Ouverture des candidatures

Période de dépôt des candidatures 1er février – 30 mars 2018

Neuf • Extension • Rénovation • Aménagement extérieur & intérieur • Maison individuelle • Bâtiment de grande hauteur • Bâtiment public

Concours de référence pour la construction et l’aménagement bois, miroir de la dynamique de la filière et moteur de la création, le Prix National de la Construction Bois (PNCB) invite pour la 7e année consécutive architectes, bureaux d’études, maîtres d’ouvrages et designers à concourir avec une réalisation emblématique de leur travail avec le bois.

Créé en 2012 par France Bois Régions, soutenu par France Bois Forêt, le CODIFAB et le VIA, le Prix National de la Construction Bois met en lumière des réalisations qui élargissent le champ des possibles dans la construction, la rénovation, l’extension ou l’aménagement intérieur et extérieur en bois.

25 lauréats issus de toutes les régions françaises

Depuis sa naissance en 2012, au rythme de plusieurs centaines de candidatures chaque année (600 en 2017), le Prix a permis de valoriser près de 4 000 oeuvres remarquables en construction, réhabilitation ou aménagement (publiques comme privées). Un défi relevé grâce à la mobilisation sur le terrain des 26 prescripteurs, collaborateurs des 13 interprofessions françaises. Grâce à leur action, le Prix peut révéler le travail de candidats qui rivalisent de créativité, d’ingéniosité et de technicité. Au préalable, certaines interprofessions organisent même des palmarès régionaux. Les projets lauréats candidatent alors automatiquement au Prix National.

Un accompagnement personnalisé pour les dépôts des candidatures

L’inscription au Prix National est gratuite. Elle doit se faire via un nouveau formulaire simplifié, sur le site du Prix : www.prixnationalboisconstruction.org. À chaque étape, les candidats peuvent solliciter l’aide d’un accompagnant. Est notamment vérifiée la qualité des photos, de la rédaction ou encore de la notice architecturale.

Primer tous types d’ouvrages bois livrés en France

Le Prix National de la Construction Bois est décerné aux réalisations qui comportent une part significative de bois et qui répondent à différents critères, à la fois techniques, esthétiques et fonctionnels :
La qualité architecturale et insertion paysagère du projet,  approche environnementale et performance énergétique, créativité et innovation, performance technique, approche économique,  emploi d’essences locales.

Catégories dont une nouvelle : « habiter une maison »

Travailler – accueillir (bureaux, lieux d’accueil du public)
Apprendre – se divertir (établissement scolaire, culturel, sportif et loisirs)
Habiter ensemble (logement collectif et groupé)
Habiter une maison (petit, grands espaces)
Réhabiliter un équipement (rénovation/réhabilitation/extension-surélévation d’un bâtiment)
Réhabiliter un logement (ext.-surélévation/rénovation/réhabilitation d’une maison ou d’un immeuble)
Aménager (aménagement intérieur et extérieu)
Un candidat peut faire concourir une ou plusieurs de ses réalisations, à la condition qu’elles n’aient pas été retoquées lors d’une précédente édition du Prix.

Un jury professionnel présidé par Anouk Legendre, de l’agence XTU

Les réalisations des finalistes (plus d’une centaine chaque année) donnent lieu à débat entre les membres du jury, experts reconnus de l’architecture, de la construction bois et du design (professionnels des catégories représentées, journalistes). Tous sont à même d’avoir une vision d’ensemble du secteur et de ses tendances. Le jury examinera chaque candidature finaliste au court de l’été 2018 et délivrera la liste des lauréats début septembre.
Leur prix leur sera remis quelques semaines plus tard à l’occasion d’un événement exceptionnel.

Le Livre des Lauréats, une vitrine

Comme chaque année, à l’issue du palmarès, un recueil des réalisations primées sera publié. Il sera mis gratuitement à la disposition des collectivités territoriales et des donneurs d’ordre publics et privés. Il sera aussi accessible au grand public dans les différents centres de documentation des interprofessions et pourra être téléchargé sur le site du Prix National de la Construction Bois.

Le site du Prix National, un outil de recherche pour tous et un portfolio pour les postulants

Repensé pour se mettre au service des professionnels comme des particuliers, le site du prix se présente désormais comme une véritable base de données ouverte à tous avec un moteur de recherche multicritère (résultat par projet, par acteur ou par type de réalisation).

À ce jour, il met en valeur 8 891 réalisations et propose les fiches détaillées des projets candidats retenus.

Fransylva réaffirme haut et fort son soutien à PEFC !
Une certification adaptée à nos forêts françaises
Oui les forêts françaises sont gérées durablement, oui PEFC est une certification forestière légitime et oui nous sommes fiers en tant que forestiers de participer à l’économie de la filière bois qui produit un matériau d’avenir dans des conditions de gestion durable exemplaires. Autant d’affirmations qu’il est important de rappeler aujourd’hui alors qu’une émission provoquante (Cash investigation) tente de détruire l’image de la forêt et du rôle structurant du label PEFC qui garantit, vis-à-vis de la société, la durabilité de la gestion que nous encourageons auprès de tous les propriétaires.
Rappelons les faits : la France est un pays forestier qui ne connaît pas le problème de déforestation. La surface forestière croît et l’on se pose aujourd’hui la question de son renouvellement (non de son extension). La réglementation française encadre strictement la gestion, ce qui garantit de facto une gestion durable de la ressource (cf. les documents de gestion durable : plan simple de gestion, codes de bonne pratique sylvicole, etc.).
Alors pourquoi aurions-nous besoin d’un label de gestion durable ? La question est légitime. Et la réponse réaliste : aujourd’hui la société (et donc le marché) demande des garanties supplémentaires. Fransylva a donc travaillé à l’émergence du label PEFC avec ses partenaires européens. Ce label devait être adapté applicable aux caractéristiques de la forêt des pays
européens et de la France en particulier. Car oui, FSC est une certification développée pour les forêts tropicales malheureusement sans tenir compte des spécificités des forêts européennes. FSC est à 95 % inadapté à notre forêt privée française, morcellée et appartenant à 3,5 millions de propriétaires. En effet, la mise en place de ce label demande des coûts et des procédures
prohibitifs, impraticables pour les forestiers français, et superflus dans un contexte réglementaire national déjà très encadrant comme nous l’avons rappelé.
Nous souhaitons exprimer notre choc à l’écoute des propos dénigrants tenus par le porte-parole de Greenpeace France, Jean-François Julliard. Ce dernier semble oublier la réalité forestière française au profit d’une lutte d’intérêt pour pousser sa certification qui ne trouve que peu d’échos sur notre territoire pour les raisons citées à l’instant. Nous déplorons également le manque d’investigation de la journaliste qui se contente de croire sur parole les propos d’un de ses invités en plateau, sans s’engager à vérifier l’affirmation gratuite qui vient de lui être donnée dans un contexte de terrain du sujet forestier, ô combien complexe comme son émission venait de le montrer.
Nous souhaitons réaffirmer fermement notre engagement auprès de PEFC, de son Président, mais aussi auprès de tous les acteurs de la chaîne qui s’engagent volontairement pour faire progresser la promotion de la gestion durable des forêts avec PEFC. Elle forme un rassemblement exemplaire qui permet l’expression de l’ensemble des parties prenantes intéressées dans la gestion forestière : les
producteurs, les consommateurs et les usagers de façon équilibrée et consensuelle.

Extensions en bois pour les centres urbains, le défi de demain…

 

Nous ne le dirons jamais assez Metsä Wood est une entreprise qui regarde vers l’avenir…

 

Cette entreprise connue pour son KERTO a lancé  un défi à la nouvelle génération d’architectes qui vont bientôt rentrer sur le marché de l’extension intelligente et responsable.

 

Le concours lancé par Metsä Wood a encouragé les architectes du monde entier à concevoir des extensions en bois pour les centres urbains. Les participants issus de 40 pays ont proposé des solutions à base de bois afin de relever le défi de l’urbanisation.  Les jeunes architectes du monde entier, pour le concours « La ville au-dessus de la ville », ont été novateurs et très imaginatifs.

 

Les concepts gagnants ont été ceux destinés à New York, Shanghai et Tampere (Finlande).

 

Des architectes issus de 40 pays ont proposé leur Plan B pour faire face aux problèmes d’urbanisation en utilisant le bois (Kerto® LVL – lamibois) comme matériau principal. Leur mission : concevoir une extension en bois pour un bâtiment urbain existant. Les propositions concernaient 69 villes dans le monde, dont Sidney, Shanghai, New York, Berlin, Paris et Londres. Ce concours était organisé par Metsä Wood.

 

« La construction doit devenir durable, tout en garantissant aux villes de rester vivables. Je suis fier de savoir qu’autant d’architectes partagent ce point de vue, en particulier dans la jeune génération », a déclaré Michael Green de MGA Architects, qui présidait le jury. « Les propositions reçues étaient innovantes et apportaient de la valeur ajoutée à la fois aux bâtiments et à la communauté. »

A la surprise générale ou presque, Paul Boyer, alors président d’AFCOBOIS, vient de démissionner. Alors que les visites de chantiers ont été très sympatiques et bon enfant comme d’habitude le ciel c’est assombri pendant l’assemblée générale où le président a donné sa démission.

La tristesse était palpable dans les yeux de Paul Boyer qui a démissionné pour des raisons personnelles et pour une vie professionnelle plutôt complliquée en ce moment.

Nous n’en saurons pas plus pour le moment.

http://afcobois.fr/

Tags article :

Livrée en 2014 cette maison, conçue par l’architecte Jean Julien-Laferrière de l’agence Architecture et Bois, a reçu le prix du public du salon du bois et de l’habitat de Grenoble, dans le cadre du concours des Lauriers de la construction bois 2015.

 

Le terrain présente une pente moyenne de 12 % dans sa longueur nord/ouest et sud/est. La déclivité et l’orientation permettent de dégager des vues remarquables sur la ville de Lyon et au  loin sur les Alpes et le Mont Blanc.

Cette maison individuelle à ossature bois mêle des finitions extérieures bois et enduites.
Les volumes sont différenciés pour refléter leurs destinations et pour s’adapter au terrain naturel.
Le découpage multiple des espaces intérieurs à vivre de la maison favorise la multiplicité des vues sur de petits espaces extérieurs paysagers qui se prolongent sur le lointain et le grand paysage, depuis l’agglomération de Lyon jusqu’au Mont Blanc.

Le parti pris architectural et volumétrique du projet consiste dane le fait de disposer les plans sur le terrain et agencer les volumes afin :
– De libérer des espaces plantés de part et d’autre de la construction afin de respecter l’un des aspects primordiaux de la zone UV, zone de transition entre les espaces naturels et le bâti urbain.
– De respecter la déclivité naturelle du terrain et adapter les différents niveaux de plancher du rez-de-chaussée.
– De privilégier les surfaces à rez-de-chaussée qui profiteront d’accès directs au terrain et aux terrasses.
– De limiter les surfaces extérieures de stationnements et de manœuvres des véhicules. Les volumes de stationnements sont implantés parallèlement au chemin de la Jardinière.

Les murs en ossature bois ont des montants de section 145x45mm, isolés en laine de roche. Un complément intérieur d’isolation est en fibre de bois (80 mm). Le plancher intermédiaire est en bois (poutres lamellé-collé et solives contre-collées). Le plancher des toitures terrasses est en bois (poutres lamellé-collé et solives contrecollées). Isolation sous toitures terrasse en laine de roche MB Rock de 220 mm mise en place entre les solives,  complétée par 95 mm de mousse de polyuréthane posée sur les terrasses. Le bardage bois du garage est en lames larges de mélèze revêtues d’une lasure de protection. L’enduit des façades de la maison est de teinte « pierre clair ». Le doublage extérieur de la galerie est en pierre reconstituée.

 

Cette maison a une superficie de 280 m2, un garage de 100 m2, un auvent de 50 m2, une piscine chauffée et un sous-sol partiel.

L’architecte de cette maison, Prix du public aux Lauriers de la construction bois 2015, est Architecture et Bois www.architectureetbois.com

 

Entreprise du lot bois : VIEBOIS www.viebois.fr

Bureau d’étude et conception VIEBOIS www.viebois.fr

Bureau d’études thermiques: En&Co www.eneco-habitat.fr

 

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

À Arêches-Beaufort en Savoie, ce chalet contemporain signé MAAJ Architectes renouvelle le genre.

 

Le projet réinterprète de manière contemporaine les fermes traditionnelles du Beaufortain. Les éléments représentatifs des constructions locales sont réutilisés : soubassement maçonné, bardage bois. La structure apparente rythme les façades, et intimise les espaces de vie. Au sud, elle protège le salon du soleil en créant une double peau constituant une large terrasse. Au nord la trame vient composer la façade et laisse de larges ouvertures dotées de volets coulissants. La rationalité de la conception a permis aux architectes d’introduire de manière naturelle l’approche environnementale. L’orientation du chalet, les ouvertures bien placées et filtrées au sud, le tout doublé d’une ossature bois au R+1 et R+2 apportent le confort visuel et thermique.

Le projet propose de poser sur un radier un socle en béton et de le surmmonter d’une ossature bois, support du squelette en bois révélant la trame.
Structure : béton au RDC / ossature bois au R+1 et R+2.
Plancher : béton au RDC et R+1 / plancher bois au R+2.
Façade : lames de mélèzes et poteaux mélèzes.

Isolation en laine de verre 120 mm.

Le projet est pensé comme un lieu de partage, très ouvert : les différentes pièces gravitent autour d’un bloc central structurant qui regroupe la circulation verticale. Tous ces lieux communiquent entre eux par la double hauteur et proposent des espaces plus intimes par l’intermédaire de parois coulissantes (petit salon) ou de terrasse cachées.

 

En mars 2015, le chalet beaufortain a remportain le Laurier de la construction bois 2015 dans la catégorie Logement individuel Réalisation. Le jury a insisté sur le fait que « ce chalet symbolise l’orientation contemporaine de la filière bois. Objet moderne, propre, bien exécuté, il réinterprète le chalet traditionnel beaufortain ».

L’architecte de ce projet est MAAJ Architectes www.maaj.fr

 

Entreprise du lot bois : Chalet Tardy

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

Ellipse est un stand de tir destiné au club de tir de la commune de Saint-Jean-de-Vaulx (Isère).

Pour Philippe Maillard, l’architecte à l’origine du projet Ellipse, « l’idée est d’expérimenter à travers ce petit bâtiment la possibilité d’utilisation du bois communal. Le projet est conçu avec cette contrainte, que du bois massif provenant de la forêt communale. Le projet compose avec un maximum d’essences différentes (feuillus et résineux) et des sections variées permettant d’utiliser toute la grume. Par exemple le duramen est utilisé pour la structure alors que par exemple les fausses et contre dosses sont utilisées pour la couverture en planches non délignées.Ellipse se veut porteur d’une dynamique qui se situe bien au-delà de lui-même, celle de la volonté exprimée par la commune de Saint-Jean-de-Vaulx de dynamiser la filière bois locale ».

Concernant l’activité du tir, sept cellules individuelles de 1,25 x 2,50 m (dont une accessible aux P.M.R. d’une largeur de 1,50 m) sont aménagées de façon à permettre une bonne concentration et une aisance de mouvements. Chacune d’entre elles offre la possibilité de tirer selon les trois positions requises : debout, à genoux ou couchée. Pour cette dernière, et afin de ne pas modifier la ligne de visée, deux plaques latérales se déploient en position horizontale, proposant un plateau sur lequel le tireur peut s’allonger.

Une part importante de la réflexion a été menée sur l’éclairement des cellules. Outre leur rôle de fermeture, les plaques mobiles, en position relevée, protègent les tireurs contre les rayons solaires directs ou l’éblouissement. Un calcul a été mené en fonction des « masques » créés par le relief alentour afin de dimensionner la casquette nécessaire pour protéger le poste de tir.

Le bois local est à la fête !

Les fondations sont en pieux battus en bois (robinier). Les poteaux en grumes juste écorcées sont en robinier ou châtaignier. L’ossature des plaques de couverture est en épicéa, recouvert de planches de châtaignier non délignées. finition intérieur en lambris non jointif (piège à sons) de mélèze. Les cloisons sont en planches contre-clouées en érable. Le plancher bois intérieur est en châtaignier sur ossature en épicéa. Les passerelles extérieures forment un plancher bois en châtaignier sur une ossature en mélèze.

 

Ellipse sera livré à l’automne 2015.

Ce projet a remporté le Laurier de la construction bois 2015 dans la catégorie Équipement public Projet. Lors de la remise du prix, le jury a déclaré : « Ce projet, en cours de réalisation, fait la part belle aux essences de bois locales et au circuit court. Une réponse de qualité est apportée à ce programme original, dans une démarche exemplaire. »

Pour contacter l’architecte de ce projet, Philippe Maillard : p.mad [at] wanadoo.fr

Retour au palmarès 2015 des Lauriers de la construction bois

Les prix du concours « Palmarès Limousin de la Construction Bois 2014 » ont été remis lundi 17 novembre dernier à l’Hôtel de Région de Limoges à l’occasion des 4eRencontres Bois Construction en Limousin qui ont rassemblées 129 acteurs de la construction bois.

4èmes Rencontres Bois Construction en Limousin : La filière bois-construction était au rendez-vous : Pour la quatrième année consécutive, BoisLim s’est associé à ses partenaires du Pôle Eco-Construction du Limousin pour organiser les 4èmes Rencontres Bois Construction en Limousin, lundi 17 novembre prochain à l’Hôtel de Région de Limoges. A cette occasion ont été remis les prix du concours : Palmarès Limousin de la Construction Bois 2014. 129 personnes étaient présentes à cette occasion.

L’objectif de cette manifestation annuelle est d’informer les prescripteurs et les entreprises du secteur bois construc­tion des évolutions du marché et de la réglementation.

Palmarès Limousin de la Construction Bois : BoisLim a lancé en début d’année un concourt d’archi­tecture et de construction bois, le « Palmarès Limousin de la Construction bois ». Cette initiative soutenue par l’Etat, la Région Limousin, France Bois Région, France Bois Forêt et EDF Grand Centre est en lien avec le Prix National de la Construction Bois et a pour but de promouvoir la construction bois et de mettre en lumière les savoir-faire régionaux.

A l’occasion des 4èmes Rencontres Bois Construction en Limousin, l’ensemble des candidatures ont été dévoilées sous forme d’exposition et les trophées ont été remis aux lauréats par les membres du jury, trophées réalisés par les apprentis charpentiers, menuisiers du CFA Bâtiment de Tulle. Les réalisations sont également valorisées via un catalogue illustré, distribué à cette occasion et consultable en ligne sur le site.

 

Les résultats du Palmarès :

 

  • 1e prix de la catéorie « Bâiments et équipements publics » : ÉCOLE MATERNELLE PIERRE CHARISSOU à Châlus (87)

 1e prix de la catéorie « Bâiments et équipements publics » : ÉCOLE MATERNELLE PIERRE CHARISSOU à Châlus (87)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : COMMUNE DE CHÂLUS (87)

Maîtres d’oeuvre : OEKOUMÈNE (87),

APRÈS LA PLUIE (87)

Entreprise bois : ETS GUILLAUMIE (87)

Bureau d’étude structure :

LC BOIS INGÉNIERIE (87)

Bureau d’étude thermique : EXCEN (87)

« Les murs en caissons bois préfabriqués très isolés per­mettent d’arriver à une performance de consommation en chauffage inférieure au standard passif. »

Alexandra BAVIÈRE, architecte DPLG (OEKOUMÈNE)

 

 

  • 1e prix de la catégorie « Logements individuels et groupés » : MAISON DANS L’ÉCO HAMEAU à Faux-La-Montagne (23)

 1e prix de la catégorie « Logements individuels et groupés » : MAISON DANS L’ÉCO HAMEAU à Faux-La-Montagne (23)       1e prix de la catégorie « Logements individuels et groupés » : MAISON DANS L’ÉCO HAMEAU à Faux-La-Montagne (23)      1e prix de la catégorie « Logements individuels et groupés » : MAISON DANS L’ÉCO HAMEAU à Faux-La-Montagne (23)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : PARTICULIERS (23)

Maître d’oeuvre : VIRGINIE FARGES ARCHITECTE (19)

Entreprise bois : AMBIANCE BOIS (23)

« Pour construire cette maison, le bois a été choisi natu­rellement comme ressource locale. »

Virginie FARGES, architecte DPLG

 

 

  • 1e prix de la catégorie « Extensions et surrélévations et mention « bio-sourcé » toutes catégories confondues : SALLE POLYVALENTE à Ligneyrac (19)

 1e prix de la catégorie « Extensions et surrélévations et mention « bio-sourcé » toutes catégories confondues : SALLE POLYVALENTE à Ligneyrac (19)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : COMMUNE DE LIGNEYRAC (19)

Maître d’oeuvre : CATHERINE GALLON ET HUGUES SITOLEUX (46)

Entreprises bois : ENTREPRISE PATIER (19), RIOUX SAS (19)

« Le choix du bois répond ici à plusieurs besoins : inscrip­tion dans le site, réduction des nuisances de chantier, facilité de mise en oeuvre dans un site difficile d’accès et recours à des filières locales. »

Catherine GALLON, architecte DPLG

 

 

  • 1e prix de la catégorie « Bâtiments et aménagments divers » : VILLAGE SÉJOUR ACCOMPAGNÉ à Allassac (19)

 1e prix de la catégorie « Bâtiments et aménagments divers » : VILLAGE SÉJOUR ACCOMPAGNÉ à Allassac (19)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : AFEH ASSOCIATION DES FAMILLES D’ENFANTS HANDICAPES DE LA POSTE ET DE FRANCE TELECOM (75)

Maître d’oeuvre : DPA DHALLUIN-PENY ARCHITECTES (19)

Entreprises bois : DUBOIS ET ASSOCIÉS (19), VALET CHARPENTE-MENUISERIE (19)

Bureau études structure : ARCS INGENIERIE (19)

Bureau études thermique : CITÉ 4 (87)

Économiste : COTECH (19)

« Tirer parti des compétences locales et s’inscrire dans la typologie limousine sont les maîtres-mots de cette réalisation à forte proportion d’ossature et bardage bois dans les bâtiments. » Philippe PENY, architecte DPLG (DPA DHALLUIN-PENY ARCHITECTES)

 

  • 1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)

 1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)      1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)      1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)     1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)     1e prix de la catégorie « Réhabilitation, rénovations » :RENOVATION DU «VIEUX CHÂTEAU» à Vicq-Sur-Breuilh (87)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : Jean-Louis DURAND-DROUHIN (87)

Maître d’oeuvre : SPIRALE – NICOLAS BALMY (87)

Entreprise bois : ENTREPRISE GUYOT (87)

« Cette réalisation en ossature bois […] démontre que l’architecture contemporaine peut s’inscrire dans un contexte patrimonial. » Nicolas BALMY, architecte DPLG (SPIRALE)

 

  • Mention « Bois local », toutes catégories confondues : LE BATTEMENT D’AILES à Cornil (19)

 Mention « Bois local », toutes catégories confondues : LE BATTEMENT D’AILES à Cornil (19)

Les intervenants :

Maître d’ouvrage : ASSOCIATION «LE BATTEMENT D’AILES» (19)

Maîtres d’oeuvre : VINCENT SOUFFRON ARCHITECTE DPLG

(19), NADALON-BOUSQUET ARCHITECTE DPLG (19), FER­NAND RIBEIRO ARCHITECTE DPLG (63)

Entreprises bois : ETS GATIGNOL (19), AU FIL DU BOIS (19),

CLIMAX BOIS (19)

Bureau d’étude structure : BETEC (19)

Bureau d’étude thermique : LAI TULLE (19)

Économiste : ECD (19)

 

« Ce bâtiment «vitrine», intégré dans son paysage, fait la part belle au douglas et mélèze exploités et sciés en région Limousin. »

Vincent SOUFFRON, architecte DPLG

Tags article :

Réalisation d'un bâtiment public par MAD

Depuis 2004 la ville d’Antony met à la disposition du Théâtre Firmin Gémier en permanence un terrain stabilisé et viabilisé pour l’installation de chapiteaux dans le quartier Pajeaud, rue Georges Suant. Il s’agit d’un espace de 4400 mètres carrés, sécurisé, permettant d’accueillir le chapiteau et les caravanes d’une équipe en résidence.

Pour ses 10 ans d’existence (en novembre 2014), l’espace chapiteaux d’Antony a souhaité faire construire un bâtiment d’accueil du public, composé de la billetterie et des sanitaires accessibles au public, ainsi qu’un pôle artiste, en fond de parcelle, composé d’une salle de réunion, de sanitaires/loges et d’une buanderie accessible principalement par les artistes en résidence…

Le projet a été élaboré en structure modulable.

Les constructions réalisées avec des containers répondent aux prouesses techniques réalisées par les artistes de cirque, en perpétuel recherche d’innovation et déjouant bien souvent les lois de la gravité.

Batiment d’Accueil Publique (100m²) et Batiment Artiste (100m²) sur l’Espace Cirque d’ANTONY , Scène Nationale des arts du cirque

Programme & Equipement
Localisation : Antony
Maitrise d’oeuvre Atelier : MAD
Maitrise d’ouvrage : Communauté de commune des Hauts de Bièvres
Shon : 2*100m²
Coût HT : 200 000€
Calendrier :  Livré en Octobre 2014
Création de deux bâtiments en structure modulaire métallique

Espace cirque de la ville d'Anthony par MAD      Espace cirque construit par MAD à Anthony

Il y a 2 ans la plateforme Eurocode5 a été créée. Une initiative, une dynamique et un réseau qui ont su se développer pour accompagner les professionnels dans l’appropriation des Eurocodes.

 

Qu’est ce que sont les Eurocodes ?

Les Eurocodes reposent sur un ensemble de normes européennes harmonisant les méthodes de calcul pour offrir aux professionnels des codes de conception et des règles de calcul communs à tous les pays d’Europe.

La construction bois est plus particulièrement concernée par l’Eurocode5, qui a vocation à se substituer aux codes nationaux.

Mais il est parfois difficile de s’approprier ces nouvelles normes.

 

Par conséquent, avec le soutien financier de CODIFAB, la Plateforme Eurocode5 a été mise en place (dès janvier 2013) dans l’objetcif d’accompagner les professionnels dans l’assimilation et l’application de ces nouveaux textes, afin ensuite de de préparer une application généralisée.

Cette surface d’échange est totalement gratuite et s’adresse à tous les acteurs de la construction bois, depuis l’artisan jusqu’à l’expert en bureau d’étude.

 

2 actions complémentaires compose cet « espace » :

 

  • une plateforme dématérialisée qui permet des échanges permanents et diffuse les informations techniques

  • des ateliers thématiques, organisés plusieurs fois par an, qui mettent en présence acteurs de terrain et experts de l’Eurocode5.

 

 

La plateforme virtuelle

 

Deux ans plus tard, le réseau est devenu véritablement efficace. Il compte aujourd’hui plus de 800 membres, 1000 visites par mois et 6500 document téléchargés entre 2013 et 2015. A l’usage, il s’avère que les professionnels les moins familiers avec les Eurocodes préférent utiliser la plateforme virtuelle ; alors que les acteurs soucieux d’aller plus loin fréquente d’avantage les ateliers proposés.

La plateforme devrait compter 1000 membres avant la fin de l’année 2015 !

 

 

Comment fonctionne la plateforme virtuelle ?

 

Ses missions sont de faciliter les échanges grâce au forum, de diffuser les informations au travers de la rubrique Actualités, de Lettres d’information et de mise à dispostion des documents, d’accompagner l’intéprétation des textes et enfin d’exprimer les interrogations et de réfléchir collectivement aux solutions.

 

 

Comment intégrer le réseau ?

 

Devenir membre

Ce réseau est réservé aux professionnels de la construction bois et l’inscription est totalement gratuite. Il suffit pour cela de se connecter au site www.plateforme-eurocode5.fr et de renseigner les champs requis auxquels on accède via «Accès membres» puis «S’inscrire». Cette inscription permet aux membres d’accèder au forum d’échanges, de télécharger tout document mis à disposition et de s’inscrire aux ateliers. A ce jour, les membres présentent des profils extrêmement diversifiés allant de l’artisan à l’ingénieur en passant par les enseignants et les étudiants.

 

Devenir contributeur

Tout membre peut, s’il le souhaite, devenir contributeur du site. Ces contributions consistent à fournir documents ou exemples de calcul qui permettent d’éclairer le sujet ou d’accompagner une réflexion. Les contributions sont bien entendu validées par un Comité de relecture avant mise en ligne.

 

Les modérateurs

La modération du forum est assurée par deux experts de l’Eurocode5 (L. Le Magorou, FCBA et E. Sauvignet, BE2S). Leur intervention consiste à vérifier les réponses et échanges et y apporter des corrections et compléments si cela s’avère nécessaire.

 

 Plateforme Virtuelle Eurocode5

 

Les ateliers thématiques

 

Les ateliers s’organisent de manière très cadrée avec une partie théorique, une étude de cas et une séance d’échange entre les participants. L’objectif au terme de chaque atelier est de trouver une interprétation commune sur un point délicat de la norme.

 

Les sessions d’ateliers sont groupées (2 ateliers sur une même journée, 1 atelier par demi-journée). Quel que soit son degré de maîtrise des textes, chacun peut participer. Les thématiques des ateliers sont choisies en fonction des thèmes les plus abordés sur la plateforme. En moyenne, 4 ateliers sont organisés par an, soit 2 sessions. Les dates, dès qu’elles sont déterminées, sont communiquées auprès des membres (actualité sur le site + Lettre d’information par mail).

L’inscription aux ateliers est là aussi complétement gratuite. La prochaine session devrait avoir lieu au printemps 2015. Les thèmes n’ont pas encore été fixés.

Après chaque atelier, les supports présentés et les documents techniques sont mis à la disposition de tous les membres de la plateforme.

 

Pour plus d’informations : Plateforme virtuelle : http://www.plateforme-eurocode5.fr/

0