CONSTRUIRE EN 2020 tout ce qu’il faut savoir !

Sachez que l’état a mis en place une batterie d’outils qui sont à votre disposition pour construire mieux en 2020, soit pour faire bonne figure, soit parce que la prise de conscience et la motivation sont réelles. Alors comment s’y retrouver dans toutes ces lois et dans toutes ces mesures ?
Dans un premier temps quelles sont les aides, les obligations dans l’acte de construire, mais aussi et bien entendu quels sont les nouveaux produits que vous pourriez mettre dans votre future habitation. Nous avons essayé de comprendre pour vous !

Les différentes aides et prêts
Le prêt à Taux Zéro, Prêt conventionné, Prêt d’accession sociale, PEL, prêts complémentaires, les aides de l’employeur, les aides locales…
Pour le prêt à taux zéro rapprochez-vous de votre banque ou future banque. Jusqu’en 2021 l’état vous propose de bénéficier d’un prêt à taux à zéro pour les ménages qui n’ont pas été propriétaires durant les deux dernières années (le prêt à taux 0 n’inclut pas les frais de notaire).
Ce prêt à taux 0 peut varier suivant le lieu où vous allez construire, suivant vos revenus, et la situation du ménage. Il couvre généralement qu’une petite partie de votre prêt total
mais peut aller jusqu’à 40 %. Cette aide est donc destinée aux primo-accédants et elle peut se cumuler avec d’autres aides.
Le prêt d’accession sociale (PAS) est un prêt immobilier accordé aux personnes ayant des revenus modestes. Le PAS doit servir à devenir propriétaire de sa résidence principale, résidence que nous espérons en bois (en l’achetant ou en la faisant construire) ou à aider le propriétaire à faire des travaux dans
sa résidence principale. Pour y avoir droit, il faut remplir des conditions de ressources, fixées en fonction de la localisation du logement concerné et du nombre d’occupants. Le taux d’intérêt du PAS est plafonné.
Le prêt conventionné ordinaire est destiné aux propriétaires qui souhaitent faire des travaux dans leur résidence principale ou à toute personne qui veut devenir propriétaire de sa résidence principale (en l’achetant ou en la faisant construire). Il est accordé sans conditions de ressources. Le taux d’intérêt du prêt est plafonné. Il est possible d’obtenir ce prêt auprès des établissements financiers (exemple : banque) ayant passé une convention avec l’État.
Le plan épargne logement (PEL) est une épargne bloquée qui peut être utilisée de plusieurs façons lorsque son terme est atteint (4 ans). Il peut ainsi soit être clôturé, soit être poursuivi, soit permettre d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié.
L’obtention du prêt permet à son souscripteur de bénéficier d’une prime versée par l’État.
Pour financer l’achat d’un logement, certains prêts peuvent compléter votre prêt principal ou votre apport, comme par exemple le prêt Action Logement (ex-1% logement) ou le prêt aux fonctionnaires. Les prêts complémentaires peuvent se cumuler entre eux.
Vous pouvez aussi vous renseigner sur les sites internet de l’ADEME et auprès de votre DRH si vous êtes dans une entreprise importante. Le site www.service-public.fr reprend aussi tout ce dont vous avez besoin de savoir avant de construire en bois.

Pour voir le dossier Construire 2020 en  entier, commandez le  Numéro 54 d’Éco Maison Bois !

Tags article :

ce qui va changer de façon générale

Source : Site du Gouvernement.

Rappel :

ELAN, une loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique Élaborée en partant du terrain, la loi ELAN a pour ambition de faciliter la construction de nouveaux logements et de protéger les plus fragiles. Elle a été définitivement adoptée au Sénat le 16 octobre 2018.

Construire plus, mieux et moins cher

– Simplification des normes, pour construire plus et plus vite : « pas de nouvelles normes sur la durée du quinquennat, sauf évidemment les normes de sécurité » a déclaré le secrétaire d’État, Julien Denormandie.
– Accélération des procédures et lutte contre les recours abusifs contre les permis de construire, pour passer de 24 à 10 mois de moyenne. Il s’agit de mieux encadrer les procédures de recours, de limiter les délais de jugement à 10 mois pour les immeubles collectifs et de renforcer les sanctions contre les procédures abusives. 30 000 constructions sont aujourd’hui bloquées à cause de recours abusifs.
– Facilitation de la transformation des bureaux vides en logements : pour que les bureaux obsolètes soient rénovés ou soient convertis en logements, un bonus de constructibilité
sera introduit, les normes seront ajustées pour faciliter les reconversions, et les propriétaires de bureaux seront incités à les rénover. D’ici 2020, 500 000 m² de bureaux vides seront transformés en logements.

Pour voir le dossier Construire 2019 en  entier, commandez le  Numéro 50 d’Éco Maison Bois !

Tags article :

Guide pratique

L’hiver a été long et pluvieux cette année, et les beaux jours se sont fait attendre mais c’est enfin la saison estivale qui s’annonce. Quoi de plus normal de passer à l’acte et enfin réaliser cette terrasse en bois dont vous parlez depuis des mois, des années ?
Terrasse en bois Carresol

La première question que vous allez vous poser est : En quel matériau vais-je la faire ?
Pierre, carrelage, bois naturel, bois composite, bois carbonisé… les possibilités sont nombreuses. Ensuite vous allez tout naturellement comparer les prix entre les matériaux de même type puis entre les matériaux de type différent.

L’essence de bois Le douglas est-elle plus intéressante que le pin Maritime ou que le pin des Landes ? Le bois mélèze est-il plus intéressant que le carrelage ?
Le petit tableau Excel que vous allez vous faire pourtant ne tiendra pas compte de votre sensibilité pour un matériau plutôt qu’un autre et encore moins de votre mode de vie.

La troisième question après le type de matériau et le prix sera : Ai-je envie d’avoir une terrasse que je devrais entretenir tous les ans, tous les 5 ans ou jamais… ?
Et enfin, dois-je respecter certaines règles si c’est une terrasse au bord d’une piscine ou si c’est une simple terrasse devant ma baie vitrée pour faire un barbecue aux beaux jours ?

Lames de terrasse en bois Carresol

Dans cet article nous allons essayer de vous aider à procéder par élimination suivant vos désirs et suivant l’utilisation que vous allez faire de cette nouvelle pièce à vivre si elle est couverte ou si elle est à l’air libre.
Ensuite les contraintes de sol ou de pente pourront aussi dicter vos choix, car tout ne s’adapte pas partout. Le bon revêtement pour la bonne utilisation, le bon support pour le bon terrain, mais tout ceci n’est qu’une évidence.
L’aspect écologique sera aussi pour certaines personnes un critère primordial et limitera encore un peu plus le choix des matériaux à utiliser.
Mais pas de panique, nous allons évoquer l’ensemble des cas de figure que vous pourriez rencontrer notamment l’esthétisme, le confort, la luminosité, …

Pour parler du matériau que nous connaissons le mieux nous allons donc évoquer celui qui nous semble le plus noble : Le bois.
Pour choisir un bois de terrasse il y a quelques règles à respecter. Ces règles sont dictées par les professionnels de la filière par un document que l’on appelle DTU.

Ce DTU (Document Technique Unifié) vous donnera toutes les solutions aux questions que vous pourriez vous poser, notamment dans le choix des essences, dans le choix du support sur lequel vous allez poser vos lames de bois…

Pour voir le dossier Terrasse en  entier, commandez le  Numéro 48  d’Éco Maison Bois !

Tags article :
0