L’isolant Ouateco est fabriqué à partir de journaux propres sélectionnés lors de tris sélectifs effectués par des entreprises de recyclage puis stabilisé par incorporation d’adjuvants (sel de bore), le rendant résistant aux insectes, ignifuge et antifongique.
Ses qualités thermiques et son procédé de fabrication font de la laine de cellulose le matériau d’isolation qui présente le meilleur rapport qualité technique, écologique et coût (cf « L’isolation Écologique »).
Les trois techniques de pose  (soufflage, insufflation, projection humide), répondent à l’ensemble des besoins en isolation.
Pour garantir la bonne utilisation de l’isolant, nous formons les artisans à sa mise en oeuvre selon les règles de l’art, en respectant les normes thermiques les plus performantes.

Un toit mal isolé, c’est 30% de déperdition :
Ce produit isolant :
? permet de faire 26% d’économie sur votre consommation annuelle de chauffage,
? supprime les ponts thermiques et réduit les consommations de chauffage,
? permet un temps de déphasage de 9 à 12 heures,
? est un isolant phonique performant et perspirant,
? résiste aux insectes et aux moisissures

Ouateco, a obtenu l’avis CSTB validé en soufflage le 15 février 2011.

Ces nouveaux avis techniques, dont à la charge le GS 20, apportent de nouvelles contraintes en vue de la mise en place de la future réglementation Acermi (certainement validée au deuxième semestre 2011) et de la directive Biocide :
Contrôles de qualité sur les matières premières.
Contrôles sur le process de fabrication.
Contrôles internes sur le produit fini (test de tassement, test d’humidité, test au feu, test au lambda avec un fluxmètre)?
Traçabilité de tous les paquets avec un suivi (reporting).

www.ouateco.com

La déforestation est un phénomène d’actualité cependant le bois reste un élément clef du métier d’Architecture du Bois, c’est pourquoi le fabricant de terrasses a trouvé un compromis en limitant la consommation abusive d’essences de bois menacées et utilise des bois éco-certifiés garantissant une provenance de forêts dont la ressource est gérée durablement.
Architecture du Bois choisit donc de nouvelles essences de bois dont l’utilisation offre une grande satisfaction tout en apportant un design remarquable à ses terrasses. Dorénavant le chêne et le Douglas séché utilisés pour les projets à caractère rustique, le frêne thermo-­traité et l’Accoya® composent les nouveaux bois de la gamme. Légèrement bombés, ces bois facilitent l’écoulement rapide de l’eau de pluie.
Le Chêne, garanti 5 ans, est un bois très résistant au charme noueux qui se déforme sans se rompre ni pourrir. Grâce à sa forte teneur en tanin, le chêne a une grande endurance face aux insectes et aux champignons et donne un aspect authentique aux terrasses.
Le Douglas est un bois garanti 5 ans, naturellement résistant ayant une apparence rustique grâce à sa couleur miel et à la présence de noeuds.
Le Thermofrêne est un bois chauffé qui empêche l’infiltration d’eau et donc l’installation de champignons et de pourriture. Son aspect couleur brun moyen et son veinage particulier remporte déjà un franc succès auprès des professionnels et est garanti 10 ans.
L’Accoya® est réputé pour sa longévité et sa stabilité supérieure à celle des meilleures essences tropicales grâce à un traitement à l’acétylation. L’Accoya® est un bois qui résiste aux intempéries tout en affichant une beauté naturelle et une durée de vie allant jusqu’à 50 ans.
Architecture du Bois conscient des enjeux environnementaux est toujours à la recherche de méthodes alternatives pour effectuer un travail durable et de bonne qualité.

www.architecturedubois.fr

Tags article :



Que ce soit dans le neuf ou la rénovation, l’habitat de demain sera celui de l’efficacité énergétique et du confort de vie. Fort de ce constat, trois sociétés phares du Groupe Saint-Gobain – Isover, Placo® et Weber associent leurs compétences pour proposer une offre complète de stages sur les thématiques ?Isolation et Aménagement Intérieur?.
Présentée dans un seul catalogue et délivrée dans 5 centres de formation ou directement dans les locaux ou les chantiers des entreprises, cette offre ?Formation 2011? est conçue pour booster le savoir-faire technique,
réglementaire et commercial des professionnels des métiers du plâtre, de l’isolation et de l’enveloppe du bâtiment : entrepreneurs et artisans, collaborateurs des bureaux d’études et des négociants, prescripteurs ou encore enseignants des établissements de formation.

www.isover.fr
www.placo.fr
www.weber.fr



Sans cesse à la recherche de nouvelles technologies, Design Parquet présente son traitement de surface « ROC ». Cette nouveauté révolutionnaire est une finition pouvant être appliquée en option sur certains parquets de la gamme et assure une résistance et une durabilité du parquet, pouvant égaler les performances des sols stratifiés haut de gamme.
L’aspect neuf du parquet est ainsi conservé pour de nombreuses années et permet désormais une utilisation dans les lieux publics.
Quand technologie et performance ne font qu’un.
Le vernis « ROC » combine l’exceptionnelle résistance à l’abrasion des résines incluant des nanotechnologies et le toucher de surface des finitions polyuréthane.
Ces résines contiennent des silices nanométriques, autrement dit des particules présentant des duretés de 7 sur l’échelle de Mohs, qui classe les matériaux de 1 à 10. Solide et pérenne, le parquet bois pour votre maison bénéficiant de cette finition, peut être utilisé, sans hésitation, dans les lieux publics, et pour longtemps.
De nombreux essais d’abrasion ont été réalisés et « ROC » satisfait pleinement aux exigences de la marque NF parquet, avec des résultats toujours supérieurs à 20 000 tours. Produit de qualité, ses performances sont 2 à 3 fois supérieures aux standards européens.« ROC » et le respect de l’environnement
Après avoir mesuré la stabilité en laboratoire, il a été démontré que les particules nanométriques restent enfermées dans une matrice polymérique, empêchant leur émission dans l’air lors de l’usure du produit à long terme. Par ailleurs, le traitement « ROC » n’utilise que des produits sans solvant, à très faible dégagement de COV (Composé Organique Volatil).
Résistant, performant et avec un entretien facilité, le traitement de surface « ROC » assure aux parquets une longue durée de vie et ce même dans les lieux publics.



Une exposition pleine de ressources qui sensibilise le jeune public (dès 8/9 ans) à l’utilisation d’énergies renouvelables dans la perspective d’un avenir plus respectueux de notre planète.
Les sources d’énergie fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) sont épuisables et participent au dérèglement climatique en émettant du CO2, gaz à effet de serre, dans l’atmosphère.
Il est donc aujourd’hui devenu évident que le sort de notre planète passe, entre autres, par l’exploitation de sources d’énergie dites « renouvelables ». Celles-ci peuvent couvrir en partie les besoins quotidiens de nos sociétés de plus en plus énergivores tout en favorisant la préservation de l’environnement.

A découvrir du 15 février au 15 mai au Palais de la découverte à Paris

cialis en ligne en france http://dysfonction.fr/la-dysfonction-erectile-lors-de-la-prostatite.html.



La Construction écologique
Matériaux et techniques
Quelles techniques adopter, quels matériaux choisir pour son projet de construction lorsque l’on veut préserver sa santé et celle de la planète ?
Cet ouvrage présente les matériaux naturels de premier ?uvre permettant de construire une maison à basse consommation.
Sobriété énergétique, simplicité constructive, innocuité pour la santé et disponibilité locale sont les critères de sélection privilégiés par l’auteur. Des fondations à la toiture, tout est passé en revue :
choix des matériaux, des techniques de mise en ?uvre, des vitrages, gestion des ponts thermiques ou encore de la ventilation, point particulièrement sensible pour la qualité de l’air intérieur.
À l’honneur, la construction en ossature bois, en paille ou en terre, associée à des isolants végétaux (ouate de cellulose, briques de chanvre?), est illustrée par sept cas réels répartis dans les principales zones climatiques de la France. Une vraie bible?

www.terrevivante.org



Du 21 au 23 janvier dernier, les visiteurs de PANORABOIS ont pu admirer les 14 réalisations qui ont été candidates au Prix Grand Public de la Maison Bois de 2011. Présentées sous forme d’une exposition sur un espace dédié au sein du Salon, 440 visiteurs ont ainsi pu voté pour leur réalisation préférée dans l’une et/ou l’autre des 2 catégories représentées. En effet, parmi les 14 réalisations, 9 appartiennent à la catégorie  » Habitat individuel  » et 5 à la catégorie  » Extension et surélévation « .
Cette 2ème édition met en avant les avantages du bois face aux besoins et aux contraintes de demain. Tout d’abord, par rapport à la réglementation thermique qui devient de plus en plus contraignante. La consommation d’énergie des logements est aujourd’hui de 250 kWh/m²/an en moyenne. La réglementation thermique actuelle exige une consommation de l’ordre de 130 kWh/m²/an alors que les nouvelles réglementations de 2012 et 2020 vont voir les seuils de consommation progressivement abaisser à 50 kWh/m²/an puis à environ 15 kWh/m²/an.
Aujourd’hui la technologie bois permet d’atteindre assez facilement ces normes, preuves en est le nombre important d’opérations individuelles et collectives qui ont été réalisées ou qui sont en cours de réalisation (20 logements à Brioude, 16 à St-Genes-Champanelle labellisés BBC Effinergie) Le coût de l’immobilier oriente bien souvent les ménages à agrandir leur habitation faute de pouvoir racheter un bien plus grand. Il est plus aisé de créer des extensions et surélévations avec la technologie bois qui offre un avantage de poids qu’est la durée très courte d’intervention sur chantier, très agréable quand l’intervention se fait en site occupé.
Quelques projets prouvent que le bois peut trouver sa place aussi bien en milieu urbain qu’en sites classés. Il permet une créativité architecturale appréciée des architectes qui ont pu le démontrer avec des réalisations typés, contemporaines, classiques, voire industrielle? Cette exposition et le Petit Guide de la Construction Bois offrira donc des exemples concrets et détaillés aux futurs propriétaires de maisons bois.

www.panorabois.com



L’ASDER organise une visite Samedi 12 février à 10 h à PUGNY
– Maison bioclimatique en panneaux de bois massifs contrecollés (KLH).
– Isolation par l’extérieur laine de bois.
– Chauffage mixte solaire et chaudière bois-bûches.
– Electricité biotique.
– Récupération eau de pluie (WC, machines à laver).
Accès : rendez-vous sur place . Fléchage ASDER à partir de la mairie de Pugny.
Visite de sites en présence des maîtres d’ouvrage, artisans et conseillers de l’ASDER. Fiche technique remise sur place.

www.asder.asso.fr



Sur un terrain de 24800 m2, au cœur de « Mâcon Grand Sud », la ville de Mâcon va bientôt pouvoir proposer à ses habitants 66 logements (en habitat collectif et en maisons individuelles) beaux, économes en énergie, écologiques dans leur mode de construction et à un prix très abordable !!!
Ce vendredi 4 Février à 9H, a eut lieu la pose du premier mur de la maison témoin en présence du sénateur-maire de Mâcon, Jean Patrick Courtois , de Christine ROBIN, première adjointe et conseillère régionale, Gérard COLON, adjoint chargé de l’habitat et conseiller général, de l’urbanisme et du développement durable et Hervé REYNAUD, adjoint chargé de la culture et du dialogue interculturel.

L’équipe municipale de Mâcon et Gilbert Goutheraud

Sur un terrain de 24800 m2, au c?ur de « Mâcon Grand Sud », la ville de Mâcon va bientôt pouvoir proposer à ses habitants 66 logements (en habitat collectif et en maisons individuelles) beaux, économes en énergie, écologiques dans leur mode de construction et à un prix très abordable !!!
Ce vendredi 4 Février à 9H, a eut lieu la pose du premier mur de la maison témoin en présence du sénateur-maire de Mâcon, Jean Patrick Courtois , de Christine ROBIN, première adjointe et conseillère régionale, Gérard COLON, adjoint chargé de l’habitat et conseiller général, de l’urbanisme et du développement durable et Hervé REYNAUD, adjoint chargé de la culture et du dialogue interculturel.

L’équipe municipale de Mâcon et Gilbert Goutheraud

0