L’installation de panneaux photovoltaïques chez soi est une démarche de plus en plus accessible qui devient très populaire en France. Toutefois, la plupart des gens ne savent pas vraiment quels sont les prix pratiqués sur ce marché et quels sont les moyens de financement envisageables. C’est pourquoi nous allons nous y intéresser dans cet article.

À quels prix s’attendre lorsqu’on souhaite investir dans des panneaux solaires ?

Pour savoir combien va vous coûter votre installation solaire, le principal critère à prendre en compte est la puissance des panneaux. En effet, le coût d’une installation photovoltaïque peut aller de 8 000€ pour une puissance de 3 kWc à 18 000€ pour 6 kWc, et jusqu’à 25 000€ pour 9 kWc. A vous de voir quel budget vous souhaitez investir et quelle quantité d’électricité vous comptez produire. Pour un foyer moyen, une installation de 3 kWc est généralement suffisante pour être rentable.Toutefois, dans la grande majorité des cas il faudra s’appuyer sur le réseau d’électricité public pour compléter ses besoins énergétiques. C’est pourquoi beaucoup de particuliers optent pour l’autoconsommation partielle, en continuant ainsi d’acheter une partie de l’électricité consommée à un fournisseur. Cela permet également de bénéficier d’aides de l’Etat comme la prime à l’autoconsommation et la vente du surplus d’électricité.

Quelles sont les conditions d’éligibilité aux aides de l’Etat pour financer mes panneaux photovoltaïques ?

Bénéficier de la prime à l’autoconsommation

La prime à l’autoconsommation est une aide financière mise en place par l’Etat à destination des personnes ayant installé des panneaux photovoltaïques à leur domicile. Pour en bénéficier, la principale condition est d’être dans le cadre d’un contrat de revente du surplus d’électricité à un fournisseur. Ensuite, il faut que l’installation soit effectuée par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Enfin, la prime n’est accordée que dans le cas d’une installation sur toiture. Il ne faut donc pas que les panneaux soient installés au sol. Si vous correspondez à ces critères, vous serez éligible à la prime qui vous sera versée annuellement pendant les 5 premières années de fonctionnement de l’installation.

Vendre le surplus d’électricité à un fournisseur

Comme mentionné précédemment, lorsque l’on est en autoconsommation solaire partielle il est possible de vendre son surplus d’électricité à un fournisseur. Pour rappel, ce surplus apparaît régulièrement lorsque la production d’électricité est supérieure à la consommation, notamment pendant les périodes de fort ensoleillement. En vendant cette électricité à un fournisseur, vous évitez le gaspillage et percevez une rémunération en contrepartie. Pour profiter de cet avantage, il faut signer un contrat avec le fournisseur et vous engager à lui vendre votre surplus d’électricité pendant une durée de 20 ans. Il sera également nécessaire de raccorder votre installation photovoltaïque au réseau public afin que l’électricité puisse y être injectée. Cela pourra être effectué par votre installateur.

Prenez en compte les rendements futurs de votre installation photovoltaïque

Économiser sur ses factures grâce à l’autoconsommation

En plus d’être une démarche favorable à la transition énergétique, l’autoconsommation photovoltaïque permet de faire des économies considérables sur ses factures d’électricité. Il est en effet possible de réduire jusqu’à 50% le montant de ces dernières juste grâce au rendement de vos panneaux. Autant vous dire qu’à la fin de l’année, cela représente une certaine somme. Vous pourrez donc très vite obtenir un retour sur investissement et rentabiliser votre installation. Pour maximiser vos gains, il est toutefois important d’adapter ses habitudes de consommation dans l’optique d’exploiter le plus possible vos panneaux solaires. Vous augmenterez ainsi votre taux d’autoconsommation et réduirez encore plus le montant de vos factures.

Profiter de revenus supplémentaires

Si vous correspondez aux critères que nous avons présenté plus tôt, vous pourrez profiter d’aides financières qui viendront accentuer le rendement de votre installation photovoltaïque. Dans un premier temps, la prime à l’autoconsommation est déjà un très bon coup de pouce. Pour une installation d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, vous percevez une aide de 390 € par kWc installé. Ce qui équivaut au total à 1170 €, soit 234 € qui vous seront versés annuellement pendant 5 ans. Concernant la vente du surplus d’électricité, le prix d’achat est fixé à 0,10€/kWh. Votre rémunération vous sera ici aussi attribuée chaque année. Par ce moyen, il ainsi est possible de faire une centaine d’euros de profit dans le cas d’une installation de 3 kWc.

Le magazine des professionnels de la filière bois N°40 est sorti, téléchargez-le sur le site www.filiere-bois.fr !

Dans ce numéro :

  • PANNEAUX ACOUSTIQUES EN BOIS POUR UN HÔTEL SPA
  • PALAZZO MÉRIDIA
  • LAMIBOIS STEICO LVL
  • LE PONT DE FLANDRE A UNE NOUVELLE PROUE
  • PRODUITS D’INGÉNIERIE EN BOIS LE DOUGLAS TRACE SA ROUTE
  • PÔLE ENFANCE ET PETITE ENFANCE AVORIAZ
  • POINTS TECHNIQUES

 

 

 

En début d’année, la loi pour l’énergie et le climat a fixé comme objectif l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050. Dans cette lutte pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, le secteur de l’habitat a un rôle considérable à jouer : à lui-seul, il émet quatre fois plus de GES sur le transport aérien national !
Pour remporter la bataille du climat, le réseau Batiman propose des solutions pour faire baisser les températures intérieures sans utiliser de système de climatisation. Ensemble, c’est avec de petits gestes que nous parviendrons à faire baisser les températures.
LE STORE DIAMANT
Personnalisable à volonté, ce store coffre s’adapte à tous les styles de décoration extérieure. Grâce à sa forme très contemporaine, il met en valeur la terrasse et peut se doter de nombreuses options d’éclairage pour profiter des longues soirées d’été. En protégeant les baies vitrées du soleil, il permet de garder la maison au frais naturellement.
Très large choix de coloris pour l’armature et la toile. Motorisation, automatisme et éclairage en option.
Dimension maximum : 7100 mm en largeur pour une avancée de 4250 mm

LE BRISE-SOLEIL ORIENTABLE
Alliage parfait entre la protection solaire, la protection thermique et le design moderne, le brise-soleil orientable régule la température grâce à ses lamelles orientables. Indispensable pour générer des économies d’énergie, il permet de profiter d’un espace de vie agréable en régulant la chaleur en toutes saisons. La lumière est maîtrisée et les phénomènes d’éblouissement sont évités.
Manoeuvre manuelle ou motorisée, plus de 20 coloris au choix, largeur jusqu’à 4500 mm.
Plus d’informations : www.batiman.fr

CONSTRUIRE EN 2020 tout ce qu’il faut savoir !

Sachez que l’état a mis en place une batterie d’outils qui sont à votre disposition pour construire mieux en 2020, soit pour faire bonne figure, soit parce que la prise de conscience et la motivation sont réelles. Alors comment s’y retrouver dans toutes ces lois et dans toutes ces mesures ?
Dans un premier temps quelles sont les aides, les obligations dans l’acte de construire, mais aussi et bien entendu quels sont les nouveaux produits que vous pourriez mettre dans votre future habitation. Nous avons essayé de comprendre pour vous !

Les différentes aides et prêts
Le prêt à Taux Zéro, Prêt conventionné, Prêt d’accession sociale, PEL, prêts complémentaires, les aides de l’employeur, les aides locales…
Pour le prêt à taux zéro rapprochez-vous de votre banque ou future banque. Jusqu’en 2021 l’état vous propose de bénéficier d’un prêt à taux à zéro pour les ménages qui n’ont pas été propriétaires durant les deux dernières années (le prêt à taux 0 n’inclut pas les frais de notaire).
Ce prêt à taux 0 peut varier suivant le lieu où vous allez construire, suivant vos revenus, et la situation du ménage. Il couvre généralement qu’une petite partie de votre prêt total
mais peut aller jusqu’à 40 %. Cette aide est donc destinée aux primo-accédants et elle peut se cumuler avec d’autres aides.
Le prêt d’accession sociale (PAS) est un prêt immobilier accordé aux personnes ayant des revenus modestes. Le PAS doit servir à devenir propriétaire de sa résidence principale, résidence que nous espérons en bois (en l’achetant ou en la faisant construire) ou à aider le propriétaire à faire des travaux dans
sa résidence principale. Pour y avoir droit, il faut remplir des conditions de ressources, fixées en fonction de la localisation du logement concerné et du nombre d’occupants. Le taux d’intérêt du PAS est plafonné.
Le prêt conventionné ordinaire est destiné aux propriétaires qui souhaitent faire des travaux dans leur résidence principale ou à toute personne qui veut devenir propriétaire de sa résidence principale (en l’achetant ou en la faisant construire). Il est accordé sans conditions de ressources. Le taux d’intérêt du prêt est plafonné. Il est possible d’obtenir ce prêt auprès des établissements financiers (exemple : banque) ayant passé une convention avec l’État.
Le plan épargne logement (PEL) est une épargne bloquée qui peut être utilisée de plusieurs façons lorsque son terme est atteint (4 ans). Il peut ainsi soit être clôturé, soit être poursuivi, soit permettre d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié.
L’obtention du prêt permet à son souscripteur de bénéficier d’une prime versée par l’État.
Pour financer l’achat d’un logement, certains prêts peuvent compléter votre prêt principal ou votre apport, comme par exemple le prêt Action Logement (ex-1% logement) ou le prêt aux fonctionnaires. Les prêts complémentaires peuvent se cumuler entre eux.
Vous pouvez aussi vous renseigner sur les sites internet de l’ADEME et auprès de votre DRH si vous êtes dans une entreprise importante. Le site www.service-public.fr reprend aussi tout ce dont vous avez besoin de savoir avant de construire en bois.

Pour voir le dossier Construire 2020 en  entier, commandez le  Numéro 54 d’Éco Maison Bois !

Tags article :
0