Maison en bois : Le constructeur Ami Bois, s’implante à Albi et crée un Pôle Habitat aux côtés des sociétés SIBA (construction de maisons individuelles maçonnées) et Rénov Evolution (spécialiste de la rénovation et de l’extension).
Les trois sociétés associent leur savoir-faire afin de créer des synergies et proposer un service complet à leurs clients qui recherchent une maison.
L’occasion pour Ami Bois, dont le siège social est à Toulouse, de poursuivre son développement.

Plus d’informations sur le site internet : www.ami-bois.fr

Ouverture des candidatures

Période de dépôt des candidatures 1er février – 30 mars 2018

Neuf • Extension • Rénovation • Aménagement extérieur & intérieur • Maison individuelle • Bâtiment de grande hauteur • Bâtiment public

Concours de référence pour la construction et l’aménagement bois, miroir de la dynamique de la filière et moteur de la création, le Prix National de la Construction Bois (PNCB) invite pour la 7e année consécutive architectes, bureaux d’études, maîtres d’ouvrages et designers à concourir avec une réalisation emblématique de leur travail avec le bois.

Créé en 2012 par France Bois Régions, soutenu par France Bois Forêt, le CODIFAB et le VIA, le Prix National de la Construction Bois met en lumière des réalisations qui élargissent le champ des possibles dans la construction, la rénovation, l’extension ou l’aménagement intérieur et extérieur en bois.

25 lauréats issus de toutes les régions françaises

Depuis sa naissance en 2012, au rythme de plusieurs centaines de candidatures chaque année (600 en 2017), le Prix a permis de valoriser près de 4 000 oeuvres remarquables en construction, réhabilitation ou aménagement (publiques comme privées). Un défi relevé grâce à la mobilisation sur le terrain des 26 prescripteurs, collaborateurs des 13 interprofessions françaises. Grâce à leur action, le Prix peut révéler le travail de candidats qui rivalisent de créativité, d’ingéniosité et de technicité. Au préalable, certaines interprofessions organisent même des palmarès régionaux. Les projets lauréats candidatent alors automatiquement au Prix National.

Un accompagnement personnalisé pour les dépôts des candidatures

L’inscription au Prix National est gratuite. Elle doit se faire via un nouveau formulaire simplifié, sur le site du Prix : www.prixnationalboisconstruction.org. À chaque étape, les candidats peuvent solliciter l’aide d’un accompagnant. Est notamment vérifiée la qualité des photos, de la rédaction ou encore de la notice architecturale.

Primer tous types d’ouvrages bois livrés en France

Le Prix National de la Construction Bois est décerné aux réalisations qui comportent une part significative de bois et qui répondent à différents critères, à la fois techniques, esthétiques et fonctionnels :
La qualité architecturale et insertion paysagère du projet,  approche environnementale et performance énergétique, créativité et innovation, performance technique, approche économique,  emploi d’essences locales.

Catégories dont une nouvelle : « habiter une maison »

Travailler – accueillir (bureaux, lieux d’accueil du public)
Apprendre – se divertir (établissement scolaire, culturel, sportif et loisirs)
Habiter ensemble (logement collectif et groupé)
Habiter une maison (petit, grands espaces)
Réhabiliter un équipement (rénovation/réhabilitation/extension-surélévation d’un bâtiment)
Réhabiliter un logement (ext.-surélévation/rénovation/réhabilitation d’une maison ou d’un immeuble)
Aménager (aménagement intérieur et extérieu)
Un candidat peut faire concourir une ou plusieurs de ses réalisations, à la condition qu’elles n’aient pas été retoquées lors d’une précédente édition du Prix.

Un jury professionnel présidé par Anouk Legendre, de l’agence XTU

Les réalisations des finalistes (plus d’une centaine chaque année) donnent lieu à débat entre les membres du jury, experts reconnus de l’architecture, de la construction bois et du design (professionnels des catégories représentées, journalistes). Tous sont à même d’avoir une vision d’ensemble du secteur et de ses tendances. Le jury examinera chaque candidature finaliste au court de l’été 2018 et délivrera la liste des lauréats début septembre.
Leur prix leur sera remis quelques semaines plus tard à l’occasion d’un événement exceptionnel.

Le Livre des Lauréats, une vitrine

Comme chaque année, à l’issue du palmarès, un recueil des réalisations primées sera publié. Il sera mis gratuitement à la disposition des collectivités territoriales et des donneurs d’ordre publics et privés. Il sera aussi accessible au grand public dans les différents centres de documentation des interprofessions et pourra être téléchargé sur le site du Prix National de la Construction Bois.

Le site du Prix National, un outil de recherche pour tous et un portfolio pour les postulants

Repensé pour se mettre au service des professionnels comme des particuliers, le site du prix se présente désormais comme une véritable base de données ouverte à tous avec un moteur de recherche multicritère (résultat par projet, par acteur ou par type de réalisation).

À ce jour, il met en valeur 8 891 réalisations et propose les fiches détaillées des projets candidats retenus.

Vous y réfléchissez maintenant depuis un certain nombre de mois voir d’années, c’est désormais une certitude : vous allez construire votre propre maison pour vous installer avec toute votre petite famille. Animé par la fibre écologique, vous vous intéressez de près à la possibilité de construire votre maison en bois. Alors est-ce vraiment éco-responsable de faire construire son habitat en bois avec ce matériau naturel ? Oui, et on vous explique pourquoi dans l’article ci-dessous.

Un matériau idéal pour faire des économies d’énergies

Choisir de faire construire sa maison en bois est une décision résolument éco-responsable au vu des économies d’énergies que cela peut vous permettre de réaliser une fois la construction réalisée et l’emménagement effectué. En effet, la maison en bois est souvent considérée comme moins énergivore que bon nombre de constructions et ce pour une raison simple : le bois est un matériau dont les performances en tant qu’isolant thermique sont particulièrement importantes.

De plus le bois est un parfait régulateur hygrométrique, permettant ainsi d’équilibrer le taux d’humidité à l’intérieur de votre logement et ainsi d’assainir l’air, en empêchant notamment le développement de moisissures. Ainsi, comme il contribue à limiter la propagation de l’humidité à l’intérieur de votre maison, le bois limite considérablement la sensation de froid à l’intérieur, ce qui peut vous permettre naturellement de baisser le chauffage, ou du moins de ne pas tomber dans le piège de la surconsommation énergétique. Un argument non négligeable surtout au vu de l’augmentation constante des prix de l’électricité et du gaz sur le marché de gros. A ce titre, vous pouvez d’ailleurs comparer les différentes offres de gaz en consultant l’article rédigé sur le sujet ici et ici. Cependant, avant de choisir un fournisseur, il vous faudra procéder à la mise en service de votre compteur EDF à votre domicile comme expliqué à l’adresse suivante : www.agence-france-electricite.fr/fournisseur-electricite/edf/ouverture-compteur/

Un matériau particulièrement résistant et non polluant

Contrairement à l’image populaire qui l’accompagne, la maison en bois présente l’atout majeur d’être particulièrement résistante. En effet, si le bois est toujours tant utilisé dans la construction de maisons, d’escaliers et autres mobiliers, et ce depuis des siècles, c’est grâce à sa résistance particulièrement importante. En effet, les essences de bois choisies pour la construction de votre maison peuvent être associées à des vernis spéciaux et non polluants permettant d’en faire un matériau particulièrement fiable sur la durée, le tout sans que celui-ci s’abîme ou ne se dégrade. De plus, en tant que matériau naturel, le bois présente l’avantage majeur de disposer d’importantes qualités d’adaptation, notamment dans sa capacité à bien s’implanter dans les différents sols quels que soient leur composition, ce qui en fait un matériau de construction particulièrement intéressant, en ce qu’il évite d’avoir à transformer la nature des sols au moment de débuter un chantier.

Le bureau d’études Horizon Bois Conseil vous accompagne dans des missions de maîtrise d’œuvre. Spécialisée dans la construction bois, la maison en bois et les bâtiments bois l’entreprise peut répondre à l’ensemble des problématiques de vos futurs chantiers. Le bureau d’études bois peut aussi vous accompagner dans le diagnostic de structure.

HBC a un nouveau site internet pour tous les constructeurs bois qui souhaitent découvrir l’entreprise.

Plus d’informations sur http://www.horizon-bois-conseil.fr

Tags article :

Pour isoler votre maison en bois, le magazine éco maison bois vous présente le nouveau bloc Isostal.

Lauréat du prix performance énergétique pour le bâtiment organisé par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le bloc Isostal est un nouveau système constructif à l’isolation thermique par l’extérieur.

Il est composé d’un bloc de coffrage en bois moulé, avec isolation extérieure intégrée et ossature du parement intérieur. Ce système permet la construction de murs de façade en réalisant trois tâches en une seule opération.

Le bloc Isostal a des propriétés isolantes haut de gamme et supprime les ponts thermiques qui représentent 30% des déperditions d’énergie. Autre avantage, son poids : Il pèse à peine 5 kg et permet le montage des murs d’une maison en seulement deux jours. Il se présente comme une alternative au béton et aux parpaings, et est conçu intégralement en Lozère. Le bloc Isostal allie donc légèreté, propriétés isolantes et facilité de mise en œuvre, des qualités idéales si vous voulez faire isoler prochainement votre maison en bois.

Pour plus d’informations : http://www.innomur.com/le-bloc-isostal/

Le magazine éco maison bois vous présente les fenêtres Halio de AGC, pour votre maison en bois.

A l’occasion du salon BAU à Munich, AGC, le premier fabricant de verre plat au monde a présenté Halio, son verre se teintant intelligement. Il a pour but de protéger contre les rayons du soleil, l’éblouissement ou encore les regards indiscrets. Grâce à son interface utilisateur intuitive, il peut se teinter de différentes nuances de gris. Il offre ainsi le système de gestion de la lumière naturelle le plus puissant et adaptif au monde. Se teintant indépendamment ou en groupe, les fenêtres équipées du verre Halio peuvent permettre d’atteindre un niveau d’intimité inenvisageable avec du verre traditionnel.

Le verre Halio permet un contrôle total de lumière naturelle, en fonction des conditions climatiques, d’un horaire ou bien de la position du soleil durant la journée. Il peut s’activer manuellement, par ordre vocal, à l’aide de commandes murales ou encore via une application smartphone.

Les fenêtres Halio, modernes et intuitives pourront parfaitement s’adapter à votre maison ou future maison en bois.

Pour plus d’informations : http://www.agc-glass.eu/fr

Le magazine éco maison bois vous présente pour votre future maison en bois la terrasse Silverwod.

Silverwood, le numéro 1 français des bois rabotés, bois de structure et de couverture a dévoilé, au printemps, sa terrasse en bois de Mélèze de section 27 x 135 mm.

Elle est naturellement durable en Classe 3.2 hors aubier, et ne nécessite pas de traitement, donc sans entretien. Les constructeurs bois rafolent de ce type de terrasse. La nouvelle lame en Mélèze, bombée aux bords arrondis, facilite l’écoulement des eaux de pluie. Les terrasses Silverwood bénéficient d’une garantie de 10 ans sur la préservation du bois, sont certifiées CTB B+ et conformes au DTU 51.4.

Que vous soyez un professionnel de la construction bois ou un particulier sur le point de construire votre maison, pensez dès le début de votre chantier à votre future terrasse en bois.

 

Pour plus d’informations : http://www.silverwood.fr/blog/produits/amenagement-exterieur/terrasses/terrasse

Dans le cadre du lancement des journées régionales d’Afcobois inscrivez-vous à la première réunion en Occitanie.

Pour réserver, merci d’envoyer un mail sur contact@agence-slcom.fr un lien pour vous inscrire vous sera envoyé.

Pour participez vous devez être membre Afcobois ou fabricant constructeur bois avec un siège social en Occitanie. Les partenaires de cette journée sont Steico France, Le FCBA, et Vivre en bois du groupe Piveteau bois.

L’objectif de ces tables rondes est d’analyser le marché de la construction bois en région et d’interagir sur les causes assignables pour faire évoluer le nombre de construction bois régionalement.

Afcobois.fr

 

Fransylva réaffirme haut et fort son soutien à PEFC !
Une certification adaptée à nos forêts françaises
Oui les forêts françaises sont gérées durablement, oui PEFC est une certification forestière légitime et oui nous sommes fiers en tant que forestiers de participer à l’économie de la filière bois qui produit un matériau d’avenir dans des conditions de gestion durable exemplaires. Autant d’affirmations qu’il est important de rappeler aujourd’hui alors qu’une émission provoquante (Cash investigation) tente de détruire l’image de la forêt et du rôle structurant du label PEFC qui garantit, vis-à-vis de la société, la durabilité de la gestion que nous encourageons auprès de tous les propriétaires.
Rappelons les faits : la France est un pays forestier qui ne connaît pas le problème de déforestation. La surface forestière croît et l’on se pose aujourd’hui la question de son renouvellement (non de son extension). La réglementation française encadre strictement la gestion, ce qui garantit de facto une gestion durable de la ressource (cf. les documents de gestion durable : plan simple de gestion, codes de bonne pratique sylvicole, etc.).
Alors pourquoi aurions-nous besoin d’un label de gestion durable ? La question est légitime. Et la réponse réaliste : aujourd’hui la société (et donc le marché) demande des garanties supplémentaires. Fransylva a donc travaillé à l’émergence du label PEFC avec ses partenaires européens. Ce label devait être adapté applicable aux caractéristiques de la forêt des pays
européens et de la France en particulier. Car oui, FSC est une certification développée pour les forêts tropicales malheureusement sans tenir compte des spécificités des forêts européennes. FSC est à 95 % inadapté à notre forêt privée française, morcellée et appartenant à 3,5 millions de propriétaires. En effet, la mise en place de ce label demande des coûts et des procédures
prohibitifs, impraticables pour les forestiers français, et superflus dans un contexte réglementaire national déjà très encadrant comme nous l’avons rappelé.
Nous souhaitons exprimer notre choc à l’écoute des propos dénigrants tenus par le porte-parole de Greenpeace France, Jean-François Julliard. Ce dernier semble oublier la réalité forestière française au profit d’une lutte d’intérêt pour pousser sa certification qui ne trouve que peu d’échos sur notre territoire pour les raisons citées à l’instant. Nous déplorons également le manque d’investigation de la journaliste qui se contente de croire sur parole les propos d’un de ses invités en plateau, sans s’engager à vérifier l’affirmation gratuite qui vient de lui être donnée dans un contexte de terrain du sujet forestier, ô combien complexe comme son émission venait de le montrer.
Nous souhaitons réaffirmer fermement notre engagement auprès de PEFC, de son Président, mais aussi auprès de tous les acteurs de la chaîne qui s’engagent volontairement pour faire progresser la promotion de la gestion durable des forêts avec PEFC. Elle forme un rassemblement exemplaire qui permet l’expression de l’ensemble des parties prenantes intéressées dans la gestion forestière : les
producteurs, les consommateurs et les usagers de façon équilibrée et consensuelle.

Le projet ACOUBOIS distingué par un Décibel d’Or dans la catégorie Recherche

 

Le 5 décembre 2016 à Paris, le projet ACOUBOIS, porté par l’Association QUALITEL, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et l’Institut Technologique (FCBA) s’est vu décerné le Décibel d’Or dans la catégorie Recherche. Soutenu par la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP), le Comité professionnel de développement des industries françaises de l’ameublement et du bois (CODIFAB), l’ADEME, les syndicats de fabricants : ASIV, AFSCAM, FILMM, SFEC et SNIP ainsi que Metsäwood et Lignatec, le projet ACOUBOIS vise à mieux comprendre et évaluer les performances acoustiques des bâtiments à ossature bois, pour accompagner leur déploiement en France

 

0