La Maison Bois Massif, spécialiste de la construction de maisons en bois massif isolées par l’extérieur, poursuit son développement sur le territoire Français en s’implantant en Bretagne et région PACA.
Constitués de professionnels qualifiés et agréés par la société d’origine belge, les experts de La Maison Bois Massif, après avoir été initiés aux avantages et particularismes de la construction bois et formés aux technologies d’avant-garde du constructeur, sont à même de proposer et bâtir des maisons dans les règles de l’art et dans le respect des particularismes architecturaux et climatiques de nos différentes régions.

La Maison Bois Massif en Bretagne
Ainsi, Eric Allain, à la tête d’une entreprise générale de bâtiment Costarmoricaine, où il s’est implanté il y a 18 ans, vient d’être agréé distributeur régional exclusif et a hissé l’enseigne La Maison Bois Massif à Cavan (22).
Au coeur de cette Bretagne classée seconde en taux de construction bois, Eric Allain compte bien développer une offre en parfaite cohérence avec les besoins et attentes régionales, qu’elles soient esthétiques ou météorologiques. Notamment grâce aux atouts du bois de structure, associés à une isolation par l’extérieur, qui seront la garantie d’une hygrométrie bien régulée, d’une étanchéité à l’air optimale, d’un confort douillet et d’économies de chauffage.
Ce qui a particulièrement plu à Eric Allain, ce sont les avantages architecturaux exclusifs qu’offre la structure porteuse de la maison. Faite de poutres de 3 épaisseurs d’épicéa lamellé-collé et d’un isolant particulièrement efficace, cette structure peut recevoir des parements extérieurs de toute nature combinables entre eux : bois, brique, pierre, enduit?, ce qui offre une grande richesse d’aspects, de matériaux, de couleurs et d’esthétiques différents

La Maison Bois Massif étoffe sa présence en région Provence Alpes Côte d’Azur
Michel Jacques, distributeur-constructeur exclusif à Biot dans les Alpes Maritimes, se fait fort lui aussi d’imposer l’art de bien vivre dans une maison bois.
Les nombreux atouts du bois et les principes constructifs souples et astucieux de La Maison Bois Massif l’ont conduit à relever le challenge afin de proposer au plus grand nombre les bienfaits de l’architecture en bois.
Michel Jacques a fait le choix de La Maison Bois Massif pour l’intérêt professionnel qu’il trouve à « pouvoir développer une offre riche, autour d’un concept initial bien pensé, permettant des créations très diverses, qu’elles soient au service de maisons à l’aspect traditionnel ou, au contraire, d’un style très moderne. C’est une chance de pouvoir proposer à la fois une maison écologique et économique ».
Et ce qui ravi particulièrement Michel Jacques, c’est « la surprise des clients quant on leur annonce que leur maison en bois massif se construira trois fois plus vite qu’une traditionnelle et qu’elle sera hors d’eau et hors d’air en moins d’une semaine ! ».

www.la-maison-bois-massif.com

Sur la vague du développement durable, la maison bois a la cote. En France, les projets de maisons bois se multiplient, elles sont d’architectes, de constructeurs, d’auto-constructeurs. Chacun y va de ses connaissances et de son ambition pour s’approprier un système constructif millénaire remis au goût du jour, adapté et modernisé.

Parce que les bonnes idées n’ont pas de frontières, éco maison bois ne pouvait pas se cantonner à la seule maison bois française. En effet, parfois il faut prendre du recul. Regarder ce qui se fait ailleurs pour mieux définir ce que l’on peut faire ici. Regarder ailleurs pour mieux faire ici. C’est bien là le propre des voyages. Et c’est bien à un voyage que nous vous convions. Un voyage à la découverte de la maison bois, et au travers des architectes et de leur perception de celle-ci dans leur pays : États-Unis, Canada, Chili, Australie, Japon, Portugal, Allemagne, Norvège… Nouvelle Zélande. Ce numéro hors-série va vous montrer d’autres façons de construire en bois, d’autres maisons, d’autres sensibilités.

Pour préparer ce voyage, nous avons consulté un grand nombre de projets tout autour du globe. Nous en avons retenu onze, pour le volume 1 de ce hors-série. Onze réalisations d’architectes, partisans éclairés de la construction bois dans leur État : onze façons d’aborder le bois. Qualifier ces réalisations ? spectaculaire au Canada, organique avec l’architecte américain Robert Harvey Oshatz, volumiques en Australie et en Allemagne, très techniques avec l’architecte Takaharu Tezuka au Japon et l’architecte Carlos Castanheira au Portugal… sources d’inspiration.

Tous les architectes que nous avons contactés pour réaliser ce numéro exceptionnel nous ont signifié leur satisfaction de voir un de leurs projets publié en France, pour la plupart pour la première fois.

Retrouvez aussi les autres numéros du magazine Eco Maison Bois ici

Le premier volume de ce hors-série exceptionnel sera en kiosques fin juillet !



Sur 2010 et 2011, l’interprofession Midi-Pyrénées Bois, soutenue par la FFB, la CAPEB et la Chambre des Métiers du Tarn, a mené une enquête auprès des professionnels de la construction pour identifier l’origine de leurs approvisionnements en bois. Le rapport de cette enquête a permis de mettre en avant que seuls 21 % des bois utilisés en construction proviennent effectivement de Midi-Pyrénées et 63% ne sont pas issus des forêts françaises.

Y aurait-il une rupture entre la première et la seconde transformation du bois ? Les résultats sont réellement préoccupants mais l’enquête a permis aux entreprises interrogées de dire comment la part du bois local pourrait être davantage représentée. À l’interprofession de s’en saisir.

 

Téléchargez le rapport ici



Inspirée de la technique de la charpente industrialisée en bois (fermette), la structure des maisons ossatures bois sectionnelles est une répétition de sections parallèles. La technique présentée découle d’un brevet déposé par la Sarl Osébois, Brevet de la maison ossature bois sectionnelle à double jambage. Les capacités d’isolation difficilement acquises par la construction classique seraient intrinsèques à la technique de la maison Osébois avec des murs de 30 cm d’isolant (par ex. laine de chanvre et lin, ou laine minérale). Les maisons à ossature sectionnelle Osébois n’ont de par leur conception ni lisse haute ni lisse basse, elles n’auraient donc pas de ponts thermique. Le procédé de construction impliquerait un gain de temps considérable par rapport aux autres (à résultat thermique égal) pour une isolation maximale (hors d’eau-hors d’air  ~3 mois). Le gain de temps implique un gain financier tant au point de vue de la construction qu’au point de vue des économies d’énergies. Selon Osébois, ces maisons sont des logements économes et passifs, les apports solaires suffisent à chauffer la maison.
La Sarl Osébois a été créée le 19 juin 2008, à l’initiative de son gérant, Julien Renault, à Saint-Doulchard (Cher).

osebois.fr



Si vous n’êtes pas encore équipé d’un système fixe de climatisation, telle une pompe à chaleur réversible, et que vous avez aujourd’hui un système de rafraichissement mobile, l’association Promotelec, dont la mission est de promouvoir les usages durables de l’électricité dans le bâtiment résidentiel et le petit tertiaire, vous donne ses conseils pour passer un été au frais et en sécurité, tout en allégeant sa facture.

1. Comment préserver naturellement une température ambiante agréable chez soi ?
Sans climatiseur ou ventilateur, il est possible de faire baisser la température intérieure naturellement et simplement en suivant ces quelques conseils de l’association Promotelec :
Baisser les stores ou volets, fermer les portes et fenêtres, durant les heures les plus chaudes de la journée. Pour bénéficier de la fraicheur en fin de journée, il est conseillé d’ouvrir les fenêtres et les volets le soir.

L’astuce : installer des volets roulants et stores automatisés. Le principe est simple : lorsque le soleil tape sur la vitre, un capteur d’ensoleillement commande la descente des volets roulants. Et à la tombée de la nuit, il suffit d’ouvrir d’un seul geste tous les volets roulants en position lames ajourées pour laisser entrer l’air frais et ainsi rafraîchir la maison. Par ce biais, il est possible de réduire la température intérieure de 9°C, de manière naturelle, sans avoir recours à la climatisation.
Mettre des végétaux contre la paroi extérieure exposée Sud ou Ouest limite aussi naturellement la pénétration de la chaleur à l’intérieur de la maison. En prenant soin de se protéger ainsi des rayons du soleil, chacun peut faire des économies sur sa facture d’énergie tout en préservant l’environnement.

2.  Comment optimiser la performance de ses climatiseurs ou ventilateurs d’appoint ?
Si vous n’êtes pas encore convaincu par l’intérêt de faire installer un système de climatisation fixe, avant d’envisager l’achat d’un climatiseur ou d’un ventilateur mobile, veillez à bien isoler la pièce dans laquelle vous envisagez d’installer l’appareil afin de rafraîchir un volume plus restreint, ce qui vous permettra en plus de faire des économies d’énergie.
Pour assurer une performance optimisée de ces appareils climatiques, il est vivement conseillé de les placer contre le mur qui donne sur l’extérieur (orientation Sud ou Ouest de préférence) car la radiation solaire est plus importante à cet endroit. Cette orientation permet au jet d’air de balayer la surface vitrée (partie la plus chaude), et ainsi de maximiser le rafraîchissement de la pièce.
Enfin, il est important de bien nettoyer la machine lorsque cela devient nécessaire, tout en prenant garde de bien entretenir les filtres que vous devrez changer une fois usés.

Le saviez-vous ? Certains climatiseurs d’appoint assèchent trop l’air. Pour éviter ce désagrément, un récipient rempli d’eau dans la pièce où il se trouve permettra d’augmenter légèrement le taux d’humidité. En effet, le corps résiste mieux à la chaleur si le taux d’humidité se situe autour de 45% plutôt que de 60%. Par exemple, pour une température intérieure de 28°C, avec un taux d’humidité de 60%, on peut ressentir un net inconfort, tandis que la même température avec un taux d’humidité de 40%, peut être plus supportable.

3. Comment bien choisir ses matériaux et composants électriques ? Avant de faire vos achats, mieux vaut apprendre à distinguer les produits électriques dangereux des produits certifiés. Cette étape peut s’avérer plus compliquée que prévu : tous ces produits ont plus ou moins la même apparence. Pour éviter de se faire piéger, il est nécessaire de savoir reconnaître :
Les contrefaçons réalisées avec des matériaux et des composants de moins bonne qualité que les produits conformes, ce qui peut parfois se percevoir.
Les produits de mauvaise qualité, par exemple en provenance de pays où les règles de sécurité sont moins strictes. Certains réseaux de revendeurs parallèles peu scrupuleux y  apposent les logos et sigles non vérifiés.
Pour ne pas se tromper, l’association Promotelec recommande de privilégier :
Les produits de la marque NF. Cette marque est un gage de haute qualité. Elle assure que le produit est conforme aux différentes normes en vigueur, françaises, européennes et internationales.

Le saviez-vous ?
Contrairement aux idées reçues, le marquage CE ne peut être considéré comme un gage de sécurité. En effet, il assure seulement la libre circulation des produits dans les pays de l’union européenne.

Quelques précautions pour éviter des achats à risques :
– Se méfier des produits dont le prix se situe nettement en dessous des prix courants du marché ;
– Ne pas payer en liquide les équipements électroménagers et demander une facture ;
– Vérifier les conditions de garantie et de service après-vente ;
– Vérifier la présence d’une notice (sans fautes d’orthographe) ;
– Eviter d’acheter des produits de marques inconnues et à bas prix sur internet, ou dans des boutiques non spécialisées ;
– Privilégier en règle générale l’achat de produits de marques reconnues et qui vous sont familières.

Vous souhaitez faire construire ou réaliser des travaux dans votre logement ? Profitez-en pour faire installer un système de climatisation fixe, telle une pompe à chaleur réversible ! Moins énergivore et plus efficace, elle assure un confort optimal en toutes saisons.
Renseignez-vous sur www.promotelec.com


 

« Cabane nouvelle génération, L’Ermitage est situé à Braux dans les Alpes-de-Haute-Provence. »

 

Après les cabanes dans les arbres et les cabanes flottantes que vous pouvez découvrir dans le numéro d’Éco Maison Bois en ce moment en kiosques, il existe d’autres cabanes, peut-être encore plus atypiques : les huttes !
Pour ceux qui ne souhaitent pas quitter le plancher des vaches, l’hébergement en bois sait aussi jouer l’exotisme avec le concept de hutte. Plus petit qu’un chalet mais plus chaleureux qu’un mobile home, ces cabanes en bois n’ont rien de standard. Les jeux architecturaux qui les animent vont de l’inspiration ethnique (îles du Pacifique, datcha russe, yourte mongole?) à celle de populations mythiques comme les elfes des bois. Certaines, comme le Pod Nature sis dans le Gard, ressembleraient même plus à des toiles de tente qu’à des habitations en bois. Que dire également de l’Ermitage, une cabane de bois, de paille, de pierre et de guingois dont l’allure rappelle les ?uvres de Gaudi. Mais rien à voir avec Barcelone, Cette hutte est nichée dans les Alpes de Haute-Provence. Question confort, c’est comme l’architecture. Cela va des huttes qui offrent la plus grande rusticité ? de nombreux visiteurs la recherche ? à l’abri doté de l’équipement moderne le plus complet. De quoi satisfaire tous les types de visiteur.

Retrouvez l’article sur les cabanes en bois en commandant le numéro 11 du magazine Eco Maison Bois ici

 

Après les cabanes dans les arbres et les cabanes flottantes que vous pouvez découvrir dans le numéro d’Éco Maison Bois en ce moment en kiosques, il existe d’autres cabanes, peut-être encore plus atypiques : les huttes !

 

Pour ceux qui ne souhaitent pas quitter le plancher des vaches, l’hébergement en bois sait aussi jouer l’exotisme avec le concept de hutte. Plus petit qu’un chalet mais plus chaleureux qu’un mobile home, ces cabanes en bois n’ont rien de standard. Les jeux architecturaux qui les animent vont de l’inspiration ethnique (îles du Pacifique, datcha russe, yourte mongole?) à celle de populations mythiques comme les elfes des bois. Certaines, comme le Pod Nature sis dans le Gard, ressembleraient même plus à des toiles de tente qu’à des habitations en bois. Que dire également de l’Ermitage, une cabane de bois, de paille, de pierre et de guingois dont l’allure rappelle les ?uvres de Gaudi. Mais rien à voir avec Barcelone, cette hutte est nichée dans les Alpes de Haute-Provence. Question confort, c’est comme l’architecture. Cela va des huttes qui offrent la plus grande rusticité ? de nombreux visiteurs la recherche ? à l’abri doté de l’équipement moderne le plus complet. De quoi satisfaire tous les types de visiteur.



FONDIS élargit son offre avec les poêles WODTKE
Une association à ravir les flammes !
L’attrait pour le poêle à bois est incontestable. La percée du poêle à pellet est imminente. Naturellement, FONDIS a choisi d’étendre sa dynamique à ces secteurs. Ainsi en 2011, l’entreprise alsacienne s’associe au fabricant allemand WODTKE et devient le distributeur exclusif en France d’une gamme évolutive et innovante de poêles à bois et à pellet. FONDIS propose à ce jour 9 produits de haute qualité, assurant un chauffage optimal et pauvre en rejets polluants. En effet, Ces appareils  sont conçus et fabriqués dans une logique responsable et durable.
A découvrir sur www.fondis.com



Les professionnels de la société Qualiconfort, en partenariat avec les industriels Dörken et Knauff Insulation, ont réalisé l’isolation d’une maison ossature bois située à Montgermont (35), en Supafil Cavity Wall 0,034, une laine minérale issue du recyclage de verre concassés.
Pourquoi isoler une maison ossature bois en Supafil Cavity Wall 0,034?
Cet isolant est issu du recyclage de bouteilles de verre et de pare brise concassés, il bénéficie par ailleurs d’un Avis Technique validé par le C.S.T.B. Il a été conjointement élaboré par l’industriel Knauf Insulation et la société Qualiconfort.
Les principaux avantages de la Cavity Wall :-  Cet isolant est écologique : à base de bouteille de verre et pare brise concassé
– Conductivité thermique : Lambda 0, 034 – (exemple isolant 145mm R=4,26)
– Classement au feu A1 (anciennement M0)
– 35 KG /M3 (densité appliquée)
– L’isolant est perspirant : il laisse migrer la vapeur d’eau et supprime les problèmes de points de rosée (m=1)
– Affaiblissement acoustique performant
– Hydrofuge, ne craint pas les rongeurs
© Eric Basquin  www.quoi2neuf.net

[/caption]C’est au total plus de 470 m2 qui ont bénéficié d’une isolation thermo-acoustique par insufflation (plancher bois, doublages périphériques, rampants de toiture).

[caption  « La mise en place dun frein vapeur »]Cette technique d’isolation innovante a nécessité la mise en oeuvre parfaite d’un frein vapeur performant et adapté afin d’obtenir une étanchéité à l’air optimale du bâti.

[caption  « Vue panoramique du chantier »]

Une fois le bâtiment hors d’eau et hors d’air, l’isolation a consisté à insuffler l’isolant derrière le pare-vapeur avant la pose de la plaque de plâtre.
Le choix de l’isolant Supafil Cavity Wall 0,034 a permis de répondre aux différentes problématiques, à savoir : thermique, acoustique, étanchéité à l’air, protection incendie
INSUFFLATION : Consiste à injecter pneumatiquement sous pression et à sec (sans liants) des fibres isolantes dans un caisson fermé, tel des planchers, des murs ou des caissons de toiture…(cf www.qualiconfort.com rubrique « Technique de poses »)

« Gros plan sur la laine minérale insufflée – 35 KG /M3 (tassement

Ce système permet d’assurer, en une seule opération, une isolation renforcée, écologique et une parfaite étanchéité à l’air du bâti.

Un soin tout particulier a été apporté à la mise en ?uvre des matériaux afin d’assurer une étanchéité à l’air parfaite du bâti.

Les travaux d’isolation réalisés :
– Isolation thermo-acoustique du plancher bois par insufflation de fibres minérales nouvelle génération « Supafil loft 045 »
– Isolation thermo-acoustique des doublages périphériques par insufflation de fibres minérales nouvelle génération 3Supafil Cavity Wall 034 »
– Isolation thermo-acoustique des caissons de toiture par insufflation de fibres minérales nouvelle génération « SUPAFIL CAVITY WALL 034 »
– C’est au total plus de 470 m2 qui ont été isolés


La 2e édition du concours des Trophées de l’architecture Vivons Bois est maintenant lancée ! Le concours des Trophées de l’architecture Vivons Bois a pour but de promouvoir des réalisations bois portées par des architectes de toute la France. Tous les architectes peuvent participer.

Vous trouverez en téléchargement le règlement et le dossier de candidature à retourner avant le 12 août 2011.


3 catégories :

  1. – maison individuelle,
  2. – extension/surélévation,
  3. – habitat groupé/habitat collectif.

Toutes les candidatures seront :

  1. – éditées dans un livre numérique diffusé gratuitement via Internet ;
  2. – présentées lors du salon Vivons Bois ;
  3. – diffusée dans la presse.

3 dotations (une par catégorie) :

  • – un week-end (deux nuits) pour deux personnes avec petit déjeuner à l’hôtel Régent, grand hôtel 5 étoiles de Bordeaux, avec accès au spa ;
    www.ghbordeaux.com
  • – un week-end (deux nuits) pour deux personnes avec petit déjeuner à l’hôtel 4 étoiles Golf du Médoc Hôtel et Spa (dans le Médoc) avec visite et dégustation d’un grand cru classé, et accès au spa.
    www.hotel-golf-du-medoc.com
  • – un week-end (deux nuits) pour deux personnes avec petit déjeuner en hôtel 4 étoiles dans la station de ski espagnole Baqueira Beret + remontées mécaniques ;
    www.baqueira.es

Le palmarès 2011 du concours sera révélé lors du salon Vivons Bois à Bordeaux (du 04 au 07 novembre 2011) et sera diffusé dans la presse.

Bonne chance à tous !

0