés les uns des autres grâce à des espaces bas de transition, vide ou plein, mais de même largeur. Ces dilatations deviennent soit des passages, soit une entrée. Les matériaux utilisés sont naturels (bois, terre cuite et zinc), ils permettent la mise en place d’une écriture simple, lisible et contemporaine.

Fondations
Fondation en radier.

Structures, murs, fermetures, toiture
Ossature bois, charpente bois lamellé-collé et massif, Couverture : toiture zinc cintrée + bac acier sec, toiture plate.
Façades : bardage bois, clins de bois horizontaux en douglas, bardage en terre cuite type « Terreal-Zéphir », menuiseries extérieures : aluminium naturel.

Entreprise du lot charpente bois : entreprise Lepetit Daniel – 1, rue Carpiquet – BP63 – 50250 La Haye-du-Puits
02 33 46 13 29 – www.lepetit-daniel.com
– Entreprise du lot bardage bois : entreprise Lefer Denis
ZA route de Portbail – BP13 – 50260 Bricquebec
02 33 10 07 90 – www.menuiserie-lefer.com

Aménagements intérieurs
– RDC :
– – SAS d’entrée : sol en briques pavées,
– – Salle d’exposition et accueil : sol en carrelage grès céramique et parquet flottant, doublage plaque de plâtre BA13 avec isolant laine de roche, grand bandeau en aluminium naturel permettant d’éclairer et de ventiler de manière naturelle,
– Bureaux en R+1 : doublage BA13 collé sur mur existant, sol parquet.

Isolants
Laine de verre et laine de roche.

Chauffage
Gaz : plancher chauffant en RDC, radiateur en R+1.

Eau chaude
Chaudière ventouse au gaz.

Consommation énergétique
100 kWh/m2/an.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Catégorie bâtiments collectifs équipement
La Fabrique

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : juin 2011
Localisation : Domaine de Chamarande, Chamarande (Essonne)
Situation : en site classé monument historique
Surface SHON : 3 000 m2 + 10 000 m2 d’aménagements extérieurs
Coût TTC : 3 994 516 e (y compris aménagements extérieurs, VRD)

AKLA Architectes Hervé Levaseux et Malene Kristensen ?
26, rue Poliveau – 75005 Paris
01 55 26 91 92 – atelier@klarchitectes.com

Le mot du jury
Le parti pris classique fonctionne très bien. Ce projet ne commet aucune erreur. La pureté des lignes, la simplicité du parti pris et l’association du bois et de la pierre… l’ensemble est très subtil.

Présentation
Le bâtiment unitaire et linéaire offre un fond de perspective au parc du château. L’image se réfère aux dépendances et aux halles agricoles. Cette disposition permet de définir une limite claire et naturelle entre le parc public et le pôle logistique. La façade ouest forme un des murs d’enceinte du parc. Elle est réalisée en pierres des champs qui ont été récupérées localement.Une coursive haute, ancrée dans la pente, relie les parcours piétons. La promenade de cette partie du parc s’achève ainsi par une situation en belvédère. Une façade en bois, à claire-voie, émerge au-dessus de ce mur et joue de l’écriture de claustra et d’une modénature à rythme vertical. Le toit en zinc a de larges porte-à-faux supportés par une dalle bois chevronnée couvrant la promenade haute.La façade est, côté fonctionnel, est principalement composée de deux parois à parement bois et de portes dans le même matériau. Ces deux parois sont disposées de façon perpendiculaire autour d’une cour couverte, aire de livraison des ?uvres.
La structure, faite de portiques bois sur une trame de 5,20 mètres, libère les espaces et permet le cloisonnement et la clôture du bâtiment par des parois non structurelles, offrant des possibilités d’évolution dans le temps.
L’écriture radicalement minimaliste et l’ensemble des matériaux naturels et bruts s’insèrent dans la dimension monumentale et l’environnement paysagé du château de Chamarande et du paysage.

Fondations
Les fondations sont type pieux avec dalle portée.

Structures, murs, fermetures, toiture

La structure est un principe portiques bois avec pannes transversales portant la couverture. Les poutres des portiques sont utilisées pour la partie des ateliers de grande portée. Des poteaux bois supportent la charpente sur les zones atelier et une dalle bois en sous-face des locaux de travail à l’étage et du belvédère extérieur. Cette dalle assure une sous-face composée de chevrons rapprochés en harmonie avec le bardage de façade.
La couverture chaude est en zinc à joint debout, portée par des pannes entre portiques. Afin de permettre d’éclairer les ateliers de grande hauteur, la couverture est percée de trois voûtes vitrées.
Le mur sur le parc, en façade ouest, est réalisé en pierre des champs récupérées localement (démolition d’une ferme). Le principe de mur en pans de bois est utilisé pour l’habillage des façades est, sud et ouest (étage).
Le bardage extérieur est en bois (mélèze) brut de sciage et disposé à claire-voie. Les isolants sont en laine minérale. Des menuiseries en bois reçoivent les vitrages et sont doublées d’un claustra vertical bois idem façade pour assurer la protection solaire et physique. Les cloisons intérieures sont à parements Triply (OSB) ou plâtre selon les cas. Les sols intérieurs sont en béton brut et en bois (chêne) pour la coursive extérieure.

Entreprise du lot bois :
– Charpente bardage : entreprise CMBP
ZA Les Haies d’Houdan – 28260 Le Mesnil Simon
02 37 64 09 00 – cmbp@cmbp.frwww.cmbp.fr
– Menuiseries intérieures bois : entreprise Rougeot
ZA La Butte aux Grés – 17, rue du Pont d’Avignon
91190 Arpajon – 01 64 58 91 36
art-des-bois@wanadoo.fr
– Cloisons, doublages : entreprise Options
11, rue du Docteur Charcot – 91420 Morangis
01 46 80 34 72 – h.genin@options-sas.fr

Chauffage et climatisation (réserves d’?uvres d’art) :
Chaudière gaz / panneaux rayonnants en plafond.
Climatisation et contrôle hygrométrique par armoires de climatisation sectorisées.
Consommation énergétique = 80 kWh/m2/an.
Programme climatisé non assujetti à BBC. Démarche HQE ciblée sur entretien maintenance, traitement des eaux intégralement sur site, emploi de matériaux naturels et sains, intégration environnementale. La réalisation s’est faite avec des clauses d’insertion sociale.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Catégorie projet / équipement
Station touristique Animal’ Explora

 

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Création : avril 2010
Réalisation : livraison prévue au printemps 2014
Localisation : Châteauvillain (Haute-Marne)
Situation : au sein du Parc aux daims
Surface SHON : camp de base : 538 m2
C?ur du domaine : 3 598 m2
Coût HT : camp de base 2 657 000 euros (y compris scéno et abords)
C?ur du domaine 12 163 000 euros (y compris scéno et abords)

INCA, Innovation Création & Architecture ?
85, cours de la Libération – 38100 Grenoble
04 76 84 55 91 – anais.buckinx@inca-architectes.comwww.inca-architectes.com

Le mot du jury
Un beau travail sur l’insertion, un projet qui répond à tous les critères, élégant, structurel, arborescent, une charpente légère…
L’agence d’architecture Inca, qui a signé ce magnifique projet, a aussi réalisé le centre d’écotourisme qui était candidat dans la catégorie des Bâtiments collectifs équipements et que vous pourrez découvrir dans le livre numérique en téléchargement gratuit ici.

Présentation
Le parc animalier cohabitera avec des équipements de loisirs et hébergements de pleine nature. En communion avec la nature, le visiteur comprendra toutes les clefs nécessaires pour interpréter le monde animal et s’en émerveiller. Les architectures du parc sont conçues à partir d’éléments naturels (bois, pierre…), à échelle humaine. Chaque architecture est conçue comme une expérience du paysage, un univers de vie et de loisirs projetant le visiteur en pleine immersion dans la forêt, les prairies et les vallons.
Le c?ur du domaine est l’organe vital du parc Animal’ Explora, c’est le lieu vers lequel va converger l’ensemble des visiteurs provenant des différentes entrées du site. Il constitue le carrefour, le point de contact et de rencontres où les visiteurs pourront à la fois s’orienter, comprendre le site et s’immerger. Le c?ur comporte aussi un centre de séminaires de 50 places et un espace de loisirs (location de vélos et parcours filets dans les arbres). Le camp de base situé à mi-parcours de la visite de la réserve animalière comporte des espaces de scénographie de la rencontre de l’homme avec le monde animal ainsi qu’un restaurant. Le projet global d’Animal’ Explora comporte d’autres équipements : un centre aqua-ludique et de bien-être, un camping et divers équipements scénographiques et techniques nécessaires au fonctionnement du parc. Parallèlement à cette opération une résidence de tourisme privée est aménagée dans le parc.

Fondations
Superficielles.

Structures, murs, fermetures, toiture

Le matériau prédominant est le bois (charpentes arborescentes qui créent des volumes et participent à l’architecture de l’espace, terrasses, menuiseries, façades, bardages). Le bois utilisé est laissé brut sans lasure. Mélèze et douglas, classe III. Pour le c?ur du domaine, il est associé à des éléments en béton. Ainsi, les sols du promenoir, les élévations en rez-de-chaussée côté boisement sont privilégiées en béton, texturé pour les murs,
ciré pour les sols. Ce choix est directement inspiré des matières du site, dominées par le bois des forêts et la pierre des anciennes carrières.
D’autres matériaux viennent en complément :
– le verre clair pour les vitrages et la couverture du promenoir du c?ur,
– les membranes de couverture de couleur gris sombre pour l’ensemble des toitures (toiture en tasseau bois sur le camp de base),
– les toitures végétalisées pour les volumes en-rez-de chaussée.
Installé dans un talus, en belvédère sur la vallée, le camp de base est quasiment entièrement construit en bois.

Aménagements intérieurs
Le bois est privilégié avec habillage en tasseaux de bois en mélèze associé à des dispositifs d’absorption acoustique. Les sols intérieurs sont en béton. Les éléments du mobilier fixes associent les matériaux de bois et de béton. Les sols sont également en parquet bois massif.

Isolation
Ouate de cellulose, fibre de bois et ponctuellement pour répondre à des contraintes de protection au feu de la laine minérale.

Chauffage et eau chaude
C?ur du domaine : chaufferie bois en copeaux de bois avec une chaudière gaz au propane en appoint. Camp de base : PAC sur géothermie avec utilisation d’un forage existant.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

 

Catégorie bâtiment collectif / logement / habitat groupé
Maison des parents de la fondation Ronald Mc Donald

 

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : 2011
Localisation : La Tronche (Isère)
Situation : au nord du site du CHU de Grenoble. Situation urbaine, entre les bâtiments du CHU et un quartier de maisons individuelles
Surface SHON : 1 058 m2
Coût TTC : 1 780 000 euros

CR&ON architectes ?
56, boulevard Gambetta – 38000 Grenoble – 04 76 56 24 04
jean-philippe@charon-rampillon.comwww.charon-rampilIon.com

Le mot du jury
Il y a une vraie démarche de la poésie. Le bâtiment est ludique. L’utilisation de la courbe est très bien gérée, avec un bardage vertical. Les détails ont bien été soignés, la façade poinçonnée. C’est un projet maîtrisé.

Présentation
Un socle rectangulaire, un rez-de-chaussée anguleux en béton habillé de stratifié compact mais visible et travaillé sur tous ses parements intérieurs laissés visibles. Une géométrie déterminée par un site exigu, ses contraintes fonctionnelles et d’urbanisme. Un volume dédié aux activités collectives (accueil, salle à manger et cuisine collectives…) ouvert sur un jardin au nord-ouest, protégé de l’ensoleillement direct.
Une « tour » étroite, aux formes rondes, souples, fluides, en ossature et bardage vertical de bastaings de bois posés à claire-voie. Positionnée au-dessus du socle, au-dessus du site, elle regroupe les salles communes ouvertes sur une terrasse suspendue. Elle accueille les 16 chambres en R+1 (2 U), R+2 (7 U), et R+3 (7 U) qu’elle maintient à distance du site, offrant aux familles intimité, confort et vues sur le grand paysage et les massifs montagneux dans toutes les directions.
Un système constructif double, adapté à ces intentions et configurations : le socle des activités en béton appareillé mais coffré simplement sur les formes droites qui le définissent. La tour des chambres en façade d’ossature bois cintrée et bardage, adaptée aux profils arrondis des parois.

Fondations
Fondations superficielles, semelles filantes.

Structures, murs, fermetures, toiture

Rez-de-chaussée : structure béton, façade et refends, isolée par l’extérieur avec parement en plaques de stratifié compact.
Étages : dalles et poteaux béton. Façade ossature bois et bardage en madrier de pin douglas, ajouré en étages. Plancher de terrasse bois. Menuiserie extérieure bois alu. Dalle béton étanchée en terrasse supérieure.

Entreprises du lot bois :
Façade ossature bois, bardage et plancher de la terrasse du R+1 : Charpente Contemporaine
Chemin Pré Figaroud – 38330 Saint-Nazaire les Eymes
04 76 52 70 78 – www.charpentescontemporaines.frcharpente.c@wanadoo.fr
Menuiseries extérieures bois aluminium :
Berriat Bâtiment
Z.A. des Moironds – Route de Valence – 38360 Sassenage
04 76 53 72 00 – berriat.batiment@wanadoo.fr

Isolation
Façade RDC : isolation par l’extérieur sous panneaux de stratifié compact, 170 mm de laine de roche, Isoconfort d’lsover.
Façade étages : isolation en panneaux d’ossature bois, 140 mm de laine de roche, Isoconfort d’lsover en ossature bois et 75 mm de laine de verre en doublage.
Terrasse : 160 mm de panneaux polyuréthane, système Eflgreen Duo de Soprema.

Chauffage
Réseau de chaleur du CHU (chauffage urbain). Radiateurs et venticonvecteurs en plafond. Ventilation double flux.

Eau chaude

Eau chaude produite sur énergie électrique.

En plus
Gaine d’ascenseur intégrée au volume chaud avec ventilation raccordée sur la double flux et ouverture commandée par alarme de la ventilation haute.

Consommation énergétique

La qualité thermique intrinsèque du bâti de la résidence Mc Donald repose sur des caractéristiques bioclimatiques favorisant les apports gratuits (exposition) mais permettant la protection solaire d’été (brise-soleil orientables) et des dispositions constructives : étanchéité à l’air de niveau passif (Q4 mesuré proche de 0,3 m3/h/m2 paroi), enveloppe thermique sur-isolée (usage de triple vitrage, isolation répartie en ossature bois sur les façades de la tour, isolation par l’extérieur du socle…), ventilation double flux avec récupération de chaleur sur l’air extrait.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Catégorie maison passive / très basse consommation
Maison d’architecte pour tous

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : mai 2011
Localisation : Espenel (Drôme)
Situation : milieu rural
Surface SHON : 120 m2
Coût TTC : 137 693 euros

Pierre Audat architecte & Yannik Issaly architecte & Homelib Constructeur ?
P. Audat architecte – 3, villa de l’Ermitage – 75020 Paris – 01 43 66 79 47
agence@pierreaudat.comwww.pierreaudat.com

Le mot du jury
Cette maison colle parfaitement au thème. C’est une maison positive, pas chère, avec une bonne utilisation du bois. La démarche et le montage sont très intéressants.
Retrouvez cette maison en détail dans le hors-série Guide de la maison BBC, passive et positive en vente ici.

Présentation
Par la sobriété des lignes de la maison, ainsi que l’originalité des matériaux, Homelib et leur architecte Pierre Audat proposent une alternative résolument contemporaine à la construction en bois massif. Le mode constructif inédit de cette maison simplifie la réalisation du gros ?uvre à l’extrême et permet d’adapter l’esthétique de la maison en fonction des singularités de chaque site et des sensibilités de chacun. Tous les éléments étant manu-portables, quelques semaines seulement ont été nécessaires à 2 auto constructeurs non chevronnés pour bâtir cette maison sans moyen de levage.

Fondations
Fondations en plots béton.

Structures, murs, fermetures, toiture
Douglas purgé d’aubier (poutres porteuses de dalle), épicea du nord (mur en bois lamellé-collé, charpente), OSB (contreventement), menuiseries extérieures en tri pli mélèze, double vitrage 4/16/4 argon faible émissivité, bac acier (couverture), châtaignier (bardage façade), pin rétifié (bardage pignon).

Entreprise du lot bois : Homelib
58, rue Daguerre – 75014 Paris – 09 51 91 01 09
06 10 17 50 78 – infos@homelib.frwww.homelib.fr
BET structure : Vimen
16, boulevard Gallieni – 93460 Goumay-sur-Marnes
01 43 04 02 91 – accueil@vimen.euwww.vimen.eu

Aménagements intérieurs
Mur et rampant en épicea du nord (mur en bois lamellé-collé, charpente), linoléum pour revêtement de sol.

Isolation
Ouate de cellulose insufflée (300 mm dans la dalle plancher, 240 mm dans les façades), fibre de bois 2 x 120 mm en panneaux semi rigides dans les pignons, fibre de bois en panneaux rigides en écran après isolation (22 mm sur les parois, 60 mm en toiture), ouate de cellulose en panneaux (isolation des parois intérieures).

Eau chaude
Panneaux photovoltaïques.

Chauffage
Poêle à granulés et ventilation double flux.

Consommation énergétique
-18,6 kWh/m2/an. Source Promotelec.

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Photos : Marc Lavaud & Jean-Michel Pinon.

Catégorie Maison individuelle / architecture contemporaine :
Maison bi-familiale

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.

Réalisation : juillet 2011
Localisation : La Tronche (Isère)
Situation : tissu résidentiel diffus
Surface SHON : 250 m2
Coût TTC : 400 000 euros

Dominique Chapuis & Christine Royer, Chapuis Royer Architectes ?
1, rue J.-F. Hache – 38000 Grenoble
04 76 51 12 47 – 06 80 25 19 96
archi@chapuisroyer.comwww.chapuisroyer.com

La mot du jury :
Le jury a relevé le parti pris architectural affirmé, visible dans son expression de façades. La gestion de la pente est particulièrement réussie, la réponse adaptée. Le passage entre les deux maisons est très intelligent.

Présentation

Pour des raisons d’économie et de conditions d’accessibilité délicates, nous sommes partis sur une structure en ossature bois qui permet de gagner du temps de chantier et du poids pour la manutention des matériaux.

Le projet se présente comme un pont habité, dégageant une grande terrasse. Il vient chercher la pente naturelle dans le haut du terrain. Tout en affirmant sa modernité, ce projet propose une composition architecturale qui cherche à prendre en compte toutes les qualités du site. L’ensemble trouve une nouvelle harmonie formelle et plastique prenant naturellement sa place dans le terrain. La maison se construit principalement sur le rapport permanent et contrasté ville-montagne avec tout ce qu’il a de magnifique. Cadrages sur la nature et sur la ville, intimité des espaces extérieurs cherchant à réduire les vis-à-vis avec le voisinage. La coupe longitudinale montre comment la volumétrie se soumet aux contraintes de la pente en aménageant des sorties sur l’extérieur qui correspondent aux paliers naturels du terrain. La lecture du projet reste simple et claire. Le registre des matériaux mis en ?uvre pour ce projet est essentiellement bois. Bois pour la structure et l’ossature, bois également pour les vêtures ; béton banché pour le « soubassement ». La composition joue sur un contraste entre la texture des façades-coupes nord-sud et le reste de l’enveloppe du bâtiment. Mise en valeur de l’enveloppe de couleur gris soutenu en accord avec une expression des tranches en bois lasuré plus sombre. Cette enveloppe inclut également la sur-toiture ventilée dans un souci de continuité et de protection solaire. Les façades de la partie existante ont été restaurées par un enduit naturel tandis que le socle en béton restera brut.

La motivation principale dans le choix du système constructif en bois fut le terrain. Terrain en pente à l’accès très difficile, d’où le choix d’un socle en béton minimum, et d’une construction en bois pour sa rapidité de mise en ?uvre et sa relative légèreté. Cependant, le plus difficile à réaliser en phase chantier fut le coulage du béton pour des raisons de distance par rapport à la centrale et le terrain rendu impraticable en intempéries. Une bonne partie des matériaux a été acheminée à la main.

Fondations
Semelles filantes + appui partiel sur la maison existante.

Structures, murs, fermetures
– Socle de la maison en ossature bois réalisé en béton banché brut + chainage et dalle BA sur la partie existante.
– Les murs de la MOB sont en ossature courante 45 x 145 mm en sapin avec un panneau triply extérieur + pare-pluie + liteaux bois en pin, 35 x 35 espacés de 30 mm et lasurés ou bardage type panneau reconstitué (Fundermax). Murs isolés en 150 mm de ouate de cellulose projetée + pare vapeur Vario à l’intérieur + 4 cm de laine de roche + Placoplatre® de finition.
– Les planchers sont traités par un solivage traditionnel + triply + isolant de 30 mm + étanchéité. Isolant entre solive de 260 mm en ouate de cellulose insufflée + pare vapeur Vario + Placoplatre® en finition. Une végétalisation sera à terme installée afin de garantir une fraîcheur estivale.
– Les menuiseries extérieures sont en pin du nord lasuré. Vitrage lame argon.
– La terrasse extérieure est en pin autoclave.

Entreprise du lot bois : Les Écrins Charpente Couverture
91, avenue du Pavillon – 38560 Champ-sur-Drac
04 76 33 36 84

Isolants

Murs MOB : 150 mm de ouate de cellulose projetée + 40 mm intérieur en laine de roche.
Doublage murs existants et mur béton : 120 mm de laine de roche.
En toiture : 260 mm de ouate de cellulose insufflée +
30 mm extérieur en polyuréthane.

Aménagements intérieurs
Toutes les finitions des murs et plafonds sont en Placo-platre® + peinture.
– Les aménagements intérieurs (placards/meubles) sont en médium peint.
– Les revêtements de sol sont en bambou et en chêne massif huilé sur lambourdes et collé.

Chauffage

2 chaudières gaz instantanées à ventouse (une par logement).

Eau chaude
2 chaudières gaz instantanées à ventouse (une par logement).

Consommation énergétique
Estimation à 50/60 kWh/m2/an (non certifié).

-> Retrouvez toutes les photos ainsi que les plans dans le livre numérique en téléchargement gratuit en cliquant ici.


Pourquoi choisir le bois, matériau sain et naturel par excellence, si les solutions utilisées pour sa protection ne sont respectueuses ni de l’utilisateur, ni de l’environnement ?

Oléobois, fabricant spécialisé dans les huiles naturelles pour bois a développé NOV’Oléo Classic, une huile écologique spécialement adaptée à la protection des bardages en bois. Composée de matières premières d’origine végétales sélectionnées pour leurs très bonnes performances, l’huile NOV’Oléo Classic ne s’écaille pas, résiste aux UV et stabilise les bois grâce à son action hydrofuge.

Formulée sans solvant ni COV, protéger vos bois avec NOV’Oléo Classic d’Oléobois est un choix éco-responsable.

Plus d’informations sur www.oleobois.com/store

0